Chalon fait trébucher le PL

Dans un match disputé, Chalon aura du attendre le dernier quart-temps pour construire sa victoire (77-83).

Restant chacune sur une défaite, les deux équipes ont besoin de la victoire. Dès le début, le PL s’en donne les moyens avec un Lamont Hamilton explosif. Mais l’intérieur US manque d’autant de détermination sur la défense d’Aminu qui multiplie les paniers faciles. Sans quelques maladresses de Chalon au niveau de la finition, l’addition pourrait être salée pour les Franciliens (8-12 à la 5e) d’autant que sur les lancers-francs la machine Blake Schilb fait preuve d’une régularité métronomique. Il faudra attendre un panier chanceux de Williams pour que le PL refasse son retard. Et si Delaney a planté un tir primé, le manque de présence défensive d’ Alade Aminu permet à Hamilton de se mettre en valeur et de laisser le PL au contact (21-21).

 

A la reprise, le PL reprend vite l’avantage avec Williams suivi d’un and-one de Giovan Oniangue. Pas dans le coup, Chalon a du mal à approcher le cercle et de l’autre côté du terrain laisse trop de fautes en route. Résultat : les Bourguignons sont déjà dans la pénalité alors qu’il reste encore sept minutes dans le quart-temps. C’est à ce moment là que choisi Malcolm Delaney pour se mettre en action avec 5 pts en une minute. A l’image du combo, le match monte en intensité et dans le camp d’en face, c’est Jawad Williams qui prend ses responsabilités : dunk, panier dans le coin… L’ailier-fort a visiblement de l’or dans les mains et sans lui le PL ne rentrerait pas aux vestiaires avec un bonus, aussi minime soit-il (46-45).

Comme il l’a déjà fait, Aminu profite de la défense « gruyère » du PL pour planter un dunk dès la reprise mais très vite rendu par Williams qui a bénéficié de la très bonne défense de Trenton Meacham sur Steed Tchicamboud. L' »escroc » se sera vite fait pardonné en scorant à 3 pts. Mais comme les saisons, la réussite ne dure qu’un temps. Les deux équipes ont accumulé les tirs ratés jusqu’à un tir primé d’Eric Chatfield. Quand le PL met de l’agressivité en défense, ce genre d’action a tendance à se reproduire et donne quantité de paniers faciles au PL. Cependant Chalon reste dans la course grâce à Schilb qui ne ménage pas ses efforts en attaque sans toujours la réussite au bout. Avec ses 5 pts d’affilée, il replace Chalon devant qui va aborder le money-time devant malgré un ultime dunk d’ Hamilton.

Cueillis à froid par un tir à 3 pts d’ Ilian Evtimov, le PL pensait avoir effacé ce faux-pas avec le panier dans la peinture d’Hamilton. Sauf que l’intérieur allait remettre ça avec un shoot extérieur cette fois-ci. Et lorsqu’il faut revenir, c’est souvent Chatfield la score-machine qui s’y colle. Sa percution et son sang-froid s’avèrent précieux pour les Franciliens. Mais ces qualités se retrouvent aussi chez Evtimov auteur d’un shoot à 3 pts complètement improbable à la 35e (70-74). Mais alors que l’équipe était bien, Aminu prend sa 5e faute alors que JBAM, qui en est à 4, allait le remplacer. Chatfield va alors utiliser les lancers-francs qui s’offrent à lui pour grapiller le retard des Franciliens. Williams apportera sa pierre à l’édifice sur un shoot-raquette.  Mais l’écart creusé était trop important pour que le PL puisse revenir et empêcher Chalon de mettre fin à leur invincibilité à domicile (77-83).

Comments

Commentaires

Comments are closed.