Carnet de bord : La France grâce à sa défense, Mirotic impressionnant

Thomas Drouot, revient sur la victoire des Français face au Monténégro et sur Nikola Mirotic, le meilleur scoreur du tournoi.

Tout au long de l’Euro U20, Thomas Drouot (Paris-Levallois), coach espoir de l’année présent sur place à Bilbao, vous propose ses résumés de matches mais également ses analyses et ses coups de cœur, et livre son regard d’insider sur la compétition.

1er MATCH : Croatie/Lituanie match de classement 13ème à 16ème place

Quatre équipes se jouent un mini championnat avec match aller retour afin d’éviter l’une des deux dernières places de cet Euro. En effet, les équipes se classant 15ème et 16ème seront reléguées en groupe B.

Il y aura donc forcement une ou deux grandes nations européennes entre la Lituanie, la Serbie et la Croatie qui se retrouvera en groupe B.

La Lituanie est pour le moment mal partie avec une deuxième défaite aujourd’hui contre une vaillante équipe croate. Ce serait une catastrophe pour ce pays de basket surtout quand on sait que la génération 92 est championne du monde.

Retour sur ce match Croatie/Lituanie : Les Lituaniens commencent bien cette rencontre grâce à une belle adresse à 3 points de leur poste 4 Saulius Kulvietis qui réalise un joli 4/5 au cours de cette première mi-temps face à la zone croate. Il est bien aidé dans ce domaine par l’ailier Darius Tarvydas qui lui réalise un 2/3. L’équipe lituanienne termine d’ailleurs cette mi-temps sur un joli 8/13 à 3 points. Et pourtant les Croates arrivent à la pause avec un point d’avance grâce à un jeu rapide efficace et une démonstration de jeu sur pick n’roll de leur meneur Roko Rogic. Il a su alterner le scoring et la mise en valeur de son pivot Domagoj Bubalo. Les deux joueurs terminent cette mi-temps avec 14 points.

La deuxième mi-temps tourne à l’avantage des Croates. Les Lituaniens sont un peu moins efficaces à 3 points (4/11) et les croates trouvent de nouvelles armes avec l’adresse à 3 points de Boris Barac qui inscrit 3 paniers primés de suite au début du quatrième quart temps. Bubalo continuant son travail intérieur les croates se détachent dans les 3 dernières minutes pour l’emporter au finale 82 à 76.

2ème match : France/Montenegro match de la poule E

Les français commencent en étant très concentrés défensivement. En bon capitaine, Henri Kahudi montre l’exemple. En revanche les tricolores ont du mal à mettre en place leur attaque, le score est de 2 à 2 au bout de 3 minutes. Les Bleus infligent un 11 à 2 aux Monténégrins en 4 minutes grâce notamment  à 2 paniers intérieurs de Ferdinand Prénom et un tir primé de Kahudi. Bojan Dubljevic, le meilleur joueur monténégrin est alors à 0 point. La défense collective organisée par Jean-Aimé Toupane afin de l’empêcher de recevoir la balle dans ses zones de prédilections fonctionne. Il arrive cependant à inscrire deux paniers à la fin de ce quart temps en feintant des pick n’roll et en battant l’aide française. Le quart temps se termine sur un panier à 3 points de Romain Hillotte ce qui permet aux Français de mener de 6 points.

Le deuxième quart temps est encore plus défensif, il commence par un 4 à 0 pour les Monténégrins en 6 minutes, la France arrive enfin à marquer sur un dunk de Mael Lebrun très bien servi par Théo Léon. Au cours de ce quart temps Joffrey Lauvergne, malgré de très bonnes initiatives, reste inefficace (0/4 à 2 points). Son seul panier de la première mi-temps est un tir à 3 points sur un passage en zone du Monténégro. Le score de ce quart temps est de 9 à 6 en faveur des Monténégrins.

Les Français remportent le 3ème quart 16 à 13 grâce à un très bon passage de Lauvergne qui inscrit 3 paniers intérieurs de suite. Les Monténégrins ont toujours des difficultés à marquer, ils restent dans le match grâce aux fautes françaises et à leur adresse aux lancers francs.

Bon début de quatrième quart avec un panier de Rudy Gobert et 2 lancers francs de Hillotte. Ensuite l’écart resta compris entre 6 et 10 points jusqu’à la fin du match grâce notamment à Hillotte et Léo Westermann (7 points chacun dans ce quart). Côté monténégrins, Dubljevic bien tenu jusque là, a mis la défense français en difficulté en provoquant des fautes de Gobert ce qui lui a permis d’inscrire 6 points sur lancer francs au cours de ce quart (8 au total).

La défense des Français a une nouvelle fois été au rendez-vous, mais l’attaque s’est montrée approximative et manquant de rythme par séquence. Il est toutefois positif de voir que cette équipe gagne ce match avec un Evan Fournier réduit à 3 points et un Westermann gêné par les fautes.

3ème match : Turquie/Ukraine match de la poule F

Match très intéressant entre ces deux équipes. La Turquie l’emporte sur le fil 64 à 61 grâce à un quatrième quart remporté 20 à 10.

Au cours de ce match, nous avons pu apprécier les qualités des deux joueurs suivants :

Maksym Sandul : pivot de la sélection ukrainienne mesurant 2,07 m. Il a terminé cette rencontre avec 14 points, 12 rebonds et 4 interceptions. Joueur d’une grosse intensité, il a fait mieux que résister aux solides pivots turcs en inscrivant ses paniers proches du cercle sur du jeu posté ou après pick n’roll. Sa sortie pour 5 fautes à 2 minutes de la fin a été déterminante dans la défaite ukrainienne.

Muhammed Sanli : poste 4 turc mesurant 2,12 m. Ses 11 points dans le dernier quart ont été décisifs. Jeune joueur très complet, il s’est montré efficace à 3 points (3/4) et proche du cercle (4/6). Très habile, vu son gabarit, il est capable de dribbler et de faire de bonnes passes (4 pds).

 

4ème match : Espagne/Allemagne

Depuis notre arrivée à Bilbao, tout le monde nous parle de Nikola Mirotic comme d’un joueur exceptionnel. Nous avons donc eu l’occasion de l’observer au cours de cette rencontre.

Joueur de grande taille (2,09 m), il est très mobile et semble pouvoir jouer aux postes 3 et 4. Utilisé en poste 4, lors de ce tournoi, il est capable en fonction de ses adversaires de prendre l’avantage poste bas avec des finitions des deux mains ou loin du cercle grâce à un jeu en percussion efficace. Au cours de ce match il s’est montré maladroit à 3 points (mais ce n’est pas toujours le cas 6/15 depuis le début du tournoi) et a inscrit l’essentiel de ses points dans la raquette.

Il est l’option n°1 de cette équipe qui a été accrochée par l’Allemagne jusqu’à ce qu’il trouve du soutien de la part de ses coéquipiers (15 points pour Mirotic au bout de 25 minutes de jeu sur les 35 de son équipe). Alejandro Barrera créa l’écart à la fin du troisième quart grâce à deux paniers primés. Cela a permis à l’Espagne de créer un écart de 7 points à la fin du troisième quart à 3 points. Mirotic continuant de porter son équipe au cours du quatrième quart avec 7 nouveaux points mais il trouva le soutien de Josep Franch et Joan Sastre et le niveau de jeu de cette équipe espagnole monta d’un cran. L’Allemagne fut alors dépassée et s’inclina au final 58 à 73.

Par Thomas Drouot

A lire également : son récap de la 1ère journée

Tags : , , , ,
Comments

Commentaires (4)

  1. Jah

    L'Allemagne sort quelques petits bons jeunes. Et avec leur équipe A également très jeune avec des Harris ou autre, ils ont un truc à faire dans l'avenir !

  2. OscarAbine

    Une question :

    j'ai l'impression que les français sont souvent pénalisés par les arbitres. Quand on regarde les stats, c'est frappant. Vs le Montenegro, 18 fts pour les "yougos", 24 pour les français, mais 24 lfs accordés aux monténégrins contre 9 aux français ; Slovénie-France : 15-25 aux fautes, 28-9 aux lfs ; Lettonie-France : 23-28 et 27-21 (déjà plus normal) ; Suède-France : 21-23 mais 28-17 (!!!) ; Croatie-France : 19-14 (pour une fois, c'est pas les français qui font le plus de fautes) mais 12-13 aux lfs.

    En gros, les adversaires de la France vont beaucoup plus souvent sur la ligne des lfs que les français, quelle que soit la différence de fautes faite par les deux équipes.

    Y'a une raison objective à ça ? La défense française joue au "hack a shaq" ? Ou c'est les arbitres qui soignent les français ?

    En tout cas, merci pour ces résumés, c'est sympa !!!

  3. OscarAbine

    Ouais, mais j'ai pas l'impression qu'ils fassent pitié non plus, en face…

    Enfin bon, tant que ça empêche pas la France de gagner, c'est pas bien grave, au fond…

    En plus, hier, contre la Russie, ça s'est équilibré, voire inversé : 24-22 aux fautes pour la Russie et 16-20 aux lfs.

    Maintenant, ça serait bien de les mettre, les lfs, parce que 12/20, c'est pas top…