Boulazac fait tomber Chalon

Dans un Palio chaud bouillant, Boulazac fait tomber Chalon (77-69).

« Depuis le début de la saison, il y en a qui dorment… Ca ne peut pas continuer comme ça« .

Ces mots de Steed Tchicamboud au micro de Sport+ sonnent comme une sonnette d’alarme car si jusque là l’Elan était co-leader du championnat avec le MSB, force est de constater que le club traverse une petite zone de turbulence. Et ça n’est pas Greg Beugnot qui allait calmer les choses puisqu’après match lui aussi tenait un discours sévère envers son groupe.

« Le contenu de ce soir, il n’ y a rien. Je n’aime pas du tout ce que j’ai vu. C’est très décevant; on ne se comporte pas comme une équipe. On commence à être ridicule, je met tout le monde dans le même sac. Je donne la chance aux jeunes, le retour sur le terrain je ne l’ai pas eu; à ce rythme le Top 16 on va le regarder à la TV »« .

Notamment à cause des performances de Brion Rush qui encore une fois a livré un match assez faible avec 12 points et 3 rebonds, ce qui reste assez loin de l’impact espéré au moment de son arrivée en tant que pigiste de Marcus Denmon. Quant à JBAM ce dernier a encore pâti des fautes et donc pénalisé son équipe. Et si la réussite au tir primé, dont sont friands les Chalonnais, n’est qu’à 22,2%, il devenait donc difficile de créer l’exploit pour des Chalonnais qui devraient vivre une semaine riche en discussions avant le déplacement en Pologne pour affronter Gdynia car le contenu du match, Greg Beugnot « ne le cautionne pas« .

Mais si Chalon a perdu ce match, c’est aussi parce que Boulazac, malgré un début de match laborieux, a bien su faire monter la température à mesure de l’augmentation des encouragements d’un Palio entièrement acquis à sa cause. Et si Darryl Monroe n’aura pas eu son rendement habituel (10 points et 6 rebonds), Thomas Dubiez (18 points) et Osiris Eldridge (20 points) auront été héroïques tout au long du match. Alors forcément Sylvain Lautié avait de quoi sourire à l’issue du match.

« On est content […] Il faut être très performant pour gagner ce type de match et on l’a éét tout comme Ramseyer lors de sa rentrée après la deuxième faute de Monroe au bout de deux minutes. On ne perd que neuf ballons face à une équipe Euroleague. C’est un bonheur fabuleux. Thomas a fait une super défense sur Blake en dépit de la différence physique. Ce soir et jusque vendredi il faut apprécier le moment. Bravo aux garçons« .

L’entraineur boulazacois n’a pas tout à fait tort  puisque les attend un déplacement difficile à Nanterre face à une équipe en quête d’une victoire après la claque reçue face à Roanne.

 

Tags : ,
Comments

Commentaires (7)

  1. turin

    Pour le coup,il me semble que c'était Blake Schilb plus que Rush,qui était visé par Tchicamboud…

  2. GW

    Notre représentant en Euroligue se prend une correction par Boulazac malgré un Monroe en petite forme… Une semaine après une victoire sur le fil contre une équipe de l'OLB pourtant en grande difficulté !

    Ca craint y a plus de hierarchie en pro A ! Dire que y a 2 ans Cholet frolait l'exploit en Euroligue et finissait premier de saison régulière.

    Ah mais oui c'est vrai à l'époque ils avaient un effectif taillé pour jouer 2 compétitions à fond avec des titulaires de niveau européen et un banc avec autre chose que des jeunes… (Causeur, Vedobe, Gradit).

    On a raison de passer à 18 clubs histoire de niveler encore un peu + le niveau vers le bas !

  3. JO

    Celà fait longtemps que le championnat de france a évolué vers le bas.

    Et le fait qu'il y aura 18 clubs par la suite permettra d'avoir plus de matchs en PRO A.