CDF : Le Mans était plus fort

Plus fort sur l’ensemble du match, Le Mans s’est logiquement imposé face à l’ASVEL en finale de la Coupe de France (88-75).

pape amagouAprès le championnat mardi L’ASVEL et Le Mans avaient à nouveau rendez-vous cette fois-ci en finale de la Coupe de France. Bien évidemment on s’attendait à un scénario tout autre entre les deux équipes plutôt que le non-match quelques jours auparavant qui avait vu la large victoire de l’ASVEL (90 à 56).

C’est le Mans qui a très vite repris l’avantage sous l’impulsion de Tywain McKee. Le meneur a tout simplement été irrésistible au tir ce qui a permis de galvaniser toute l’équipe mancelle et leurs supporters par la même occasion. Si Romeo Travis a été efficace que dire de Chris Lofton (21 pts avec 5/9 au tir primé). Lorsque l’arrière a été associé à McKee sur le terrain les Villeurbannais n’ont jamais trouvé la solution pour l’arrêter ou même simplement le freiner.  En difficulté ils n’ont pu compter que sur Charles Kahudi, à fond dans l’intensité comme à chaque sortie, et David Andersen pour alimenter la maque (41-50 à la mi-temps).

Il a fallu attendre le retour des vestiaires pour voir une réaction d’orgueil des joueurs de JD Jackson. Le coup de chaud de Casper Ware et la réussite primée d’Edouard Choquet ont permis à l’ASVEL d’y croire à nouveau. Le Mans aurait pu alors abandonner mais ça n’a pas été le mot d’ordre du jour. L’insaisissable McKee a continué son chantier tout comme Lofton. Mais ce qui a surtout fait la force du MSB c’est d’avoir chaque joueur parfaitement à l’aise dans son rôle. Quand le trio US McKee/Lofton/Travis a été un peu moins en vu en attaque, les frenchies, comme Lahaou Konaté ou Petr Cornelie, ont pris le relais ou alors Mouphataou Yarou dans la raquette (64-81 à la 35e). Dès lors il a semblé illusoire d’imaginer voir l’ASVEL pouvoir faire un come-back malgré quelques petites fulgurances.

Au final Le Mans a tout sauf volé sa victoire dans cette finale de Coupe de France 2016. Alors qu’il reste encore deux journées de saison régulière cela devrait les lancer parfaitement pour jouer la deuxième place. Quant à l’ASVEL il faudra très vite relever la tête car ce mardi ils se rendront à Dijon pour une autre finale, celle-ci dans l’optique de la lutte pour les playoffs.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.