Cholet – Chalon, comme un parfum de playoff

Leader incontesté du championnat, le Cholet Basket reçoit l’Élan Chalon ce soir sous les caméras de Sport+

A l’occasion de ce choc au sommet du championnat, c’est dans une Meilleraie une nouvelle fois comble que les joueurs d’Erman Kunter accueilleront leur surprenant dauphin chalonnais. Confortablement ancrés en tête du championnat, les champions de France en titre auront l’occasion d’asseoir un peu plus leur avance et d’envoyer un signal fort à un mois du début des playoffs.

Du côté de l’Élan Chalonnais, c’est avec un effectif au grand complet que les joueurs de Greg Beugnot tenteront de finir leur semaine entamée par une qualification pour les demi-finales de la Coupe de France aux dépens de Bourg-en-Bresse grâce à un Blake Schilb de gala. Un Blake Schilb qui aura d’ailleurs fort à faire lors de cette rencontre puisqu’il trouvera sur sa route un autre candidat annoncé, et qui plus est grand favori, au titre de MVP : Sammy Mejia. Un match dans le match qui s’annonce prometteur.

Entre coups bas et mitraillage extérieur

Partant favori pour ce rendez-vous, Cholet devra toutefois se méfier d’une équipe bourguignonne déjouant tous les pronostics depuis le début de la saison. Erman Kunter semble en tout cas au courant des difficultés qui peuvent se présenter :

« Contrairement à nos précédents matches, nous ne pourrons pas nous contenter de livrer le minimum syndical pour gagner. Il nous faudra notamment stopper le jeu rapide de Chalon, une équipe qui nous pose traditionnellement problème », expliquait-il dans Le Point

Toutefois, même si bon nombre de duels musclés aux lignes arrières se dessinent entre le duo imprévisible Marquez Haynes Steed Tchicamboud et l’athlétique tandem DeMarcus Nelson – Christophe Léonard, c’est à l’intérieur que la différence devrait se faire, au tarif d’une véritable guerre des tranchées où Alade Aminu aura fort à faire face à Randal Falker.

Conscient de l’importance de ce compartiment du jeu, Gregor Beugnot livrait au sortir du match de mercredi dernier sa vision de la rencontre :

« Cholet nous promet l’enfer. Et si on arrive à gagner là-bas, ce serait excellent (…).  Le style de jeu sera complètement différent de celui de Bourg. Mardi, on a pu se permettre de faire des choix. La priorité, c’était que les shooteurs à 3 points ne prennent pas feu. Contre Cholet, l’approche sera totalement différente dans nos choix défensifs. »

Sans essayer de jouer les Nostradamus, on peut deviner que la clef d’un éventuel succès pour les Chalonnais passera par leur capacité à contenir un Antywane Robinson qui, de par sa polyvalence, devrait causer bien des soucis aux intérieurs bourguignons, comme ce fut le cas au match aller.

Pour les joueurs de coach Kunter, il s’agira de couper les lignes de passes et de donner de mauvaises positions de shoots aux deux gâchettes infernales que sont Nicolas Lang et Ilian Evtimov qui, en pleine confiance, deviennent rapidement incontrôlables.

On en salive d’avance mais gare à la déception…

Tags : , , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (6)

  1. Burt Cassander

    hum va falloir que je squatte chez un pote qui a Sport + !!

    très grosse affiche, j'ai hâte de voir les mots doux et gestes tendres que vont s'échanger JBAM et Falker, le face à face Nelson-Haynes et si Evtimov et Lang rentrent leur 3 pts, Chalon peut inquiéter le CB !!

  2. OscarAbine

    Si t'es pas loin de Toulouse, on peut arranger ça…

    Je serai devant la télé, en tous cas. J'ai du boulot en retard, mais ça attendra !

  3. Gohn

    Si t'es pas loin de Tours, on peut arranger ça…

    Plus sérieusement, c'est un vrai test pour Cholet qui joue moins bien depuis quelques semaines.

  4. OscarAbine

    Et Cholet a perdu. Pas seulement parce qu'il jouait moins bien. Mais aussi parce que Chalon a très bien joué. Et que Beugnot a proposé des problèmes que Kunter n'a pas su résoudre.

    Comme quoi y'a aussi de bons coachs français ^^

    Et JBAM, il me surprend de plus en plus, il devient même fin en attaque, bravo !

    Par contre, faudra qu'on m'explique pourquoi Duport commence, joue cinq minutes, sort et ne rentre plus jamais. OK, il a pas été transcendant. Mais, coïncidence ou non, Cholet menait, quand il était sur le terrain…