Championnat du Monde U19 – Finale – Les USA sacrés

Résumé de la Finale du Championnat du Monde U19

Tous les jours au cours de ce Championnat du Monde U19 se déroulant à Prague, BasketActu vous propose de revenir sur la journée et les faits marquants.

C’était ce dimanche la grande finale marquant la fin de ce Championnat du Monde U19

Players (USA)

 

Les résultats:

USA 82 – 68 Serbie

Les USA sont sacrés Champions du monde U19.

 

Le match du jour:

USA – Serbie

La finale que tout le monde pressentait depuis la première semaine de compétition, que les deux équipes avaient survolées invaincues avant de se rencontrer en deuxième phase de poules et nous faire espérer le voir se jouer en finale tellement la partir avait été serrée et monumentale. On se demandait tout de même ce que les Serbes avaient bien voulu montrer aux Américains lors de ce premier match, le staff américain ayant quelques hésitations sur les réelles intentions de la Serbie en défense, par exemple.

Les Américains, préparés à aborder une zone n’en verront pas la couleur de la partie, c’était là l’un des coups de poker de Dejan Mijatovic, le coach serbe.

Stokes_USA_U19D’entrée de jeu, Micic, le meneur star de cette équipe, s’amuse à trouver de superbes angles de passes pour ses intérieurs et, avec Jankovic très agressif et dans la lignée de sa superbe demi-finale, la Serbie prend les devants (7-4, Serbie, 2ème). Mais sous l’impulsion du très volumineux Jarnell Stokes, les USA refont leur retard et reviennent à deux points (9-7, Serbie, 3ème).

L’une des autres interrogations avant cette finale était de savoir quel type de fautes allaient siffler les arbitres grecs, ukrainiens et australiens. Les Américains sont mis au jus après que ceux-ci leur sifflent deux fautes en vingt secondes sur leur fameuse pression défensive. Les Américains n’auront pas tous les droits ce soir et le spectacle peut s’en réjouir, les Américains moins vu qu’ils comptent déjà cinq fautes d’équipe après 5 mns, contre une seule à la Serbie, pourtant en défense individuelle.

Micic_U19_Final_2Malgré tout, les USA repassent devant au cours de cette même cinquième minute et le match nous offre un score de parité 15-15 après 6mns, sur le deuxième tir à 3pt de Novak qui semble avoir la mire bien ajustée pour cette finale. Micic ne veut pas laisser son camarade de backcourt en rade et balance un énorme 3pts à 9mètres au bout de la possession mais Williams vient tout de suite combler le trou. Finalement, la puissance américaine (en particulier celle d’Harrell) commence à payer et c’est avec une avance de 4points (26-22) que les Américains finissent le premier quart-temps.

 

Le deuxième quart-temps commence de la plus mauvaise des façons pour les Serbes puisque leur stratège Micic prend pratiquement d’entrée une faute technique. Qu’à cela ne tienne, Novak se dit qu’il est trop bête d’être arrivé jusque-là et de s’arrêter si près de la première marche du podium et nous expédie un nouveau missile à 3pts. Il n’y a pas qu’à ses chaussures jaunes qu’on remarque le joueur du Vrsac Doo. (28-27, USA, 13ème). Micic sort à la 15ème minute, non sans nous avoir refait admirer sa technique sur pick-n-rolls et picks-n-pops, en régalant ses shooteurs extérieurs de passes limpides et séches après qu’il pénètre au coeur de la défense américaine. Mais, malgré l’aide précieuse de Milutinov qui gêne énormémént les Américains au rebond et en poste bas de par sa taille, un premier écart de 7 points est creusée par la sélection de Billy Donovan (36-29, 15ème). Micic revient bien à 2mns de la mi-temps et l’écart n’est finalement que de 2points à la pause sur un nouveau 3pts de, vous l’aurez deviné, Jovan Novak (38-40, USA, 20ème).

O2Arene_Finale_U19L’excitation de la petite colonie serbe, venue supporter son équipe dans cette O2 Arena de Prague, est à son comble au retour des vestiaires. Le match tient bien toutes ses promesses et les Serbes ne sont plus qu’à 20mns d’aller réaliser un exploit monumental. Malheureusement, Micic semble avoir pris l’habitude de prendre des fautes stupides en début de quart-temps puisque, sur un layup en contre-attaque de Payton, il fait une faute de poussins qui permet à l’Américain de réaliser un « And One » et qui fait monter à 3 le nombre de sanctions pour le meneur serbe, sans lequel on doute que sa sélection puisse gagner cette finale. Mais, heureusement, Novak est chaud bouillant et arbore un superbe 4/6 à 3pts à ce moment du match, ce qui garde les Serbes dans le match (41-43, 21ème).

Novak est en feu (4/6 à 3pts). On sent néanmoins les Américains être revenus avec d’autres intentions et profiter de cette défense individuelle pour profiter de leur supériorité physique et aller chercher les fautes des intérieurs serbes sur leurs pénétrations. Billy Donovan fait tourner tous ses joueurs de façon à garder la même énergie pendant toute la rencontre et demande à ses joueurs d’utiliser le plus possible un système « High Low » qui leur permet d’utiliser la puissance et l’agilité d’Aaron Gordon en poste bas.

Les deux équipes se rendent coup pour coup derrière la ligne à 3pts, d’abord par Novak puis Williams-Goss et par Andric. On sent toutefois les Serbes un peu fatigués et tout prêts de craquer. L’accumulation de petits paniers sur interceptions fait monter l’écart à à 8 points à trois minutes du terme du 3ème quart-temps (55-47, USA, 27ème). Cette partie prend des allures folles lorsque qu’un panier de Novak et un « And One » (non converti) de Jankovic ramènent les Européens à seulement quatre points (55-51, USA, 28ème). Le troisième quart-temps s’achève donc sur un écart minimal de 6 points qui laisse aux deux équipes la possibilité de rêver à soulever la coupe (57-51, USA, 30ème)

Smart_Final_U19La Serbie continue sa petite tradition de fautes stupides et/ou antisportives pour commencer les quart-temps et c’est Jankovic qui s’y prête ce coup-ci, y ajoutant même une faute offensive qui fait passer l’écart à neuf points en deux minutes (62-53, USA, 32ème).Aaron Gordon nous sort ce qui restera peut-être comme le dunk du Tournoi sur un alley-oop récupéré à une main pour faire monter l’écart à onze points (64-53, USA, 32ème). Les Etats-Unis passent en mode rouleau compresseur au rebond offensif et mettent 3putbacks de suite aux Serbes, dont un dunk impressionnant de Marcus Smart. L’écart vient de passer à 14 points en quelques secondes et l’on sent bien que les Américains seront très difficiles à remonter maintenant (68-54, USA, 33ème). Les trois points de Novak (5/8 sur le match) n’y feront rien, c’est à une succession d’actions spectaculaires à laquelle ont droit les spectateurs, tout de même ravis de la superbe opposition proposée par les Serbes aux Américains. Harrell finit le match avec un nouveau dunk monstrueux et le score final est de 68 à 82.

Les deux équipes sont finalement contentes de leur résultat, les Américains fiers d’avoir ramené le titre, les Serbes fiers d’avoir fait jeu égal avec ces futures stars NBA pendant 6 quart-temps sur 8 (si l’on compte les deux matches de poule). Comme Dejan Mijatovic le confiait hier, cette deuxième place de l’équipe U19 serbe est une formidable promesse pour l’avenir d’un des plus beaux baskets qui existe en Europe. Pour les Américains, le tournoi a été la confirmation du talent hors-norme et polyvalent d’Aaron Gordon (élu MVP) et du potentiel de leur pivot de 2m10 et de 17ans, Jahlil Okafor (élu dans le Meilleur Cinq du tournoi).

 

 

Le joueur du match: Montrezl Harrell (USA)

Le joueur de Louisville est tout simplement monstrueux et a mis à mal toutes les défenses adverses pendant ce championnat du monde. Alternant avec Aaron Gordon comme tête de proue de la press tout-terrain, on n’a pas Harrellpu compter toutes les interceptions qu’il s’était procurées ou qu’il avait créées pour ses coéquipiers. Billy Donovan avait décidé aujourd’hui d’être un peu moins agressif sur cette press et c’était plutôt Williams-Goss qui était chargé de harceler, dans un style différent, les porteurs de balle serbes. Pourtant, on a encore vu un énorme Montrezl Harrell, se tapant le tose, haranguant la foule, comme pour prouver sa détermination sans faille. Mais aujourd’hui, plus que dans la défense, c’est au niveau de l’attaque qu’il a resplendi, plantant 17 points (à 8/16) et allant glâner 4 rebonds dont 3 offensifs et contrant 4 tirs adverses dont 2 en 5 secondes (Une Ibaka, nous dit-on dans l’oreillette…). Il nous aussi offert quelques-unes de ses actions hyper-aériennes, à la Blake Griffin, dont un dunk surpuissant. Bref, le joueur est prêt pour aller à l’échelon supérieur, ses capacités athlétiques et de un-contre-un devraient lui permettre d’y briller. S’il parvient à être plus régulier dans son shoot à 5 mètres (il en a mis au cours de ce tournoi mais on sent que la confiance n’est pas forcément là), son tempérament de showman ne l’emmènera pas très loin du All-Star Game.

 

Réaction de Billy Donovan (Coach USA) au micro de Basketsession:

« Je pense que la différence pour nous dans le match a été que Gordon, Smart et Winslow ont eu un problème de fautes dès la première mi-temps. On n’a pas donc pu presser de la façon dont on voulait. En 2ème mi-temps, nous avons aligné un 5 plus petit avec Gordon, Harrell et Winslow et j’ai trouvé que nous étions beaucoup plus embêtant pour l’adversaire en défense. On les a un peu sortis de leur rythme, on a pu switcher en défense. J’ai trouvé que notre rapidité et notre vitesse ont été des facteurs déterminants en deuxième mi-temps.

Cette génération des Moins de 19 a été un vrai challenge pour les USA. Il y a beaucoup de joueurs qui partent en NBA. Marcus Smart aurait pu être l’un d’entre-eux mais il a décidé de refaire une année. Puis vous avez aussi des joueurs qui doivent faire des classes d’été, à cause de leurs résultats scolaires. Donc, ça a toujours été difficile pour les Etats-Unis de rivaliser au plus haut niveau dans cette catégorie d’âge. Gordon, Okafor, William-Goss et Winslow, ces 4 joueurs surclassés, ont changé la dimension physique de notre équipe. »

 

 

Le Cinq du Tournoi (élu par un jury de journalistes):

Vasilije Micic – Serbie – (12,9 pts – 3,9 rbds – 4,8 passes sur le Tournoi) – Finaliste

Dante Exum – Australie – (10,2 pts – 3,6 rbds – 3,8 passes) – Demi-Finaliste

Dario Saric – Croatie – (20,3 pts – 11,2 rbds – 4,9 passes) – 8ème

Aaron Gordon – USA – (12,6 pts – 6,2 rbds – 1,9 passes – 1 contre) – Vainqueur

Jahlil Okafor – USA – (10,8 pts – 4,8 rbds – 0,3 passe) – Vainqueur

5_Tournoi_U19

De gauche à droite: Micic, Exum, Gordon, Saric, Okafor

Le MVP du Tournoi (élu par un jury de journalistes):

Aaron Gordon (USA)

 

 

Les matches de classement:

Match pour la troisième place

Lituanie 106 – 100 Australie (Prolongations)

C’est un Tomas Dimsa ultra-clutch en deuxième mi-temps en prolongation (19pts, 4rebonds à 6/8 dont 3/3 à 3pts sur ces 25 minutes) qui est allé donner la médaille de bronze à cette équipe de Lituanie. Il faudra également noter le très beau match de Lukas Lekavicius, allant chercher de superbes double-pas dans la prolongation. Marius Grigonis aura aussi apporté son écôt au tribut lituanien qui repart avec une belle médaille de bronze, perpétuant la tradition d’excellence de ce basket balte.

Exum, du côté australien, aura tout tenté (28pts à 10/21) mais aura flanché sur la ligne des lancers (6/13, 46%) et derrière la ligne à 3pts (2/10, 20%).

 

 

Match pour la cinquième place:

Espagne 72 – 68 Canada

Match pour la septième place:

Croatie 80 – 94 Chine

 

Voici donc le classement final de Championnat du Monde U19:

1.  USA

2.  Serbie

3.  Lituanie

4.  Australie

5.  Espagne

6.  Canada

7.   Chine

8.   Croatie

9.   Russie

10. Brésil

11. Iran

12. Argentine

13. Corée

14. République tchèque

15. Côte d’Ivoire

16. Sénégal

En espérant que cette couverture vous aura plu et vous aura apporté un éclairage intéressant sur les « Stars de Demain ».

Tags : , ,
Comments

Commentaires (1)

  1. Cr0ss5

    Payton a fait gros match en finale, trop efficace ce joueur, il joue très juste !