Carmelo Anthony et Kevin Durant, Team USA remercie son duo gagnant

Seuls joueurs vraiment expérimentés à l’échelle internationale, Carmelo Anthony et Kevin Durant ont été les garants de l’invincibilité américaine lors des Jeux Olympiques de Rio 2016.

team+usa+olympics+durant+anthony+625C’est à chaque fois encore plus terrifiant au fur et à mesure que l’on se le répète : parmi l’équipe championne olympique américaine en 2016, 10 joueurs disputaient leurs premières olympiades, et 6 n’avaient même jamais porté les couleurs nationales dans un match senior. Et pourtant personne n’a su arracher un match à cette équipe remaniée, et ne parlons pas de la finale complètement privée de suspens, alors que la Serbie reste une référence internationale et une équipe cohérente depuis plusieurs années. De l’avis des observateurs et notamment très proches de Team USA, la clé s’est trouvée dans la présence du désormais vétéran Carmelo Anthony, âme de cette équipe, et du ‘Captain America’ Kevin Durant, injouable une fois lancé (30 points en finale). Le tout dans le sillage du savoir-faire de Mike Krzyzewski.

« Ce n’est pas seulement la manière dont ils ont joué mais leur comportement et à quel point ils se sont montrés altruistes », raconte Coach K de ses ‘papys’ Durant et Anthony, déjà couronnées à Londres, et même à Pékin pour Melo. « Je suis fasciné pas ces gars. »

« Melo est le leader incontesté. C’est la voix de cette équipe », livre Paul George.

« J’ai vu les deux côtés », témoigne Anthony. « J’ai vu la défaite (en 2004 à Athènes) et j’ai vu ce que cela faisait de remporter 3 médailles d’or. Je n’échangerai ça pour rien au monde. »

Kevin Durant lui, était autant dans la donation que dans la réception. Venu faire « sa thérapie » pour mettre de côté les tourments de sa signature aux Golden State Warriors, il a eu un peu de mal à prendre les choses en main avant de se libérer.

« Je n’étais pas moi-même », reconnait-il. « Le coach m’a fait m’asseoir et m’a diffusé quelques films de 2010 (le mondial en Turquie) et m’a dit ‘je veux revoir ce gars à nouveau’. »

Une fois chauffée, la machine s’est mis sur mode carnage. Avec des flèches décochées à des distances parfois très flippantes. Maintenant le relais va se passer avec Gregg Popovich, Carmelo Anthony a fait ses adieux dans les larmes et le monde du basket observera avec attention le prochain choix de Kevin Durant pour sa carrière internationale.

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.