Cholet à 20 minutes près…

Cholet savait que la victoire était indispensable pour espérer poursuivre l’aventure européenne. La consigne fut bien respectée… jusqu’à la mi-temps.

La défaite est lourde, la manière très décevante et le bilan comptable fait mal à voir : 3 matchs pour 3 défaites, l’Eurocup s’en va déjà pour le CB, aujourd’hui pas au niveau.

Article par CBworld.fr


Le début de rencontre est clairement choletais et est placé sous le signe d’un joueur, quelque peu inattendu puisqu’en délicatesse ces derniers temps : Romain Duport. L’ancien pivot havrais apportait grosse présence offensive en scorant pas moins des huit premiers points du CB. Ona Embo lui emboitait le pas, et le premier mini-écart du match était creusé (11-6, 4’15’’). Riga était relativement aphone durant les trois premières minutes et c’est curieusement à la sortie de Sims, son joueur majeur, ou plutôt à l’entrée de Cain au four et au moulin offensivement et défensivement que les lettons vont remettre les choses en ordre. La sortie de Duport marque elle un vrai passage à vide offensif des visiteurs, mené d’un point à la sortie de son pivot avant d’encaisser un 13-3. La marque était équilibrée coté VEF, mais c’est à l’intérieur que CB souffrait malgré la paire Falker – GobertGradit passait complètement au travers offensivement et sans solution offensive digne de ce nom, CB voyait Riga mener logiquement 24-18.

Cholet reprend tambour battant à l’image de son début de quart avec un primé bien senti d’Ona Embo. C’est la mise en route de Causeur qui se fait déterminante, l’arrière scorant huit points en quatre minutes et dans tous les registres (shoot extérieur, dunk avec la faute…). La raquette choletaise continuait de souffrir comme la semaine passée de l’agressivité des intérieurs adverses, Vébobe et Gobert se retrouvant vite à deux fautes. Causeur manquait de réussite, tout comme son alter ego Janicenoks, aussi intenable à deux points que maladroit derrière l’arc. C’est aussi en resserrant sa défense que le CB trouva son salut, provoquant les balles perdues qui jusque là s’accumulaient d’avantage du coté des Mauges. Après Duport dans le premier quart, c’est Falker dans le second qui réagissait sous les arceaux pour les vice-champions de France, bien rejoint par le retour de Duport en fin de quart-temps et cette action épique tenant plus du volley que du basket, voyant les deux intérieurs prendre pas moins de six rebonds offensifs en vingt secondes (!!!) sans parvenir à inscrire le panier de la soirée, malgré autant de tentatives et deux lancers manqués de Falker. Cholet rejoignait tout de même les vestiaires avec une avance de quatre points méritée, au vu d’une bien meilleure défense dans le second acte (8-18), aidé par la maladresse de joueurs de Riga.

ON SE DEMANDE POURQUOI DUPORT
N’EST TOUJOURS PAS ENTRE DE LA MI-TEMPS

La reprise marquait le réveil de Sims, lui pourtant auteur d’une moyenne de points hallucinante en championnat (29.2 pts !), au scoring et au rebond. Ona Embo est bien présent et fait un de ses meilleurs matches cette saison, répondant coup pour coup aux lettons. Après deux minutes de « je marque, tu réponds »les balles perdues refaisaient leur apparition des deux cotés, tout comme les fautes des intérieurs choletais (le duo Vébobe, par ailleurs maladroit au shoot – Gobert à 3 unités avant même la moitié du 3ème quart). Riga se jetait sur l’occasion pour passer à la vitesse supérieure avec un 10-2 porté par un collectif dont aucun élément ne ressortait réellement (6 joueurs entre 5 et 11 points à 26ème minute), au contraire de leurs adversaires, plus dépendants des bons passages de ses joueurs majeurs. Cholet déjouait, enchainant mauvais choix et maladresse criante au tir (un bien petit 38%) et Sims se chargeait du rôle de bourreau (8 pts – 3 rbds en 9 minutes). Encore une fois, c’était Falker qui comblait les brèches, glouton au rebond (déjà 11 en 17 minutes à la fin du quart) et opportuniste en attaque, lâchée par son leader Causeur. Une somme d’erreurs trop importantes pour espérer tenir face à un VEF Riga retrouvé (22-10 sur ce quart) et devant de huit points à l’entame de la dernière période 46-54.

Bien peu tranchants durant le troisième quart-temps, les choletais… Randal Falker pardon, avait la bonne idée de faire prendre à Cain et surtout Sims leur quatrième faute d’entrée de jeu. Une bonne intention malheureusement dérisoire face au manque d’envie défensive de l’équipe dans son ensemble, laissant Janicenoks de loin et Cain omniprésent creuser l’écart irrémédiablement (63-47, 33’15’’). Cholet n’a marqué qu’un seul panier dans le jeu depuis plus de sept minutes, ne scorant qu’un seul point à la moitié du dernier quart, inexcusable à ce niveau. La détermination a complètement fui le camp choletais, on se demande pourquoi Duport n’est toujours pas entré de la mi-temps et Causeur rajoute deux lancers francs à la 36ème, pour « sauver » les apparences. Heureusement, les locaux n’enfoncent pas le clou, enfin pas trop (37-17 après le repos). Gradit enchainait les rencontres européennes avec un négatif profond à l’évaluation, Cholet ne pouvant s’appuyer que sur quatre joueurs au dessus des 10 points et aux minuscules miettes à coté face au joli collectif letton. Si Falker empêchait l’écart de prendre des proportions désastreuses, le mal était fait et CB n’avait toujours pas inscrit le moindre panier du quart-temps à deux minutes de la fin du quart-temps (51-67). Celui-ci interviendra pour l’anecdote par Vébobe à un peu plus d’une minute de la fin, le mal étant déjà fait. Le score final reflète sans concession les erreurs inadmissibles à ce niveau de la part des choletais, battus 69-53.

CB QUI RÊVAIT DE L’EUROLIGUE IL Y A TROIS MOIS
EST LOIN DU NIVEAU DE L’EUROCUP

La manière foutant le camp, que retenir de ce match à part une bonne première mi-temps ? Pas grand-chose de positif hélas. Une défense aux abonnés absents, une attaque stéréotypée, et tenue uniquement par des individualités, sans parler de certaines d’entre elles, loin du niveau auquel on les attendait. Le constat est cruel et pourtant semble réaliste : CB qui rêvait de l’Euroligue il y a trois mois est loin du niveau de l’Eurocup, et ne semble pas être en mesure actuellement de faire mieux. D’autant plus cruel, que ce constat commence à devenir un refrain entêtant ces dernières semaines : il va falloir une réaction urgente si Cholet ne veut pas rapidement sombrer.

Loris BELIN
VEF Riga
# Player Min Pts 2FG

M-A
3FG

M-A
FT

M-A
Rebounds As St To Bl Fouls Rkg
O D T Fv Ag Cm Rv
4 PERRY, MARQUE 10:59 2 1/2 1 1 1
5 KAUFMANIS, JANIS DNP
10 VALTERS, SANDIS 22:46 4 2/5 0/3 0/1 2 2 1 2 3 2 -3
12 JANICENOKS, KRISTAPS 35:13 11 4/6 1/7 4 4 6 4 1 1 17
21 KAVALIAUSKAS, ANTANAS 30:19 13 5/8 3/3 2 6 8 2 1 3 2 20
24 MILLAGE, CURTIS 20:21 5 1/3 1/1 0/1 4 4 3 1 2 1 1 1 7
32 CAIN, TYLER 26:44 12 5/10 2/2 3 3 6 5 2 2 2 5 2 13
33 BERZINS, JANIS DNP
44 SIMS, COURTNEY 22:57 14 7/8 2 7 9 2 1 4 17
45 BERTANS, DAIRIS 30:41 8 1/5 1/4 3/3 2 1 3 1 1 1 1 5 7
Team 3 3 1 2
TOTALS 200:00 69 26/47 3/15 8/10 9 30 39 18 5 12 4 4 17 14 81
55.3% 20% 80%
Cholet Basket
# Player Min Pts 2FG

M-A
3FG

M-A
FT

M-A
Rebounds As St To Bl Fouls Rkg
O D T Fv Ag Cm Rv
5 CAUSEUR, FABIEN 36:55 15 3/10 1/7 6/7 4 1 1 7 2
7 VEBOBE, LUC-ARTHUR 22:07 2 1/5 3 4 7 2 3 1 1
11 HITE, ROBERT 15:32 2 1/3 2 2 4
12 BATTLE, TALOR DNP
13 DUPORT, ROMAIN 10:54 11 5/9 1/1 5 3 8 1 1 1 14
14 FALKER, RANDAL 28:40 12 5/11 2/4 5 8 13 1 4 1 1 1 5 18
15 GOBERT, RUDY 18:19 1 0/1 1/2 2 2 1 3 3 3 5
16 ONA EMBO, CARL 29:58 10 2/5 2/3 1 3 4 1 1 3 2 7
17 GRADIT, WILLIAM 24:28 0/3 0/3 1 2 1 -8
19 NICHOLS, DEMETRIS DNP
20 McGRATH, DONALD 13:07 0/1 0/1 1 1 2 -3
Team 1 1 2 2
TOTALS 200:00 53 17/48 3/14 10/14 15 22 37 5 4 14 4 4 14 17 42
35.4% 21.4% 71.4%
Tags :
Comments

Commentaires (11)

  1. AND11

    Dire qu'ils sont vice champion de France…

    Ça fait vraiment mal de se louper sur le recrutement de joueurs américains quand on fait pas assez confiance aux francais. Et faut du temps pour s'en remettre.

    Ce soir c'est bien Ona Embo à joué. J'etais déçu de son temps de jeu jusqu'à présent…

  2. Gohn

    Une nouvelle fois, Duport joue bien (même très bien là) et Kunter ne le fait plus entrer en jeu.

    Il me semble que c'était le cas lors de la finale du championnat à Bercy et lors d'un paquet de matchs déjà… Il y a une règle comme quoi il est absolument interdit de le faire entrer en 2e mi-temps peut être.

  3. pat49

    jetais au match et rudy gobert a bien defendu,c dailleurs pour ca qu'il est resté sur le terrain ,alors pierrot quand on voit pas les match priere de ne pas parler,la feuille de stats ne montre pas tout

  4. Jah

    Pfiou, sans blague, ils sont vilains les ricains de CB…

  5. johnlejoueur

    Ce qui est vilain c'est les coupes de cheveux de Causeur et Duport.

    Je sais c'est facile!

    Sinon, CBWorld.fr fait du bon boulot, il manque juste leur impression par joueur!

  6. Stef

    je suis tout a fait d'accord je ne comprends j'ai l'impression qu'il ne veut pas le faire joue plus de 10 minutes même si il fait un bon match

  7. Loris

    Merci johnlejoueur ! Je n'ai pas fais le résumé joueur par joueur par souci de longueur principalement, mais c'est faisable, cela t'intéresse ?