Cholet écrase le HTV pour rejoindre les As

Cholet sera finalement bien présent aux As grâce à son énorme match d’hier et à un joli concours de circonstances.

Il y a un mois, Cholet perdait tout espoir de jouer la Semaine des As et regardait dans le rétro arrière, un œil tourné vers le bas de tableau. Ce soir, et après un scénario parfait, CB est 7ème et part à Roanne et position de trouble-fête après avoir écrabouillé Hyères-Toulon. Qui l’eut cru ?

Après la déconvenue honteuse face à Dijon, un adversaire direct, une éventuelle qualification tenait du concours de circonstances allié à un sans faute choletais. Rencontrer les deux reléguables était certes une aide non négligeable mais les Choletais avaient aussi à faire leur part du boulot et après la victoire du Mans face à l’ASVEL (la première partie du scénario nécessaire), il fallait à CB l’emporter de 28 points et de surveiller l’écart entre Strasbourg et Dijon, tous deux prétendants aux As et qui pouvaient encore s’octroyer le dernier strapontin en cas de large succès. La tâche n’était pas non plus enfantine pour CB, ce même si le HTV ne présente les plus sûres des garanties défensives.

C’est pourtant Hyères qui prenait le jeu à son compte d’entrée de jeu en n’encaissant pas de points après deux minutes et s’appuyant sur l’agressivité de Morlende de l’autre côté du parquet provoquant rapidement deux fautes à Falker. Le duo CauseurGradit lançait la marque choletaise mais les locaux restaient aux commandes grâce à la raquette LabeyrieHughes (7-9, 5’). Gradit rajoutait cinq points consécutifs pour inverser la tendance et lancer l’attaque aérienne sur Toulon. Après le Coyote, c’est Causeur, puis Ona Embo qui plantaient leur primé, profitant des loupés varois et de la bonne présence au rebond du duo VébobeDuport (18-10, 7’). Les problèmes offensifs persistaient pour Hyères-Toulon, incapable de passer une solide défense choletaise arcboutée autour de sa clé de voûte Vébobe déjà à six rebonds, deux passes décisives … et deux paniers consécutifs pour enfoncer un peu plus les cranes varois en dessous du niveau de la mer. Duport lui aussi à deux fautes, Dozier faisait prématurément son entrée en jeu et se signalait dès ses deux premiers ballons par deux paniers dont une claquette dunk. Hughes conjurait enfin le mauvais sort porté aux siens après près de cinq minutes de disette, mais le mal était déjà fait : les Choletais appliqués en défense, et alternants avec brio offensivement avaient déjà pris le large, 27-12 après dix minutes.

Alain Weisz, le coach sudiste sentait déjà que le feu prenait dans ses rangs mais rien n’y faisait, leurs adversaires des Mauges persistant à l’intérieur et impitoyables sous leur panneau, avec un duo Vébobe – Dozier au top, ce dernier de nouveau au smash après l’interception du premier cité. Les nombreux changements aidant, Hyères retrouve un peu de couleurs face à un Dozier déjà très en rythme, auteur des huit derniers points des siens. Si Duport commençait lui aussi un sacrée moisson au rebond, l’adresse revenait quelque peu chez les Varois à l’image de Faye de loin et de l’inusable Hughes (33-19, 14’30). SI Christopher manquait son entrée, il en allait tout autrement pour la dernière recrue Houston qui se rappelait au bon souvenir de son passage au HTV en scorant derrière l’arc sur son premier shoot. Toulon parvenait à maintenir l’écart à défaut de mieux, les remplaçants de CB manquant encore d’automatismes. Il fallait le coup de collier des cadres Nelson – Duport et du petit dernier Houston pour relancer la marque choletaise, partie vers de très hauts sommets… à tel point que l’objectif du +28 se rapproche déjà à grands pas au terme d’un nouveau 11-0 (47-23, 18’15). Les bambins Julien et Labeyrie stoppaient l’hémorragie mais c’était sans compter sur un nouveau primé de Houston, décidément en verve et co-meilleur scoreur choletais au repos avec … Robert Dozier (10 unités chacun). Les acteurs rejoignaient les vestiaires au terme d’une première mi-temps à sens unique, 52-30 pour Cholet.

Les chiffres sont accablants pour le HTV, sans vrai leader (Morlende à 1/7 au tir …), bouffé au rebond (déjà 9 prises pour Duport et 8 pour Vébobe à la pause !!!) et inexistants en défense (14 passes pour CB). Le palais des Sports de Toulon attend donc une réaction de ses protégés et tombe au contraire sur un nouveau rush choletais. Les Varois sont en dessous de tout et la paire Causeur – Nelson s’en donne à cœur joie, quasiment uniquement sur des interceptions. Avec un nouveau 11-0 d’entrée, les +28 sont largement atteints et rien ne semble pouvoir résister à CB (63-30, 23’). Hughes et Labeyrie sont de nouveau là pour redonner un léger souffle aux jaunes et bleus, ce pour mieux reprendre le bouillon quelques instants plus tard, avec un nouveau 9-0 passé par les hommes de Kunter. Causeur et Nelson, jusque-là relativement discrets sont inarrêtables (respectivement 13 et 7 points dans le quart), enchainant les interceptions à tour de bras (8 rien que dans le quart !) et ne manquant pas la conclusion. L’écart ne cesse d’enfler, le match devient une parodie d’opposition tant Hyères-Toulon est faible, seul Terrell semblant encore lutter. Rendez-vous compte : malgré un faiblard 8/15 aux lancers-francs, Cholet passe la barre des 80 points … à la 29ème minute (80-40). Comme un symbole, c’est Dozier qui marque le dernier panier du quart-temps : un dunk comme pour assommer un peu plus encore les sudites complètement groggy et menés 84-42 avec encore dix minutes à supporter.

Les locaux n’y sont plus du tout et les quatre premiers paniers choletais sont des … dunks, signe de l’absence de retour défensif mais aussi des biens trop nombreuses balles perdues, ou encore de la faiblesse du rideau défensif dans la peinture. Dans un contexte pareil, l’enjeu n’existe plus, Hyères n’essayant même pas de jouer les trouble-fêtes pour le calcul des As. Chacun y va alors de ses stats et le jeu perd en intensité. On peut même considérer ce dernier quart comme parfaitement anecdotique, servant uniquement à faire souffler les joueurs (c’est dire). Cholet joue presque petit bras et peine à atteindre les 100 points devenus évidence depuis bien longtemps. Si Causeur arrose de loin, il se rattrape à deux points et alimente son compteur points pendant que le glouton Vébobe continuait sa moisson de rebonds, 15 au final. Les fameux 100 points sont atteints durant la 38ème minute… sur un dunk après interception, un domaine où Nelson aura régné toute la rencontre durant (6 unités). Dozier parfait ses chiffres de premier match tandis que c’est au leader Causeur qu’il convient de clore les débats sur le score presque surréaliste de 105-57, une boucherie made in Saveurs des Mauges et surtout avec la victoire dijonnaise de « seulement » dix points, le billet pour la Semaines des As de février à Roanne, une chose inespérée pour l’ensemble des supporters et des joueurs eux-même.

Par Loris Belin de CBWorld

Tags : , ,
Comments

Commentaires (9)

  1. legmarron

    je les deja dit apres la victoire de CB face au MSB , les rouges vont faire une phase retour de de folie, de plus "panier" DOZIER A L air chaud , ils ont retrouvé le feu sacré en D FENSE, le HTV avait l habitude d en metrre 90 la c 70 a domicile de surcroit, je verrai un remake a BERCY DE la finale dernière SLUC /CB

  2. Dee0.7

    Putain legmarron j'aimerais vraiment y croire mais quand tu vois comment on jouais y'a de ça 3 semaines on va pas s'enflammer bref la qualif de cholet est un véritable upset meme si sa fait GRAVE PLAISIRE

  3. Riri

    L'espoir renaît c'est déjà ça. Faut voir ce que ça va donner contre Orléans. Avec la défense qu'ils avaient contre Nancy vendredi ça va vraiment être révélateur du niveau choletais.

  4. Legendary Derrick Po

    Yep, d'accord avec toi, la saison du CB commence maintenant. Finit les croqueurs invertébrés (Hite, Nichols, Battle) et enfin place au beau jeu. Les clés du camion sont définitivement confiées à Causeur. Ses lieutenants Nelson et Falker voient le renfort de Christopher et Dozier. Si seulement Vule Avdalovic avait eu une vision………

  5. simao

    Pis normalement Nichols va revenir.

  6. NCHS

    Tonny Dobbins a Poitiers!!