Carnet de bord de l’Euro U20

Thomas Drouot, le coach des espoirs du Paris-Levallois, analyse la difficile victoire des Bleuets, qualifiés pour les quarts de finale.

Tout au long de l’Euro U20, Thomas Drouot (Paris-Levallois), coach espoir de l’année présent sur place à Bilbao, vous propose ses résumés de matches mais également ses analyses et ses coups de cœur, et livre son regard d’insider sur la compétition.

1er match – Serbie/Lituanie – Match de classement 13 à 16

Il est vraiment étonnant de retrouver ces deux équipes lors des matches de classement. Elles ont plus souvent l’habitude de jouer les médailles aux compétitions jeunes, comme lors du Championnat du Monde des moins de 19 de début juillet où cette affiche était celle de la finale.

C’est d’ailleurs peut-être une des raisons de leur parcours cette année. Il semble que ces deux nations ont privilégié le Mondial U19 et les meilleurs joueurs nés en 1992 ne participent pas à cet Euro (Bogdanovic pour les Serbes ou Valanciunas pour la Lituanie).

Pas grand chose à dire sur ce match à part la domination écrasante des Serbes. Victoire de 31 points grâce à une adresse à 3 pts diabolique (15/34). Le premier écart a eu lieu dans le 2ème quart-temps grâce à un joli 4/5 à 3 pts de l’arrière serbe Andjusic. Dans le 3ème quart, les Serbes ont continué leur allumage avec le 5ème tir primé de Andjusic, un 2/2 du meneur Jaramaz et un dernier tir de Duran. Tout cela en l’espace de 3 minutes. Le match était alors plié. Si cette équipe serbe joue les places de 13 à 16, le niveau de jeu de ce championnat d’Europe doit être très élevé.

2ème match – Monténégro/Suède – Match de la poule E

Opposition de style complète entre ces deux équipes. D’un côté la puissance intérieure des Monténégrins et de l’autre le jeu rapide et l’adresse extérieure des Suédois.

Énorme match de l’intérieur monténégrin Dubljevic qui termine la rencontre avec 34 points à 14/18 à 2 pts et 12 rbds. Il nous a montré l’étendue de son talent : jeu posté, jeu en percussion et adresse à mi distance. Ces coéquipiers ont bien su le trouver, notamment grâce à des relations intérieures – intérieures très efficaces. Il a été bien soutenu dans la raquette par Todorovic qui a cumulé 10 pts et 8 rbds en 2ème mi-temps (il avait très peu joué en 1ère à cause de 2 fautes rapides).

De l’autre côté, très belle prestation du suédois Czerapowicz. Il est le leader statistique de son équipe aux points (20), aux rebonds (7), à la passe (4) et aux interceptions (3). Ce joueur très efficace dans la zone intermédiaire a su remettre son équipe sur les rails. Il a reçu l’aide de l’ailier Gaddefors (12 pts), la plupart sur jeu rapide, et du meneur Person (19 pts à un bon pourcentage).

Cette opposition de style fut très plaisante et s’est conclue sur un match serré. Le Person a raté les 2 lancers francs pour égaliser à 8 secondes de la fin. Ce qui a permis au Monténégro de l’emporter de 2 pts.

3ème match – France/Slovénie – Match de la poule E

Victoire dans la difficulté de l’équipe de France. Tout a bien commencé avec une grosse défense des Français. Les options défensives prises par les tricolores ont posé problème aux Slovènes, notamment les switchs sur pick n’roll entre les postes 1 et 4 et les prise à 2 poste bas. La France menait 18 à 9 à la fin du 1er quart.

Dans le 2ème quart temps, les joueurs de Toupane ont été très vite sanctionnés par les fautes et ont donc offert beaucoup de lancers aux Slovènes. De plus, les Slovènes ont réussi 2 paniers à trois points à la fin des 24 secondes malgré la bonne défense française. Les Slovènes ont donc remporté ce quart-temps 24 à 21. Cette première mi-temps a permis à Fournier (11 pts) et Mendy (9 pts) de se mettre en valeur.

Au cours du 3ème quart temps, le match est resté serré. Les Slovènes ont alterné une défense individuelle et une double boîte qui a perturbé l’attaque française jusqu’à un panier à 3 pts de Kahudi qui a obligé le coach slovène à arrêter cette défense. Le 3ème quart-temps a été remporté par la France 15 à 13.

Le quatrième quart temps a d’abord vu les Slovènes revenir très vite à 1 pt des Français avant que les Bleuets ne leur passent une correction (11 à 2), dans le sillage de Hillotte, auteur de 2 paniers consécutifs en percussion mais aussi d’un passe décisif pour Gobert et de 2 interceptions. Les Français clôturaient ce match sur un joli 3/3 à 3 pts avec 1 panier de Mendy et 2 de Westermann. Score finale 75 à 64.

4ème match – Russie/Lettonie

Victoire facile des Russes. 3 joueurs ont attiré mon attention :

– le meneur Strebkov qui a bien géré cette rencontre. Il a su mettre ses coéquipiers en valeur avec notamment 5 passes décisives auxquelles on peut ajouter 6 rebonds et 8 points.

– le pivot Zubkov qui a fait preuve d’une grande efficacité (70% à 2 points). Il a dominé ses adversaire direct proche du cercle avec notamment 8 rebonds.

– le poste 4 Antipov qui a réalisé un superbe 2ème quart temps en inscrivant 15 points à 6/7 aux tirs dont 3/3 à 3 points. Il terminera le match à 19 points (il joua très peu en 2ème mi-temps). Ce poste 4 moderne a alterné les tirs long distance et les tirs après dribble dans la zone intermédiaire avec une grande efficacité.

Par Thomas Drouot

Tags : , ,
Comments

Commentaires (4)

  1. rapid

    Sympa d'avoir des news !

    Qu'est-ce que tu penses des prestations de Lauvergne ? Est-ce que c'est sa blessure qui explique ses prestation décevantes pour l'instant ?

  2. Niko

    très bon article :)

  3. OscarAbine

    Sympa et intéressant, oui.

    Un petit poil plus d'attention à l'orthographe et ça sera parfait ! ;-)

  4. AND11

    La même que mes collègues du haut ! :)