Chatfield prend feu, le Paris-Levallois s’impose facilement à domicile

Le Havre aura fait illusion un quart temps avant de prendre un gros éclat.

Pour son premier match en championnat, Paris-Levallois s’est montré autoritaire dans sa salle. Sans forcer, les Parisiens se sont découverts des talents offensifs tandis que les Havrais ont rendu une pâle copie, avec des carences évidentes dans leur basket.

Sous les yeux de Laurent Sciarra, le PLB et le STB se sont d’abord contentés de suivre un rythme alternatif. Les premières minutes furent difficiles d’un côté comme de l’autre dans l’efficacité. Symbole de ce début de match, Vincent Masingue ne trouvait pas le chemin des filets, alors que ses coéquipiers insistaient pour le servir (8-7). Au Havre, même topo, sauf que la recrue américaine, Brian Boddicker, se montrait rassurant. Mais pas de quoi emballer une rencontre qui manquait de piquant. L’entrée d’Ousmane Camara donnait quelques sueurs froides à Coubertin (rebond offensif puis deux points rageurs derrière : 10-11). De son banc, le meneur du PLB Philippe Da Silva donnait de la voie en indiquant de poser le jeu à Trenton Meacham. Il est vrai que si la résistance havraise était là, les Parisiens se sont montrés plus intéressants dans la construction (15-15). Cette analyse va vite tourner en la faveur des locaux. Après un temps-mort demandé par Christophe Denis sur un retour en zone, les Parisiens vont alors opter pour la solution extérieure. Résultat : deux trois points de David Noel et des contre-attaques signées Lamont Hamilton propulsent le PLB à +7 (28-21). Si Jenkins stoppe l’élan parisien, les Havrais vont dès lors complètement perdre le fil de la rencontre. L’envie parisienne, à l’image de Morandais et de la réussite de Eric Chatfield, donne au PLB une avance de +14 à la mi-temps (37-23).

 

Le trou noir havrais

On s’attendait peut-être à une réaction havraise. Il n’en fut rien. Paris continuait à « artiller » à l’extérieur et laissant son adversaire à 23 points (48-23), soit sur les deux 2e et 3e confondu, un… 20-0 (!). La main chaude d’Eric Chatfield et la volonté de Michel Morandais démontraient qu’il ne restait plus qu’une équipe sur le terrain, tant les Havrais étaient statiques. Il a fallu attendre la 4e minute du troisième quart temps pour voir Brian Boddicker arrêter le naufrage (48-26). Satisfait du rendement de son équipe, Christophe Denis décide de faire tourner et de faire jouer le jeune Malela Mutuale, car dans le même temps, Chatfield continuait sur sa lancée avec 11 pts supplémentaires dans le 3e quart temps (58-32). Un relâchement dans la dernière période ne fut pas totalement pénalisant (74-55) pour des Franciliens plutôt inspirés dans leurs mouvements, et diablement efficaces derrière la ligne à l’image de ce 3 pts signé Lamont Hamilton, dans un jardin vide de défenseurs adverses (79-57). John Cox et Nicolas Pope ont réduit l’écart, mais il faudra à cette équipe havraise beaucoup plus de volonté pour éviter de nouvelles désillusions. Car le niveau affiché montre qu’il y a encore du travail pour Jean Michel Sousa avant la réception de Poitiers. Pour Paris, ces débuts réussis sont la preuve qu’il faudra compter sur cette équipe. Le déplacement à l’ASVEL sera déjà un bon révélateur.

 

Paris-Levallois

Statistiques
Joueurs 5d Mins Pts Tirs % 3 pts % LF % Rebonds Contres Pd In Bp Fautes Év
O D T Pr Ct Fte Fpr
Total 200 88 32 – 67 47.8 9 – 22 40.9 15 – 16 93.8 11 25 36 3 2 20 7 15 17 12 103
4. Chatfield Eric * 38 27 10 – 16 62.5 2 – 4 50.0 5 – 5 100 4 2 6 1 0 3 0 3 4 2 28
5. Oniangue Giovan 3 0 0 – 2 0.0 0 – 1 0.0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1 0 -3
7. Morandais Michel * 26 7 1 – 6 16.7 0 – 5 0.0 5 – 5 100 2 2 4 1 0 0 2 1 1 2 8
8. Da Silva Philippe 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
9. Noel David 17 11 4 – 5 80.0 3 – 4 75.0 0 – 0 0 1 1 0 0 2 0 1 2 1 12
10. Meacham Trenton * 34 7 3 – 10 30.0 1 – 2 50.0 0 – 0 0 6 6 0 1 10 3 2 2 0 17
11. Hamilton Lamont 26 15 6 – 9 66.7 1 – 1 100 2 – 2 100 2 8 10 0 0 4 0 2 1 4 24
13. Masingue Vincent * 13 0 0 – 1 0.0 0 – 0 0 – 0 2 1 3 1 0 1 0 2 3 0 2
15. Williams Jawad * 38 19 7 – 17 41.2 2 – 5 40.0 3 – 4 75.0 1 4 5 0 1 0 2 2 1 3 13
16. Mutuale Malela 5 2 1 – 1 100 0 – 0 0 – 0 0 1 1 0 0 0 0 1 2 0 2
18. Bah Malamine 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

Le Havre

Statistiques
Joueurs 5d Mins Pts Tirs % 3 pts % LF % Rebonds Contres Pd In Bp Fautes Év
O D T Pr Ct Fte Fpr
Total 200 72 30 – 64 46.9 3 – 13 23.1 9 – 14 64.3 7 20 27 2 3 17 5 16 13 17 68
4. Cox John * 36 18 8 – 14 57.1 2 – 3 66.7 0 – 0 1 6 7 0 1 2 1 2 0 1 20
5. Jenkins Greg * 23 8 4 – 6 66.7 0 – 1 0.0 0 – 2 0.0 2 1 3 0 0 1 0 1 1 4 7
7. Pitard Gédéon 8 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 3 1 0 2 0 4
8. Pope Nicholas * 30 11 4 – 10 40.0 0 – 3 0.0 3 – 6 50.0 0 2 2 0 2 2 1 1 2 4 6
9. Boivin Adrien 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
10. Leonard Christophe 25 6 3 – 6 50.0 0 – 1 0.0 0 – 0 0 2 2 1 0 2 1 5 1 2 4
11. Boddicker Brian * 27 11 5 – 12 41.7 1 – 3 33.3 0 – 0 0 3 3 0 0 2 0 4 5 1 5
12. Camara Ousmane 20 10 5 – 10 50.0 0 – 0 0 – 0 4 5 9 1 0 1 0 0 1 2 16
13. Wise Nic * 31 8 1 – 6 16.7 0 – 2 0.0 6 – 6 100 0 1 1 0 0 4 1 3 1 3 6
14. Paschal Fabien 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Tags : , , , , ,
Comments

Commentaires (5)

  1. Alice

    Superbe titre ! Non vraiment…

  2. BCMers

    Bon résumé, mais ChaTfield mérite ce soir que son nom soit écrit correctement ;)

    Sinon, bizarre que Le Havre soit aussi inexistant ce soir, surtout vu sa préparation plus que satisfaisante.

    Et le PL se serait-il (enfin) trouvé un collectif, avec Meacham à la baguette ?

  3. Millesimes

    Au Havre, il y a eu cette semaine, un blesse' et deux Américains malades.

  4. AND11

    Sympa le résumé ;)