Cédric Heitz pas très fan de la coupure liée aux matchs internationaux

L’entraîneur du CCRB Cédric Heitz

Pour les équipes qui ne participent pas à la Leaders Cup, il n’y aura pas de rencontre officielle avant les 2 ou 3 mars. La raison ? Une pause liée aux rencontres internationales dans le cadre des qualifications à la Coupe du Monde 2019.  Pour l’entraîneur de Châlons-Reims Cédric Heitz cette pause est loin d’être idéale. « Ces deux semaines off sont catastrophiques pour le basketball français, pour l’ensemble de la Ligue, c’est catastrophique. De nouveau, je le dis, d’autres de mes collègues le disent : c’est irréel de s’arrêter, d’avoir un prochain match dans trois semaines : c’est complètement fou. D’ailleurs, les présidents doivent se demander pourquoi ils payent les joueurs, pour qu’ils aillent jouer avec leurs équipes nationales, pour qu’ils reviennent fatigués, pour qu’ils soient blessés etc. Il faut faire avec » (Propos relayés par Bebasket).

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.