Carnet de bord : Retour sur le médaille des Bleuets

Thomas Drouot revient sur le triomphe espagnol et la médaille de bronze des Français.

Tout au long de l’Euro U20, Thomas Drouot (Paris-Levallois), coach espoir de l’année présent sur place à Bilbao, vous propose ses résumés de matches mais également ses analyses et ses coups de cœur, et livre son regard d’insider sur la compétition.

Match pour la 3ème place : France/Russie

Les matchs pour la troisième place sont toujours particuliers, ils reviennent souvent à l’équipe qui digère le mieux sa défaite en demi-finale.

Nous sommes vite rassurés sur le mental des français avec un 11-2 pour commencer le match, avec un bon travail de Ferdinand Prenom (3 points et 2 rebonds offensifs), au bout de 5 minutes où les 5 joueurs français ont marqué. Grâce à une défense très agressive, les Tricolores se procurent de nombreuses contre-attaques. Sur cette lancée, les Bleus réalisent une très belle première mi-temps qu’ils remportent 39 à 21. 11 joueurs français ont déjà marqué, la qualité du jeu est retrouvée ce qui permet aux Français d’avoir un bon pourcentage de réussite (51.6%). Côté russe, beaucoup moins de réussite (36.8), seul Zubkov sort son épingle du jeu avec 5 points.

Le troisième quart est beaucoup plus laborieux. Les Bleus n’inscrivent qu’un seul panier (3 points de Fournier), les 8 autres points seront inscrits sur lancer-francs. Les Russes emportent donc ce quart 13 à 11 avec 4 points de Balashov et 4 du meneur Shamov. La bonne tenue de la défense française leur permet de garder 16 points d’avance.

Le début du quatrième quart est aussi à l’avantage des Russes avec un Balashov intenable marquant un 3 pts et un panier intérieur (15 points au final). Il ramène son équipe à moins 11 (58 à 47) à 4 minutes de la fin. Mais un Fournier bien servi par ses coéquipiers met fin à tout suspens avec 11 points dans ce quart (20 au final). La France termine alors ce match sans frayeur avec 4 points consécutifs de Lebrun.

Belle victoire collective des français avec 12 marqueurs différents et un très bon Fournier dans le dernier quart. Belle performance de cette équipe dans un Euro relevé. Troisième médaille consécutive pour les U20 français. Toupane et Villa auront donc une médaille de chaque métal (argent en 2009 et or en 2010).

Finale : Espagne/Italie

Cette finale commence par un fait de jeu qui aurait pu faire basculer la rencontre. Au bout de 2 minutes de jeu, alors que le score est de 2 à 2, Sastre est obligé de sortir avec le nez en sang après un contact avec Gentile. On a vu, au cours de cet Euro, que l’Espagne était « irrésistible » lorsque ses deux joueurs majeurs (Mirotic et Sastre) étaient en réussite. Malgré cette lourde perte, l’Espagne ne paraît pas perturbée, le score est de 9 à 8 en faveur des italiens au bout de 5 minutes grâce à un bon Melli (6 points). De leur côté, les Ibériques jouent essentiellement sur Mirotic qui est déjà à 6 points. Le reste du premier quart est serré, la bonne défense italienne provoque des balles perdues qu’ils concrétisent par des paniers faciles. Côté espagnol, Barrera compense bien l ‘absence de Sastre avec 5 points pour clôturer ce quart et donner l’avantage à l’Espagne 17 à 16.

Le début du deuxième quart est lui aussi très équilibré, Moraschini et Baldi se mettent en avant côté italien alors que Franch et Barrera leur répondent. A 4 minutes de la fin du quart, le score est de 29 à 28 pour l’Italie. L’Espagne crée alors un premier écart grâce à un 14 à 3 dont 7 points de Mirotic, les Espagnols arrivent à emballer le match grâce a du jeu rapide. A la mi-temps, l’Espagne mène 42 à 35. La différence se fait grâce à l’apport de Barrera, il a eu un rôle uniquement de shooteur en sortie du banc depuis le début de l’Euro qu’il a d’ailleurs rempli à merveille (61% à 3 points sur ce tournoi) mais au cours de cette première mi-temps, il a apporté beaucoup plus, panier en pénétration et passe décisive après fixation. Les Italiens restent dans le match grâce à un très bon Moraschini.

Le troisième quart verra cet écart enfler petit à petit pour atteindre les 15 points à 1 minute de la fin grâce à un bon Franch. Côté italien, Gentile essaye de prendre le match à son compte mais n’est pas en réussite. Le score à la fin de ce troisième quart est de 68 à 55. Ce match semble se diriger vers une victoire tranquille des Espagnols.

D’ailleurs le début du quatrième quart va dans cette direction avec un bon Pozas qui marque une fois et fait une passe décisive pour Mirotic. Mais c’était sans compter sur De Nicolao qui inscrit 7 points de suite. Avec le panier de Polonara en plus, l’Italie inflige un 9 à 0 à l’Espagne et revient à 8 points. Pendant près de 3 minutes, aucun point ne sera inscrit, les Italiens ont plusieurs fois l’occasion de revenir à 5 ou 6 points mais 2 tirs de Melli ressortent de justesse. Mirotic met fin à tout suspens à 3 minutes de la fin avec 4 points de suite (29 au final). Le score final est de 82 à 70.

Victoire méritée des Espagnols avec un Mirotic au dessus du lot et de bons matchs de Barrera, Franch. Gentille a été bloqué à 14 points à 5/15 aux tirs. L’Italie aurait du faire un match parfait pour les inquiéter.

Par Thomas Drouot

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.