Cholet prend son mal en patience

Qualifiés pour la finale du championnat à Bercy, les Choletais vont devoir attendre quelques jours avant de connaître leurs adversaires.

Vainqueur de Gravelines (2-0) en demi-finale du championnat, Cholet ne connaîtra son adversaire qu’à l’issue de la belle entre Nancy et l’ASVEL samedi. En attendant, les joueurs d’Erman Kunter préparent la finale tant convoitée.

« Depuis mars 2010, tout le monde veut nous battre. Au début parce qu’on était premiers du classement, et depuis le début de cette saison parce qu’on est champions de France en titre et qu’on a été en tête de la saison régulière tout le long. C’est usant, mais c’est aussi pour cela que notre parcours est satisfaisant », confiait le technicien dans Ouest France.

Avec quelques jours de repos de plus que son vis-à-vis, Cholet arrivera à Bercy frais comme un gardon :

« C’est le point positif, et en sus on va avoir plus de récupération que notre adversaire »

Mais ces derniers devront se méfier et ne pas se laisser aller psychologiquement :

« On a dix jours à attendre avant la finale : c’est tout bonnement énorme. Alors, on fait comment sur dix jours ? Il serait beaucoup plus facile pour les équipes d’entamer une nouvelle série ce week-end », ajoute Kunter dans les colonnes du quotidien.

D’autant plus qu’à Paris, lors de la finale en une manche sèche, Cholet n’aura pas le droit à l’erreur. 40 minutes suffisent à tout perdre

Tags : ,
Comments

Commentaires (4)

  1. AND11

    Ah ça, les défauts de la finale en une manche, surtout quand tu possèdes l'avantage du terrain, le Sluc connait ^^

  2. Tapion

    pauvres choupinets :(