Bouna N’Diaye : « Evan est complètement prêt pour la NBA »

Dans un entretien qu’il a accordé à BasketNews, Bouna N’Diaye a expliqué en quoi son joueur était unique.

Alors qu’il est actuellement annoncé incertain pour participer au workout des Nets (dimanche prochain) pour cause d’entorse à la cheville, on a appris que la star montante du basket français se rendra normalement à Chicago pour prendre part à un camp d’avant draft très réputé. C’est l’agent du numéro 10 du PB86 qui a dévoilé cette info. Dans cet entretien qu’il a accordé à BasketNewsBouna N’Diaye a de même divulgué l’organisation approximative du calendrier de son joueur jusqu’à la draft, qui aura lieu le 28 juin prochain.

« Evan a été invité au Chicago Predraft Camp. Donc cela te situe le niveau du joueur. À 19 ans, il tourne à 14 points par match en Pro A… […] Je n’ai pas encore de stratégie. Je veux qu’il soit vu par le plus de managers généraux possible et soit observé en situation de cinq contre cinq. J’ai seulement deux workouts mis en place pour l’instant mais je ne suis pas sûr de mon coup.

J’ai ciblé deux franchises : il y a une équipe qui aura un lottery pick et l’autre qui a terminé entre la 20ème et la 27ème place du championnat. Et j’ai eu 20 demandes d’équipes qui voulaient voir Evan. Il ne pourra pas tous les faire. Il est encore trop tôt pour tout planifier. On a prévu qu’il aille s’entraîner à Dallas puis qu’il aille à Trévise et ensuite à Chicago. Cela ne va pas changer. Ces camps vont montrer qu’il est beaucoup plus grand qu’Austin Rivers par exemple« .

L’agent de Fournier a aussi expliqué que le fait qu’Evan évoluait en Pro A cette saison ne sera pas forcément à son avantage aux yeux des dirigeants de la grande ligue américaine. Il a donc indiqué qu’il est indispensable que son client affronte des joueurs venant du championnat universitaire pour faire augmenter sa côte.

« Va demander à un GM NBA si la Pro A est plus forte que la NCAA, il aura un avis complètement opposé. Pour eux il sera plus facile d’évaluer un joueur de Duke en NCAA, car ils connaissent mieux la formation de Duke, que celle d’un joueur de Poitiers. Donc il est important qu’Evan vienne se frotter à ces joueurs NCAA.

Je veux qu’on le voit le plus possible. J’aurais aimé par exemple qu’il se frotte à Bradley Beal en cinq contre cinq. Mais cela n’arrivera jamais. Beal va faire trois workouts. Après il y a des agents qui font des conneries en empêchant leurs joueurs de faire des workouts, car ils croient qu’il fait partie du top 10, et au final il est pris dans les 40« .

Habitué à intégrer presque chaque année au moins un joueur en NBA, Bouna a expliqué que parmi tous les joueurs qu’il a représentés jusque-là, l’ancienne star de Poitiers se situe certainement au-dessus du lot au niveau mental.

« Evan, c’est une mentalité de gagnant unique. Des qualités athlétiques certes à développer, mais qui peuvent être améliorées. Mentalement, c’est le top niveau. Il est complètement prêt pour la NBA. Je n’ai jamais vu ça parmi les joueurs que je représente. Un jour il m’a dit : «Dis moi ce que j’ai à faire, et je fais ce que j’ai à faire». Il l’applique et il le répète, le répète« .

A noter que Bouna N’Diaye est également revenu sur l’épisode qui avait fait polémique au sein de la Ligue Nationale de Basket.

« On a parlé avec Alain Béral (président de la LNB) et Jacques Monclar (président de la commission sportive). Au final tout est rentré dans l’ordre. Moi j’essaye de me positionner d’abord pour le joueur. Depuis l’année dernière on veut se donner toutes les chances d’être drafté au premier tour. Donc je veux lui donner toutes les possibilités de se montrer. Après, je comprends aussi les positions de la ligue, mais je me bats aussi pour défendre les intérêts de mon joueur. 

La ligue défend son intérêt. Elle a parié sur Evan cette année, il était sur le site de la LNB. Ils ont beaucoup parlé de lui, il y a eu beaucoup de choses de faites sur lui. Donc ils voulaient que le joueur le plus médiatique soit présent, ce qui est normal« .

Tags : ,
Comments

Commentaires (14)

  1. MiLissounga

    Ce qui est sûr, c'est que N'diaye est un bon vendeur : aucune fausse note dans ses propos. L'art de rester politiquement correct tout en étant bankable, c'est fort.

  2. Tomahawk

    ouais j'ai un peu peur de ce mec…

    surtout quand il s'agit basket…

  3. Clutchplayer

    J'aime beaucoup Evan mais attention à ne pas se voir trop beau !

    Mon sentiment, c'est qu'il part trop tôt en NBA : physiquement, il n'est pas encore prêt pour ce championnat et même beaucoup d'aspects de son jeu sont encore très perfectibles.

    Je suis persuadé qu'une année supplémentaire soit dans un club huppé de pro A, soit dans un championnat européen de plus haut niveau lui aurait été bénéfique.

    Son agent ne va pas lui dire le contraire, il a intérêt à ce qu'il rejoigne la NBA dès cette année !

  4. Marc

    Je n’ai pas encore de stratégie…

    woow

    Bouna a 4 joueurs en NBA et ne fait pas partie de top 40 des agents en NBA.

  5. OscarAbine

    Les GM de NBA ne connaissent pas le niveau de la ProA ou d'autres championnats européens ? Ben voyons…

    Les Nets s'intéressent à Fournier mais n'ont pas envoyé un seul scout le voir pendant la saison ? De quoi se poser des questions sur l'intérêt de ces workouts alors, non ?

    Il raconte tout et n'importe quoi dans la plus grande incohérence mais c'est pas grave, hein, le "rêve NBA", bla bla bla…

  6. bigbang

    oscarabine qu'est ce que tu en sais que aucun scout des nets est venu le voir pendant la saison?

  7. bigbang

    "ne sont pas particulierement"

  8. Clutchplayer

    Evan a été scouté à de très nombreuses reprises cette saison. L'a-t-il été par les Nets, j'avoue ne plus en être tout à fait certain mais il me semble bien que oui.