Boulazac à la recherche de JFL

Boulazac est actuellement en quête de JFL pour remplir son quota en la matière.

bbd_lemans_proa_19_01_2013_064Comme tous les clubs de Pro B, Boulazac cherche actuellement à remplir son quota de JFL. En effet, chaque équipe de la division doit au moins en compter car le quota de JNFL est limité à trois éléments. Pour le moment, le club périgourdin n’a sous contrat que Thomas Dubiez, David Ramseyer et Laurian Tarris, le leader de l’équipe espoirs l’an passé.

Alors, le club a ratissé très large puisque selon SudOuest des contacts ont été pris avec Zaynoul Bah (Boulogne sur mer), Mérédis Houmounou (Aix Maurienne), Arthur Bouedo (Roanne) ou bien encore l’ex local Seydou N’Joya (qui sort d’une saison mi-figue mi-raison entre Nanterre et Bourg en Bresse) même si cette piste semble plus qu’improbable.

Cependant, l’avancée des négociations semble peu évidente car il existe toujours un flou autour du futur au club de Sylvain Lautié. En effet, ce dernier fait parti des pistes envisagées par le Limoges CSP depuis le départ forcé de Panagiotis Giannakis. Pour un joueur il apparait comme difficile de s’engager avec un club dont on ne connait pas avec certitude le nom de celui qui en sera aux commandes. Cependant, le futur à Boulazac (ou pas) de Sylvain Lautié. Ce qui pourrait permettre d’avancer au niveau du recrutement même si en ce qui concerne le cas Arnaud Kerckhof les négociations semblent très bien avancer.

 

Crédit photo : Loic Favard

Tags :
Comments

Commentaires (1)

  1. GW

    Njoya il a 24 ans maintenant, quel interet ?

    Rouen a déja bouclé son recrutement JFL, son recrutement jeunes, commence le recrutement ricain et eux en sont toujours au point de départ. Prolongations des cadres et prise de contact d’un (nouveau) marché.

    Belle lucidité du SPO qui est resté à l’écart du projet wild card.

    Quand on voit où en sont Chalons, Fos et Boulazac, ca fait de la concurrence en moins pour l’année prochaine.

    J’imagine même pas le boxon si Lautié est short listé par Limoges mais que la décision traine en longueur plusieurs semaines…