Cholet retrouve le moral grâce à un Causeur décisif

Hier, les Choletais ont signé leur première victoire en Eurocup de la saison. De quoi remonter le moral des troupes.

« Cette victoire après une série de quatre défaites nous fait du bien au moral, la confiance du groupe »

Erman Kunter avait de quoi fanfaronner hier après la victoire de son équipe en Eurocup. Une première victoire acquise à la Meilleraie et dans la douleur. Car sans ce shoot miraculeux de Fabien Causeur à six secondes de la fin du match, on n’aurait pas donné cher de la peau des Choletais :

« C’était le bazar. Je pensais que Robert Hite avait annoncé un système, Luca (Vebobe) qui avait la balle le pensait aussi, j’ai essayé de me démarquer. Quand j’ai eu la balle, j’ai levé la tête, j’ai vu qu’il restait sept secondes mais je ne me voyais pas pénétrer donc j’ai shooté de loin », expliquait l’arrière choletais après la rencontre, propos relayé par Ouest-France.

Auteur d’un énorme match (19 pts, 8 rbds et 4 pds), Causeur se révèle être le leader d’une équipe de Cholet inconstante. Il l’a encore prouvé hier soir et son shoot de la gagne n’a pas été sa seule action décisive :

« Le rebond offensif sur le lancer franc de William (Gradit) à 8 dixièmes de la fin, c’est de la chance. »

Chance ou pas, seule la victoire compte pour Cholet, peu importe la manière. Car ce succès leur permet de survivre dans la compétition européenne et de garder un léger espoir de qualification pour le Top 16 :

« On n’a peut-être pas fait un très bon match, on n’a encore des petits détails à régler en attaque, mais avec la situation actuelle, l’essentiel était de gagner ».

« Pour nous, le match de qualification sera à Khimki (Moscou, mardi 13 décembre) ou alors il faudra battre le PAOK de 20 – 25 points. Et encore, si Riga bat le PAOK la semaine prochaine, on aura aucune chance car ils seront devant nous », détaille Kunter.

Si Causeur a été le chef d’orchestre de la rencontre, chacun a eu son rôle à jouer, à l’image de Romain Duport, auteur d’un double-double (10 pts et 10 rbds) :

« Cela faisait longtemps que j’attendais ça. La qualité des intérieurs de la saison dernière m’a fait beaucoup progresser. »

Randal Falker a quant à lui sorti l’un de ses meilleurs matchs offensifs en ce début de saison nuageux :

« Le coach m’a dit de jouer plus rapidement mes mouvements en attaque, il m’a montré une vidéo où effectivement, j’étais trop lent. »

Des progrès et prises de conscience qui sont de bon augure avant la réception du Paris-Levallois vendredi. Avant de penser à l’avenir de son groupe sur la scène européenne, Kunter compte bien faire usage de cette victoire pour remotiver ses troupes et refaire surface dans le championnat Pro A suite à la défaite face à Orléans vendredi. Aux Choletais de confirmer…

Tags : , , ,
Comments

Commentaires (1)

  1. mrj

    Avec Fabien ils ont trouvé à qui causer !