Braquo à la Russe, la Grèce s’impose, l’Allemagne fait tourner

La Russie verrouille la première place du groupe en s’imposant sur le fil. La Grèce et l’Allemagne s’imposent.

La Russie réalise le hold-up parfait

La Slovénie absolument tout le match… sauf au buzzer final. David Blatt a de nouveau réussi un des tours dont il a le secret pour garder son équipe dans le coup même après avoir été reléguée à -10 en début de 3ème quart-temps pour revenir petit à petit et finalement voler le match sur un tir de Sergei Monia à quelques battements de trotteuse du buzzer ultime.

Les choses étaient pourtant très mal engagées avec un Kirilenko tenu à 8 pts à 3/10 et un Viktor Khryapa (10 pts à 4/5, 3 rbds et 3 pds) handicapé par les fautes. Heureusement pour les Russes, Andrey Vorontsevich était chaud bouillant (18 pts à 8/14) et leur défense à su faire suffisamment déjouer les Slovènes (37,5% de réussite sur le match) pour rester à portée de fusil.

Erazem Lorbek (14 pts, 5 rbds et 5 pds) a fait un match admirable mais a malheureusement loupé le tir au buzzer pour les siens, laissant donc les Russes s’arracher avec la caisse 65-64 et finir 1er du groupe.

L’Allemagne fait tourner et s’impose sur le fil

Dans un match sans véritable enjeu, l’Allemagne étant assurée de terminer, au mieux et au pire, troisième du groupe B. Ils ont néanmoins fait le boulot en s’imposant face à la Lettonie (80-81), en économisant notamment Dirk Nowitzki (11 pts en 17 min) et Chris Kaman (11 pts et 7 rbds en 19 min). Du coup, Tibor Pleiss, qui n’avait pas mis un point depuis le début de la compétition a pu en mettre lui aussi 11, tout comme Benzing et Schaffartzik. Au final, alors que Dirk est bien évidemment le clutch-player de l’équipe, c’est Schaffartzik qui a mis le trois-points de la gagne, mettant fin aux espoirs des Lettons, qui ont pourtant dominé le dernier quart (32-25), grâce notamment aux 27 pts et 6 rbds de Kuksiks.

La Grèce dispose de la Croatie

Après leur défaite face à la Grèce (74-69), les Croates devront attendre le résultat du dernier match du groupe C (Macédoine – Bosnie) pour savoir s’ils pourront participer au deuxième tour. La Grèce, elle, l’atteindra donc avec une seule défaite au compteur grâce à ce succès qu’elle doit aux très solides prestations d’Antonis Fotsis (17 pts) et Konstantinos Vasileiadis (17 pts, 5 rbds).

Dans un match serré dans quasiment tous les secteurs clés (38-39 au rbonds pour les Croates, 13-12 aux passes pour les Croates, 9-9 aux balles perdues), c’est l’agressivité et la gestion des fautes qui a fait la différence. Si les deux équipes sont proches en nombre de fautes commises (25-20), les Grecs ont été bien plus souvent sur la ligne des lancers (23/27 contre 13/16 aux Croates). Du coup, malgréPopovic et Barac (14 pts chacun), ainsi qu’un quatrième quart-temps nettement à son avantage (16-24), la Croatie n’a pu que s’incliner face à des Grecs qui avaient démarré très fort.

 

Tags : , , , , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.