Chalon n’a plus de joker

L’Elan Chalon va devoir montrer son meilleur visage pour ne pas passer à la trappe face à la JSF Nanterre.

Pour Chalon, l’heure fatidique approche à grands pas. Car après avoir perdu la première manche face à la JSF Nanterre, les Bourguignons ont grillé un premier joker. Bien sûr rien n’est encore perdu mais la dynamique, elle, est pour le moment du côté de l’adversaire. Alors pour éviterune défaite qui renverrait Chalon à la maison, Greg Beugnot a sa petite idée pour limiter l’impact des Nanterriens : faire baisser leur diabolique adresse. « À un moment donné, quand le cercle est aussi gros que ce soir et que ça rentre facile… Donc voilà, on est mené 1-0. Mais il ne faut surtout pas être défaitiste. On a enchaîné la belle contre Roanne puis cette demi-finale aller en 48 heures. Il nous a manqué un tout petit peu de fraîcheur » (Le Journal de Saône et Loire).

Car il est vrai qu’au contraire de Nanterre passé en deux manches, Chalon a eu besoin de trois manches pour venir à bout de Roanne en quarts de finale. Mais pour faire la différence, les joueurs de coach Beugnot vont devoir apprendre à maitriser leurs nerfs notamment par rapport à l’arbitrage qui en a ennuyé plus d’un après la manche aller. Histoire d’éviter de tomber un peu plus dans une ambiance délère que le président de Chalon Dominique Juillot estime qu’il existe autour de son club.

Tags :
Comments

Commentaires (1)

  1. JeromeKersey

    Franchement il faut arrêter avec l'arbitrage. J'ai revu le match (dispo en intégralité sur le site de la LNB au passage si ça intéresse certains) et Beugnot a pas arrêté de pleurer auprès des arbitres, les ralentis lui donnant systématiquement tort (3 pts de Judith qu'il voudrait à 2pts, 2ème faute de Williams, etc…)., Les arbitres seront pas aussi patients et compréhensifs avec lui chaque fois.
    Nanterre a juste été plus fort en jouant un basket de rêve, et avec une réussite maximale en attaque, et il en faut pour gagner ce genre de match contre des équipes supposées plus fortes.