Boris Diaw : « Les JO ? Quelque chose de très spécial »

Après la remise du maillot de l’EDF 1948 par Michel Bonnevie (ancien international et médaillé d’argent aux JO de Londres 48), Boris Diaw a livré ses impressions sur le début du stage.

Michel Bonnevie : « Pas eu match en finale »

«  Quand on était arrivé, on avait été surpris par le dynamisme des équipes. Nous nous étions demandés ce que nous étions venus faire là  (sourires). Et puis au fil des matchs, et grâce à une bonne préparation, l’équipe de France s’était retrouvée en finale. Pour y arriver, nous avions eu quelques matchs difficiles notamment contre Cuba. Ça avait été encore plus difficile contre le Chili en demi-finale puis sur la fin il y’avait eu un panier miraculeux de l’un de nos joueurs qui avait rétabli la situation. Et nous avions gagné en prolongation. En finale, il n’y avait pas eu de match. Il y’avait une équipe américaine. Leur pivot faisait 2m38 et nous nous avions trois joueurs qui culminaient à 1m91. Mais nous étions fort heureux d’être là. L’équipe de France de cette année est quand même bien supérieure à celle de 1948. J’en tire une conclusion peut-être un peu hâtive mais je lui souhaite d’avoir un résultat au moins égal si ce n’est mieux ».

 

Boris Diaw : « Les JO ? Quelque chose de très spécial »

« Mon premier sentiment ? Déjà je suis content d’être ici, d’être de retour sur le sol français. Je suis content de pouvoir commencer cette aventure. Pendant la saison, on se concentre sur nos compétitions mais cette année, c’était un peu spécial car les JO nous restaient quand même un peu dans les têtes. Il n’y avait que deux équipes qui étaient qualifiées en Europe. Je sais que la préparation va être bien, je le sens déjà. On sent déjà l’état d’esprit dans lequel sont les joueurs qui sont ici. Tout le monde est concentré, tout le monde est prêt à relever le challenge. Je pense que c’est un peu comme un symbole qu’il y’ait aujourd’hui un joueur de l’équipe de 1948 qui est venu nous remettre ce maillot. On veut montrer que la France est encore là, dans le haut du basket mondial.

Les JO, c’est quelque chose de très spécial. C’est l’objectif de tout sportif. Ce qui fait un peu la grandeur de l’évènement, c’est que touts les sports y sont réunis. Ça a toujours été un rêve depuis tout gamin. C’est devenu un objectif pendant ces dernières années.  Je sais que c’est difficile de s’y qualifier, on a échoué les deux dernières fois. Je suis content qu’on ait enfin réussi.

Personnellement, ça va très bien, comme d’habitude. Pas de blessure à signaler. Mais on sait que les bobos font partis du jeu. Je pense qu’il faut savoir y faire avec et se préparer au mieux. La fin de saison a été éprouvante mais on a eu un peu de temps pour se reposer.

C’est sur que l’élimination a été une grosse déception. On avait vraiment l’équipe pour aller au bout, un peu comme toutes les équipes qui rêvent d’aller au bout. C’est quelque chose de difficile mais il faut savoir se reformater. On a la capacité de le faire pour moi ou Tony ou tous ceux qui ont perdu ».

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.