Coupe de France : Boulogne sur mer a évité le piège face à Rueil

Face à Rueil (Nationale 1), Boulogne sur mer n’est pas passé loin de la correctionnelle ne s’imposant que d’une courte tête 80 à 78.

Tsagarakis-UrbanPB-large-BenoitDujardinEntre Rueil et Boulogne sur mer on aura eu le droit à un vrai match de Coupe de France. Pensionnaires de nationale 1, le troisième club de haut-niveau du 92 a crânement joué sa chance face à des Nordistes tout en contrôle dans un match comptant pour les 32e de finale. Il reste que contrairement à ce qui s’est passé pour une équipe comme le CCRB ce mardi (une élimination par une équipe de NM2), la logique sportive a été respectée mais non sans un beau combat de la part des Ruellois qui ont joué crânement leur chance.

En effet, les Locaux avaient démarré la rencontre pieds au plancher face à un SOMB souvent trop statique en défense. Gilles Duro a pu en profiter pour inscrire 13 de ses 18 points dans le premier quart-temps. A ses côtés Moise Diamé a réalisé quelques actions défensives de bonne facture même si Zachery Peacock a été intenable. Bien plus physique que ses vis-à-vis, l’intérieur boulonnais a été l’homme-fort du SOMB pendant ses 31 minutes de présence sur le terrain (21 points, 9 rebonds et 4 fautes provoquées). A chaque fois que son équipe connaissait un léger coup de mou, Peacock était là pour donner le coup de collier qui les mettait à l’abris tout comme Loïc Akono auteur d’un match-plein (13 points, 4 rebonds et 6 passes décisives).

Mais cela a bien failli ne pas suffire. Sans doute émoussés par la débauche d’énergie livrée lors de leur rencontre face à Fos sur mer, Boulogne a parfois manqué de constance dans l’effort laissant les Ruellois comme Vaidotas Pridotkas (12 points) et Daye Kaba (17 points et 4 rebonds) prendre feu dans la deuxième période. Mais les hommes de Julien Hervy ont manqué d’un brin de réussite dans la gestion du money-time pour réaliser l’exploit. Il reste que si la marge finale est étroite, la victoire du SOMB ne souffre d’aucune contestation.

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.