Cholet : Sammy Mejia sur le départ, Ludovic Vaty courtisé

La saison Pro A officiellement terminée avec le triomphe de Nancy, il devrait y avoir pas mal de mouvements dans tous les clubs.

Ça commence à bouger du côté de Cholet, finaliste à Bercy. Comme prévu, Samuel Mejia, leader de l’équipe choletaise, est convoité par un bon nombre de clubs européens. Selon nos confrères de Basketnews, ce dernier était tout proche de s’engager avec Malaga la semaine dernière. Mais c’était avant que le CSKA n’y mette son grain de sel. Le club russe aurait fait une proposition deux fois supérieure à celle de Malaga au joueur dominicain. Le Maccabi Tel-Aviv et Charleroi seraient également sur le coup.

Après une saison difficile, le CSKA devrait mettre le paquet pour se remettre d’aplomb dès l’année prochaine. Après Nenad Krstic, qui a signé un contrat de deux ans avec le club moscovite, Mejia pourrait être la seconde grosse recrue.

Erman Kunter va donc devoir se mettre à la recherche d’un remplaçant. Seuls Fabien Causeur, Romain Duport, Mérédis Houmounou et Rudy Gobert sont encore sous contrat.

Selon nos sources, le club des Mauges ciblerait également le jeune Andrew Albicy ainsi que le pivot orléannais Ludovic Vaty.

Mais Vaty est également demandé par plusieurs clubs français et Nancy et Gravelines devraient également s’intéresser au joueur. Son agent Olivier Mazet nous a confirmé que des contacts existaient entre le joueur et Cholet mais sans plus et également avec d’autres clubs ayant des projets ambitieux.

En s’inclinant à Bercy face à Nancy, Cholet a perdu sa place en Euroligue et devra passer par le tour préliminaire. Une situation qui devrait être lourde de conséquences. Alors que le club avait prévu un budget de 6 millions d’euros pour la saison prochaine, celui-ci pourrait être largement réduit.

« C’est évident que la non-qualification directe pour l’Euroligue change les données pour la constitution de l’équipe de l’année prochaine. En passant par le tour préliminaire, on ne peut rien anticiper, c’est trop aléatoire. On va repartir avec un nouveau projet sportif, avec un budget à la baisse. De combien? Peut-être un million d’euros. Il est encore tôt pour le dire mais si on est aux alentours de 4,8 millions, ce ne sera pas mal. Cette année, on n’était pas loin de 6 millions. C’est sûr, on va perdre certains joueurs, je ne vois pas comment ça pourrait être autrement. A moins qu’ils n’acceptent une baisse de salaire », confie le directeur général Thierry Chevrier dans les colonnes de Ouest-France.

 

Tags : , ,
Comments

Commentaires (43)

  1. GW

    Jouer 1/4 de son budget sur un match sec à Bercy c'est vraiment n'importe quoi.

    Surtout quand dans le même temps on rajoute un match en demi alors que sur le plan financier cela ne change pratiquement rien pour les clubs en cas de défaite en finale…

    Au football, Lille et l'Olympique Lyonnais se sont construits à force de qualifications en coupe d'europe sans pour autant être champions.

    Là il y a qu'une seule place et aux vues des enjeux la place doit être attribué à la meilleure équipe et pas celle qui a le + de réussite sur un match.

    On avait une équipe aux portes du top 16 qui va peut etre revenir au niveau de Gravelines et Roanne… Franchement le basket français marche sur la tête.

    Mis à part l'ASVEL et sa qualification d'office, aucun club ne peut prendre le risque de signer des grands joueurs sur le long terme face à une telle incertitude sportive. Et vu que l'ASVEL ne profite même pas de son avantage et continue à signer des joueurs pour 6 mois…

    Si l'euroleague veut développer le basket en france mieux vaut offrir 2 places directes euroleague, qu'une seule place + une invitation à l'ASVEL.

    C'est désesperant cette saison.

    Le Mans qui mise sur des français se plante en saison et Cholet pourtant la meilleure équipe française qui va peut etre exploser pour raisons budgétaires…

    Cholet incarne la formation des jeunes, la stabilité des non JFL, la réussite en euroleague, la régularité en championnat et la staibilité des dirigeants. C'est frustrant de les voir couper net à cause d'UN MATCH…

    Quant à notre nouveau champion, faudra pas compter sur eux pour faire exploser le budget et offrir une visibilité à la pro A en Europe.

    Ils ont déja un budget anormalement restreint par rapport à leurs résultats et à leur salle…

    Comme dans les autres sports, l'instabilité sportive et le manque de places offertes en coupe d'europe nous empeche d'avoir des équipes fortes et expérimentés sur la scène européenne…

    On a des mecs qui ont le niveau pour jouer dans les meilleurs clubs mais qui ne restent pas faute de challenges sportifs et le turn over énorme des joueurs (ASVEL, Le Mans, Orléans, Limoges…) empechent d'avoir des stars qui attirent le grand public et rendent le basket populaire.

  2. Burt Cassander

    je partage ton amertume GW … tu résumes bien ce que bcp d'entre nous doivent penser. Sans insulte ou mépris envers Nancy, j'aurais préféré voir Cholet champion, en Euroleague et continuer sur sa lancé.

    J'espère que le Sluc va nous faire mentir, passer le Top 16 et construire pour l'avenir !!

  3. OscarAbine

    Ben, si Cholet est pas foutu de gagner un match de finale, comment voulez-vous qu'il soit compétitif en Euroleague ?

    Non, sérieusement, faut arrêter ! OK, le système de la finale sèche n'est ptêt pas le plus génial. Mais il est le même pour tout le monde !

    Et faut arrêter de se goberger avec Cholet ! Ils n'ont pas fait mieux que leurs prédécesseurs, c'est tout : aux portes du Top 16 et ne réalisant pas le back to back.

    Après, faut pas rêver : même avec leur budget de 6 millions prévu, ils n'auraient pas pu retenir Meija ou Avdalovic.

    Par ailleurs, faut arrêter les conneries sur les clubs qui signent pas les joueurs sur le long terme. Ca ne concerne que les étrangers, le plus souvent. Et, de toutes manières, dès qu'un joueur fait fort, il part dans un pays où il sera mieux payé.

    Vous croyez que Darden sera toujours à Nancy l'an prochain ? Et Deane ? Moi, je parierai pas.

    Et faut arrêter ces discours misérabilistes. La meilleure équipe, c'est celle qui a gagné à Bercy, point.

    Quant à signer des "grands joueurs", lesquels ?

    Mais bon, l'argument semble se limiter à :

    – l'Asvel c'est des nuls (on se demande bien ce qu'ils font là, ils n'étaient pas en finale, mais ça défoule, hein ?)

    – Cholet aurait du gagner (ben ouais, mais ils ont perdu)

    Quant aux "stars", ça me fait marrer. GW, tu crois que si Cholet signait, par exemple, K Lavrinovic et Savanovic, ça rendrait le basket plus populaire ? Pourtant, c'est des stars européennes. Mais va voir dans la rue si quelqu'un les connaît…

  4. erazor

    Il y a une pièce qui est essentielle à CB, c'est Erman Kunter. Certes l'unité du club va exploser avec sans doute de (trop) nombreux départs mais faisons confiance au meilleur coach qu'à eut CB depuis bien longtemps. Il sait sublimer certains joueurs.

  5. AND11

    Je rappel à GW et aux autres, que Nancy a été privé de 3 ans d'Euroleague assuré alors qu'il l'avait gagné sur le TERRAIN. Or, le sluc était à l'époque en pleine progression, et ces 3 ans assurés auraient permis de développer encore plus le club, pour espérer pourquoi pas s'installer durablement au Top 16.

    Mais non, Bertomeu a opté pour une ligue semi fermée, l'ASVEL nous a cassé les couilles. Et au final, c'est l'ASVEL qui s'est assuré sa place en EL pour quoi ? Des résultats sportifs CATASTROPHIQUES depuis 2 ans. Si il faut se plaindre d'un club, c'est sûrement pas de Nancy, mais de l'ASVEL.

    Avant cette histoire de licence B, je rappel également que la pro A avait 2 qualifiés direct pour l'EL. Pas un.

    Pour terminer, je souhaite de tout coeur à Cholet de se qualifier pour le tour principal.

    Et sur la question des budgets, avant de cracher sur les présidents de club qui font tout ce qui peuvent pour monter des budgets, regardez les droits télé du Basket en france par rapport au Rugby.. Regardez les dettes des clubs européens qui participent à l'Euroleague… Arrêtons de cracher dans la soupe un peu. On est un sport mineur faut faire avec. Et ça me dérange pas que nous n'ayons aucun résultat dans cette EUROLIGUE là.. Cette euroligue du business, du fric, des clubs endettés jusq'au cou… ça me dérange vraiment pas. Vive notre pro A passionnante!

  6. AND11

    "Cette année Cholet avait archi dominé le championnat et ils sont pas en euroleague. "

    Va voir le classement mec… Et entre Nancy et Cholet cette saison c'était 1 partout…

  7. Burt Cassander

    Sienne s'est prit 50 points pour son premier match en quart avant de se qualifier pour le Final Four.

    ça ne tient pas comme argument !

    Comme GW, je pense que Cholet, grâce à Kunter notamment et ses jeunes, était le plus à même de faire quelque chose à la fois en Euroleague et en championnat, comme ils l'on fait cette année. Les autres clubs français, quand ils n'étaient pas ridicule en EL, ne dominaient pas en Pro A … et vice et versa.

    C'est pas dénigrer les autres clubs, surtout Nancy (5 finales en 7 ans on fait pas mieux niveau constance) mais jouer 1/4 de son budget sur une finale sèche ça te freine considérablement le développement d'un club, surtout pour une petite ville comme Cholet.

    C'est blasant, c'est tout.

  8. Burt Cassander

    t'es pas obligé de tout ramener à Nancy, ils ont fait aussi 1v-1d. contre Poitiers donc …

    Le fond du problème n'est pas que Nancy ait piqué la place de Cholet, le SLUC est à sa place, mais qu'un club (Cholet donc) se bat pour enfin faire quelque chose de grand et que l'on freine son avancé pour une histoire d'attribution de $ et de finale sèche, c'est que le basket francais continue de marcher sur la tête

    Et si l'Euroleague c'est si naze pourquoi tu passes ton temps à pleurer sur cette histoire (scandaleuse je suis d'accord) de ranking ????

  9. thedude

    C'est vrai Cholet à dominé le championnat. Ils ont été en tête presque toute la saison, perdent quelques matchs sur la fin parcequ'ils sont assurés de finir 1er, et finissent les quart et demi en 2 manches seches! Point barre ils ont archi dominé!

  10. AND11

    Et au fait GW, le hand ça intéresse les télés de dimension nationales peut-être ??

    Pourtant ils ont des bons clubs, une bonne EDF… C'est un sport de salle, donc tout le monde s'en fout.

    Ca fait 10 ans que les Bleus gagnent tous, et France Télévision passe UNIQUEMENT la finale du tournoi… Quand ils y sont… Alors GW ?

  11. PhilCVB

    et il faut surtout se rendre a l’évidence que notre championnat est un tremplin pour les joueurs, du coup on a des beaux joueurs qui passent, font leurs stats et partent vers des horizons plus glorieux.

  12. OscarAbine

    Etre champion, c'est aussi savoir être présent le jour J. Et le jour de la finale du championnat, si c'est pas un jour J, je sais pas quand il y en a un…

    Et Cholet a ptêt été le meilleur sur la saison (sûrement même) mais les règles du jeu sont les mêmes pour tout le monde, c'était le 11 juin qu'il fallait être présent. Et l'an dernier, m'a pas semblé entendre des gens regretter que Cholet ait gagné sur un match…

    Pour l'Asvel, je ne répondrai pas. C'est un sujet où tu n'es capable que de sortir des conneries plus grosses que toi, on va te laisser jouer dans ton bac à sable…

    Quant aux départs des "gros noms" de Cholet, y'a pas besoin d'être devin. Si Aminu et Schilb n'ont pas été "vus" en Europe, c'est pas le cas de Meija (et Avdalovic est déjà juste un peu connu). Et comme y'a plein de clubs de plein de pays capables d'offrir des salaires supérieurs à la France… Faut juste se rappeler que Nsonwu ou Salyers ont été gagner, de leurs propres dires, cinq fois plus qu'en France en Ukraine. Ca donne une idée. Donc, Meija, c'est évident qu'il partait. Et Avda aussi, à partir du moment où il faisait une bonne saison…

    Quant à Bilba et autres (t'aurais du remonter à Alain Gilles, aussi…), l'époque n'était pas la même. Et oublie quand même pas que Sciarra a un peu joué en Italie et Foirest un paquet d'années en Espagne. En outre, leur réputation, ils la tenaient aussi d'une EdF qui avait des résultats (2000…).

    Alors, oui, si un club a un budget stable, il peut proposer des contrats longue durée. Mais regarde en foot, ça empêche pas les joueurs de se barrer si on leur propose mieux ailleurs. Et, à l'heure actuelle, la ProA n'est pas armée pour lutter avec les gros championnats européens (et je parle même pas de NBA). Tant qu'on aura pas une ProA plus "sexy" et surtout plus forte financièrement, ça sera comme ça.

    Et c'est pas de changer le format de la finale qui y fera quelque chose. Oui, c'est pas le meilleur système (encore que, au rugby, par exemple, ça bouleverse personne, il me semble…). Mais tant que le basket français génèrera pas plus de fric, ça changera rien, des séries en 5 manches ou ça.

  13. OscarAbine

    C'est hallucinant quand même…

    L'Asvel, toujours l'Asvel…

    Tu supportes un club qui vient d'être titré, mais plutôt que de te réjouir, t'en es encore à pleurer et à râler après l'Asvel…

    Mais oublie l'Asvel ! Réjouis-toi ! Pense plutôt à l'an prochain, merde !

    Bon, pour les budgets et l'Euroleague, je suis d'accord avec toi, faudrait que les règles soient les mêmes pour tous. Même si j'aimerais bien que les clubs français (tous…) aient de bons résultats dans la compète.

  14. OscarAbine

    Euh… Les matchs Euroleague, ils en ont pas eu trop longtemps, hein. Ils n'ont pas fait le Top 16, y'a eu que 10 matchs pour eux, c'est quand même pas la mer à boire.

    Après, oui, Cholet s'est maintenu dans le top4 du championnat pratiquement toute l'année, mais bon, c'est pas un exploit non plus.

  15. GW

    Roo.

    Je veux juste dire que la baisse de budget se ressentira surtout sur la masse salariale vu que les autres dépenses sont difficilement réductibles.

    Et que ca sera pas une petite baisse…

    Pour les jeunes les 2 peuvent aller ensemble. Kunter amène des jeunes bien formés vers le haut niveau, mais n'arrive pas à les conserver longtemps faute de moyens.

    L'ASVEL a une politique sportive instable ca te va ca ? Je déforme pas trop ?

    La différence c'est que Cholet mise sur le long terme et accompagne ses joueurs jusqu'à ce qu'ils partent pour raisons salariales ou par challenge sportif.

    L'ASVEL recrute uniquement des noms connus qui ne sont la que pour un an. Autant pour les non JFL que pour les entraineurs.

    Jefferson, Pops comme Matt Walsch sont de super joueurs mais on les verra surement jamais en Euroleague…

    Les jeunes de la second unit c'est bien mais c'est pas eux qui ont les clefs de l'équipe. Y a qu'à voir comment Jackson a explosé avec la blessure de Matt Walsch !

  16. OscarAbine

    Ben oui, il finit par m'agacer, GW, avec ses arguments à la con (et tu noteras que mon "emportement" dure deux lignes par rapport à un texte qui est posé et argumenté, pour le reste…).

    Et pourtant, je suis même pas supporter (j'aime bien l'Asvel, oui, mais ça s'arrête là).

    Quant à la place de l'Asvel en EL, c'est vrai que ça finit par me gonfler de toujours devoir répéter la même chose : l'Asvel n'a volé la place de personne ; l'EL lui a attribué une place supplémentaire (autrement dit, sans cette licence B, y'aurait simplement un club français de moins en EL, la place n'aurait pas été donnée à un autre club français). Ca n'a même rien à voir avec les histoires de ranking.

    Cette licence B, l'Asvel l'a eu sur des critères économiques et structurels. Après, oui, ils n'en ont pas fait des choses super brillantes (encore qu'il y a deux ans, ils étaient à deux paniers du Top 16, comme le CB dont on se pâme aujourd'hui…). Mais bon, ça fait trois ans que ça dure, les discussions là dessus, c'est lassant !

    En outre, on va le répéter une nième fois, cette licence B, c'est pas la LNB mais l'EL qui l'attribue. De même que le nombre de places par pays. La LNB se contente d'indiquer comment c'est réparti ensuite : le champion au tour principal, le finaliste (ou le 1er de SR selon les cas) en tour préliminaire, idem pour le meilleur demi-finaliste. Et le détenteur de la licence B vient ensuite. Mais faut se rappeler que si l'Asvel avait été champion, y'aurait que 3 clubs en lice pour l'EL (champion, finaliste, meilleur demi-finaliste), pas 4 (parce qu'il y aurait personne pour reprendre la licence B). Donc, faut pas tout mélanger, quoi…

    Après, on est d'accord, faut que les clubs construisent sur la durée. Mais, pour l'instant, ils ne peuvent pas prendre le paramètre EL en compte là dedans. Donc, il faut qu'ils arrivent à construire sans ça. Et, malheureusement, pour l'instant, on voit pas grand chose venir. J'espère que ça sera mieux quand il y aura de grandes salles…

  17. OscarAbine

    Si tu le dis.

  18. GW

    Tu as raison les clubs doivent construire sans l'euroleague et donc ne pas signer de joueur en cas de qualification si c'est pour déstabiliser le groupe un an plus tard.

    En gros, restons médiocres et attendons que l'ASVEL avance doucement sur son projet sportif…

    Attendons que Bordeaux, Paris, Nantes et Marseille construisent un projet et laissons les petites villes mendier devant leur conseil régional pour agrandir leur salle et obtenir des rallonges budgétaires.

    Même si c'est pas la faute du club ou de la LNB, cette attribution de wild card est pour moi une abérration.

    A quand le sauvetage de la rélégation pour les clubs à plus de 4M€ de budget ?

    On peut presque penser que c'est le cas avec le visionnage vidéo pour sauver le PL…

  19. OscarAbine

    Ca t'amuse tant que ça, la mauvaise foi ?

    Bon, je vais te répondre une dernière fois (ça m'amuse de moins en moins, ces trucs…). Construire sans EL sur la durée, ça veut dire arriver à progresser, oui. Y'a des clubs espagnols, par exemple, qui ont bien plus de moyens que les meilleurs français tout en ne jouant pas l'EL. Comme quoi on peut y arriver… Une grande salle aiderait bien, en ce sens.

    Pour le reste, tu mélanges tout et n'importe quoi, je te laisse avec tes salades mélangeant wild card, grandes vielles, vidéo et relégations… C'est limite pathologique, tu sais ?