Céline Dumerc : « Elles ne l’ont pas volé ! »

Devenue la première supportrice de l’équipe de France, Céline Dumerc a tenu à féliciter ses coéquipières, qualifiées pour le dernier carré du tournoi olympique après leur victoire contre le Canada.

Céline Dumerc« Les Braqueuses ont encore frappé ! ». Désignée capitaine de l’équipe de France féminine suite au forfait de dernière minute de Céline Dumerc, Isabelle Yacoubou pouvait laisser éclater sa joie après le succès des Bleues, cette nuit, face au Canada. Qualifiées pour le dernier carré du tournoi olympique, les joueuses de Valérie Garnier ont maintenant l’opportunité d’aller décrocher une nouvelle médaille après celle obtenue à Londres en 2012. L’obstacle canadien étant désormais franchi et avant d’affronter les redoutables américaines en demi-finales, Endy Miyem n’a pas caché sa satisfaction de voir son équipe être en mesure d’élever son niveau de jeu après une préparation en demi-teinte lors de laquelle les Françaises s’étaient inclinées à deux reprises face à ces mêmes canadiennes.

« Je suis vraiment contente. Elles nous ont battues en préparation. On n’a pas douté, on savait qu’on allait les bouffer ! », a déclaré l’ancienne joueuse de Bourges à RMC après la rencontre.

« On essaye de se rappeler d’où on vient, de se dire que c’est magique ce qu’on est en train de vivre. On pense aussi à Céline (Dumerc). C’était notre capitaine. Elle n’est pas là, mais elle est là quand même.»

Retournée en Europe pour soigner sa blessure à la cheville contractée juste avant la compétition, la meneuse emblématique des Bleues n’en oublie par autant ses coéquipières dont elle suit le parcours avec attention depuis le début de la quinzaine olympique. Après avoir vibré devant son écran lors du match du Canada, elle espère désormais voir les tricolores aller au bout de l’aventure et conclure leur magnifique campagne en montant sur le podium olympique à l’issue du tournoi.

« Je suis super contente pour les filles. On savait que le Canada était une équipe qu’on n’aime pas », a expliqué la première supportrice de l’Equipe de France.

« Elles ont montré énormément de maîtrise. Ce n’était pas folichon au début du match, mais on ne perd pas pied. Franchement, respect. Elles ne l’ont pas volé. Je ne pense pas revenir à Rio pour la demie. J’ai des soins à faire. Je pense que c’est leur projet, leur moment, leur histoire. C’est leur truc, elles sont dedans. Par contre, je les accueillerai quand elles auront une petite médaille autour du cou. »

A voir si Isabelle Yacoubou et sa bande parviendront à créer l’exploit en faisant tomber une équipe de Team USA qui a pris pour habitude de marcher sur ses adversaires depuis le coup d’envoi de la compétition. Dans le cas contraire, tout ne sera pas perdu puisque les Bleues auront alors une ultime chance de jouer la médaille à l’occasion de la « petite » finale.

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.