Chalon-Cholet sera bien rejoué mercredi

La rencontre Chalon-Cholet sera bel et bien rejouée ce mercredi.

logotype.elan.chalon.officiel.vect

Update : La décision était attendue dans l’après-midi mais elle n’est arrivée que tardivement dans la soirée à savoir que la rencontre entre Chalon et Cholet sera bien rejoué ce mercredi. « Certaines questions n’ont malheureusement pas trouvé de réponse à ce jour, mais il faut bien bien que cette histoire trouve un épilogue pour la LNB donc on va rejouer ce match mercredi » a confié Rémy Delpon, manager général de Chalon, au Journal de Saône et Loire.

09h01 Convoqué ce mardi devant le CNOSF, Chalon devrait être fixé dans la journée au sujet de son match à rejouer face à Cholet, normalement fixé au 8 janvier soit demain mercredi, indique Le Journal de Saône et Loire.

06.01 Via un communiqué, Dominique Juillot, président de l’Elan Chalon, a fait part de ses inquiétudes au sujet du fait de faire rejouer le match Chalon-Cholet. le voici dans son intégralité :

« La décision de la chambre d’appel de la FFBB  de déjuger une décision d’arbitre prise à l’aide d’une vidéo officiellement installée pour cela, me parait tellement lourde de responsabilité que je souhaite que le CNOSF ou le TA éventuellement plus tard se prononcent sur les conséquences de celle-ci qui vont bien au-delà de la seule sphère du basket.

Dans cette affaire, en dehors d’un commentateur très averti qui aurait la certitude comme sur beaucoup d’autres sujets d’ailleurs que le ballon a été touché, personne ne peut établir la vérité à la vue des images provenant de nombreuses sources différentes, et surtout pas de celles émanant du système vidéo mis en place justement pour ce type de situation.

Mais la question dépasse le cadre de ce match et en prenant cette responsabilité la FFBB donne le signal que toute vidéo peut être contestable et que ce qui doit être une aide à la décision d’un arbitre peut devenir un handicap ou un risque pour lui que d’y avoir recours.

En effet si un arbitre ne fait pas appel à la vidéo et prend sa décision, quelle qu’elle soit et se trompe jamais on ne reviendra sur celle-ci et c’est tant mieux, il peut donc en conclure qu’il vaut mieux ne pas s’en servir.

Je suis pour ma part un fervent partisan de tout ce qui peut aider les arbitres dans la justesse de leurs jugements, le rugby précurseur dans ce domaine a montré la voie et malgré quelques ajustements ne reviendra jamais en arrière, d’autres sports suivront, j’en suis sûr.

Au travers de cette décision ce peut être la remise en cause d’un outil technologique moderne dont le recours n’est d’ailleurs pas obligatoire pour l’arbitre et sur lequel il n’est pas obligé de s’appuyer si cela ne l’aide pas.

Au final nous allons donc certainement rejouer ce match et l’Elan le jouera sans état d’âme, ni amertume car je ne sais pour qui cela est le plus juste entre Cholet et Chalon.

En revanche ce que je souhaite c’est que cette décision prise par une commission, d’une fédération parmi beaucoup d’autres, ne vienne remettre en cause  la volonté majoritaire dans le sport professionnel, de se doter des outils les plus performants pour aider le corps arbitral dans les moments les plus délicats de l’exercice de leurs mission.

Tout en respectant la légitimité et la probité de la chambre d’appel de la FFBB, il me semble que c’est  prendre un risque disproportionné pour cette commission que de porter éventuellement la responsabilité d’une jurisprudence future sur ce sujet.

Plusieurs appels de membres d’autres ligues professionnelles m’ont fait part de leurs inquiétudes.

En conclusion, quelques soient les suites de cette affaire nous devrons à la LNB et à la FFBB réfléchir sur le périmètre de l’utilisation des nouveaux moyens mis à la disposition des acteurs du jeu, donc également  des arbitres  et préciser leur utilisation, car sinon la question se posera sur l’utilité de ces investissements importants financés par les clubs.

Faire que cet épisode soit en définitif source de progrès… »

Dominique JUILLOT »

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.