C’était le jour de Strasbourg

Pour Paul Lacombe et les joueurs de la SIG, il y’avait une certaine fierté d’avoir enfin rapporté un trophée au club.

Dix ans sans trophée ni titre c’est long, très long même surtout lorsque l’on est un club du calibre de Strasbourg. « Depuis deux/trois ans cette équipe voulait aller chercher un titre » savourait l’arrière Paul Lacombe qui avait connu la déception de la défaite de la finale des playoffs l’an dernier face à Limoges en trois manches sèches. Cette victoire la SIG a dû cravacher dur pour l’obtenir car Le Mans a bien failli réaliser le hold-up parfait. Mais cette fois-ci les Alsaciens ne voulaient pas craquer encore une fois. « On n’avait pas envie d’abandonner, de lâcher. On avait vraiment envie de gagner. Ça s’est vu sur les trois journées. Tout le monde a apporté quelque chose quand il est rentré sur le terrain».

Maintenant c’est le titre de champion de France qu’il s’agira pour eux d’aller chercher. « J’espère que le fait d’avoir gagné va nous permettre d’avancer »  reconnaissait Paul Lacombe. Mais ayant appris à assurer sur la dernière marche, la SIG a sans doute fait sauter un verrou mental.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.