Besiktas : la folie des grandeurs ?

Après Deron Williams, le Besiktas aurait l’ambition de signer Kobe Bryant. Le club turc est-il en train de constituer une dream team NBA ?

Décidément, on arrête plus les gens du Besiktas. Hier, lorsqu’on apprenait que Deron Williams était en contact avec le club turc on a d’abord cru à une sale rumeur sans fondement. Et puis, au cours de la journée, l’info s’est révélée bien plus sérieuse, jusqu’à ce que le staff du Net confirme que Deron était vraiment sur le point de s’engager pour 200 000$ mensuel ou plutôt 5 millions de dollars la saison, comme le précisait ESPN hier soir.

Ce matin, on apprenait que le club de Besiktas avait une autre cible de renom et ne comptait pas s’arrêter à Williams et Pachulia pour renforcer son roster. En effet, selon le bien renseigné Adrian Wojnarowski de Yahoo! Sports, le coach Ergin Ataman et son staff auraient organisé un voyage la semaine dernière pour proposer leur offre à Deron Williams mais également à Kobe Bryant.

« Après avoir signé Deron, nous avons commencé à regarder autour pour trouver un de ses amis, pour voir s’il y avait d’autres stars NBA intéressées pour venir jouer avec nous« , déclarait Ataman à Yahoo! « Si Kobe veut jouer avec Deron à Istanbul, nous pouvons en discuter.« 

Si cette info peut paraître farfelue, rappelons tout de même que Kobe Bryant est en contrat avec Turkish Airlines et qu’il a pour ambition de développer son image en Asie. La Turquie, pays en fort développement économique, est la porte d’entrée vers l’Asie et se trouve à position privilégiée entre l’Europe et l’Asie. Istanbul serait donc la ville parfaite pour le Laker pour qu’il puisse rayonner dans la région.

La signature d'Iverson était un signe fort des ambitions marketing du club de Besiktas.

Précisons enfin que Ataman a déclaré que ce n’était pas le club qui allait payer le salaire de Deron Williams mais les sponsors. Turkish Airlines pourrait donc être ce fameux bienfaiteur capable d’aligner les dollars par poignées pour remplir le roster de stars. Après tout, cela semble très logique. Quoi de mieux pour développer le tourisme en Turquie et attirer les riches américains à prendre des vols Turkish Airlines que de faire venir deux icônes nationales, et la nuée de journalistes qui les entourent, pour diffuser de belles images du pays ?

« Notre président va se rendre aux USA la semaine prochaine je crois pour rencontrer Deron et tenir une conférence de presse. Peut-être qu’à cette occasion il rencontrera Kobe et discutera avec lui« , expliquait Ataman dans une interview avec SI.com.

Quant à la question de la solvabilité du club turc et les rumeurs selon lesquelles certains joueurs n’auraient jamais touché le salaire promis, Ataman se voulait catégorique et mettait en avant le fait que le club de basket du Besiktas était intimement lié à celui de foot. Le club turc, comme l’économie du pays, est en pleine expansion, comme en atteste notamment la proposition à 15 millions d’euros que Bwin aurait fait au club pour devenir son sponsors maillot la saison prochaine.

« En football, nous avons certains des plus grands joueurs d’Europe (Guti, Quaresma, Fernandes), c’est le même président, le même management. Le club de basket n’est pas séparé de celui du basket. Nous n’avons aucun problème (d’argent).« 

 

 

 

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.