Bourg porté disparu, Diaw encore décisif, le sursaut de Vichy

La 5e journée de Pro B a rendu son verdict.

Bordeaux 83-82 Aix Maurienne

Bordeaux a commencé fort (27-17), a cru achever Aix dans le 3e QT (20-9), et s’est fait très peur au final. Revenus des enfers, les Savoyards se sont déchaînés dans un 4e QT plus que prolifique (23-35), et n’ont été stoppés que par une interception décisive de Boris Diaw, qui a, de ce fait, fait basculer la rencontre. Boris est toujours invaincu en Pro B, et les JSA affichent un solide 4/5. Plus en place collectivement (18 pds à 9), Bordeaux a souffert au rebond (26-36), face à des Mauriennais qui, après avoir gagné en constance, vont tranquillement monter en régime.

Ils ont taffé :
BOR : Kurt « Ritchie » Cunningham (26 pts, 11 reb) ; AMSB : Wilbert Brown (18 pts, 15 reb), Bambale Osby (11 pts, 11 reb)

CCRB 82-58 Antibes

Les semaines commencent à se suivre et à se ressembler pour Antibes : Adresse en berne (37%), balles perdues (25), éval moribonde (49), n’en jetez plus. Le CCRB se relance après sa déroute périgourdine, à l’image de Bryan Mullins, qui vient peut-être de sauver sa tête. Pas de frayeur, puisqu’à 36-20 à la MT, difficile de croire à un miracle.

Ils ont taffé :
CCRB : Bryan Mullins (15 pts, 6 reb, 8 pds) ; ANT : Le chauffeur de bus, Malick Badiane (9 pts, 11 reb, 3 pds, 21 d’éval)

Le Portel 77-90 Evreux

La feuille de stats est un peu surprenante, à l’issue de la rencontre opposant Le Portel à Evreux. Trois Stellistes surnagent, un quatrième est rentable, et après… Depuis qu’il est blessé, Ronnie Taylor ne touche plus terre. Bien épaulé par Mehdi Labeyrie et Chris Davis, il a sans doute évité la débacle à domicile. Jean-Philippe Ludon a eu beau apporter également son coup de coude à l’édifice, Evreux a su contrôler les débats de bout en bout.

Ils ont taffé :
LEP : Ronnie Taylor (27 pts à 90%), Chris Davis (21 pts, 8 reb) ; EVR : Jeremiah Wood (25 pts, 13 reb), Austen Rowland (24 pts, 5 reb, 5 pds)

Fos 78-91 SOMB

Tony Stanley a mis le feu d’entrée. Au milieu aussi. Et un peu à la fin. Le solide succès somiste à Fos ne s’explique pas que par la performance de l’ex artilleur du BCM, mais presque. Malgré un gros 1er QT, Boulogne est repris à la pause (18-29, puis 29-17). Le 15-27 concédé par Fos dans le 4e QT cloue le cercueil des Provençaux, qui lâchent à domicile contre une équipe nordiste qui semble lancer une dynamique.

Ils ont taffé :
FOS : Bill Clark (18 pts, 6 reb, 4 pds) ; BOU : Tony Stanley (35 pts, 12/16 aux tirs, 9/13 à 3 pts)

Limoges 106-72 Denain

Denain c’est loin. Très loin de Limoges, même. Les joueurs de Marc Silvert ont tenu comme ils ont pu, avant d’exploser à Beaublanc. -13 à la pause, puis -16 avant la boucherie finale, et le 28-10 du 4e QT. Le CSP continue sa route.

Ils ont taffé :
LIM : Landon Milbourne (35 pts, 8 reb), Kyle McAlarney (19 pts, 8 pds) ; DEN : Juwann James (18 pts, 6 reb), Ryan Rossiter (17 pts, 11 reb)

Nantes 74-55 Bourg

Cette fois, Nantes n’a pas lâché. Il y a quelques semaines, l’Hermine assure sa rentrée aux vestiaires avec une quinzaine de points d’avance, mais perd finalement de pas grand chose vingt minutes plus tard. Même scénario ce soir : Bourg, qui s’essouffle, est déjà largué à la pause (41-25), sauf que cette fois les joueurs de Guillaume Quintard s’accrochent, et font chuter les Burgiens à Mangin. Limités au minimum syndical, soit moins de 60 points marqués, les joueurs de Fabrice Courcier ont du apprécier le retour en bus. De ce fait, la Jeu rentre un peu dans le rang, et Nantes, au contraire, semble avoir bien lancé sa saison.

Ils ont taffé :
NAN : David Ramseyer (20 pts, 5 reb), Olivier Bardet (16 pts à 71%, 3/3 à 3pts), Dave Fergerson (16 pts, 4 reb, 5 pds) ; BOU : Pas grand monde, avec 46 d’éval cumulée.

Rouen 80-86 Boulazac

Rouen est actuellement en route pour le trophée « ASVEL 2010-11 » de l’équipe qui aurait du, mais qui n’a pas. Défaits une nouvelle fois, Rouen prend un gros retard face au CSP et Boulazac, toujours invaincus, et comptant désormais 3 pts d’avance au classement. Pas de gros éclat, mais jamais les Normands n’ont semblé en mesure de bousculer les Périgourdins, et leur marcher dessus. Boulazac semble enfin jouer sur son standing cette année, après pas mal de saisons floues. Rouen se cherche. Ce n’est que le 5e match, malgré tout. Le faible total de balles perdues indique en tout cas que les deux équipes maitrisent leur sujet. Et si le SPOR était juste tombé sur plus fort ?

Ils ont taffé :
ROU : Klemensas Patiejunas (19 pts à 75%, 3 reb, 4 pds) ; BLZ : Amadi McKenzie (23 pts à 71%, 6 reb)

Quimper 73-80 St Vallier

Depuis sa victoire à Vichy, St Vallier enchaîne –et tant pis pour Kool Shen-. Aller gagner à Quimper n’est jamais simple, mais c’est dans le camp des Drômois qu’a basculé la rencontre. Le duo Denave-Shiloh met les joueurs de Laurent Pluvy dans le bon sens. L’adresse de St Vallier semble aussi précise que l’économie grecque, mais suffit pour virer devant à la pause (39-44). Quimper lutte (18-15) et s’essouffle (16-21), laissant St Vallier grappiller sa troisième victoire de la saison.

Ils ont taffé :
QUI : Pele Paelay (21 pts, mais à 8/18) ; STV : Kyle Shiloh (26 pts, 5 reb, 3 pds)

Vichy 65-60 Lille

A 0-4, plus trop de choix possibles pour Vichy : Gagner ou gagner. Naviguant aux instruments, Lille se présente en Auvergne comme proie idéale pour ouvrir le compteur à domicile. D’entrée, rien de va : 11-20, puis 30-35 à la pause, Vichy est un peu à la peine. Le 3e QT inverse la tendance, et met enfin la JAV sur les bons rails (23-9). Lille remet un peu de pression (12-16), mais ça n’est finalement pas suffisant pour empêcher Antoine Eito et son équipe de gagner une deuxième fois cette semaine, après la victoire en coupe mardi contre Aix Maurienne, qui n’a cependant pas vraiment jouer le match.

Ils ont taffé :
Rien de très impressionnant…

Observations en vrac :

• Douloureux ? Eval de Ronnie Taylor + éval de Chris Davis = 46. Eval d’Antibes = 49. Eval de Bourg= 46.
Jeremiah Wood n’a pas l’air d’être un joueur en bois.
Hoffarber est le vendangeur masqué de la semaine : 11.1% aux tirs, 1/9 , pour 3 pts.
James Mathis a oublié son tir en Savoie ?
• A l’heure où nous écrivons ces lignes, Aaron Cel compte les secondes dans son bus… Les road trips en Pologne valent-ils un Nantes-St Vallier en mini-bus ?
• N’ayant pris que 6 rebonds, Chris Massie aurait été critiqué par les supporteurs du CSP.
• 134 d’éval à 63. Jouer le CSP ça pique un peu.
• Au rythme où vont le CSP et Pau, ils vont finir par se croiser dans l’ascenseur, non ?
• La LNB innove : Après les feuilles de stats illisibles, les erreurs sur les noms, on inaugure les équipes sans coaches, et les coaches sans CV.
• Il commence à avoir un rendement de MVP Français, David Ramseyer.
David Denave, baromètre de St Vallier ?
• L’année de Boulazac, enfin ?
• Les retrouvailles entre Moses Sonko et son ancien coach d’Aix Maurienne ont tourné à l’avantage du technicien nantais, à la lecture de la feuille de stats. C’est donc ça, le secret pour le stopper ?

Les titres auxquels vous avez échappé :

• Boulogne fait feu de tout bois
• Vichy pétille
• Du Limoges incassable

Comments
Un peu de LNB, un peu d'Euroleague, beaucoup de bonheur...

Commentaires (9)

  1. Tapion

    Milbourne est shoooooooow !

  2. bobby

    Gomis 26min, Massie 21min d'où ses "maigres" 6rbds…

  3. bobby

    Limoges se tape Denain. C'est simple et joyeux ! Blanche Neige sous le choc.

  4. experballistique

    allez limoges on continue comme ça,les valises sont pleines pour les adversaires et ça fait plaisir!le scénario idéal:montée du csp et descente de pau et poitiers!

  5. on rêve ?

    bon c'est moi ou alors l'auteur des articles il kiffe vraiment eito ? parce que apparemment il n'y a que lui pour illustrer la pro B !!! en plus la même photo que pour la 2eme journée…

    à part ça c'est sympa de voir le csp écraser ses adversaires à domicile !! bon ok denain ils sont particuliérement faibles….(la zone pendant 40 min ça n'a pas trop bien marché…)

  6. lepanda

    je les ai pas trouvé si faibles que ça Denain, on été sur un nuage samedi soir avec Milbourne et Mac Alarney touchés par la grâce, mais Denain a une sacrée raquette, avec des gars comme Kanté, Rhonert dans un bon jour, je les trouve meilleurs que Antibes ou Quimper par exemple