Cholet s’incline malgré un Causeur à 36 d’éval’

Les Choletais se sont inclinés 63-75 à la Meilleraie, malgré une prestation hyper impressionnante de Fabien Causeur.

Par Loris Belin, de CBWorld

Reprendre le rythme des joutes européennes et de ses deux matchs par semaines est dur pour tout le monde, joueurs comme fans mais le hangar faisait le plein pour recevoir un adversaire qui n’aurait pas démérité un cran au dessus, le Khimki Moscou, fort de ses internationaux et autres joueurs NBA sans emploi venus à la quête de vraie opposition. Il ne fallut pas longtemps pour voir la machine russe en marche avec le géant Mozgov, habituel pensionnaire des Nuggets de Denver, à la conclusion sur pas moins de trois dunks en 4 minutes de jeu face à un Duport complètement dépassé. CB de son côté s’appuyait sur une présence intéressante au rebond offensif et à sa paire Nichols – Hite (titularisé pour la première fois cette saison) pour tenir face au squad dirigé de main de maître par Planinic, autre pointure du circuit européen, autant scoreur qu’altruiste (6-12, 6’). La réussite choletaise se montrait des plus aléatoires mais leurs adversaires du soir ne s’en tiraient guère mieux les premières rotations effectuées. C’était Causeur qui lançait enfin les locaux par un bon passage dans ses pénétrations main gauche dont il a le secret pour recoller à 16-20 après 10 minutes.

Le deuxième quart voyait le retour aux affaires de Mozgov, lancé dans une bataille à distance avec le duo Causeur-Vébobe, le plus en verve dans les rangs choletais ce mardi soir. Chris Quinn, coéquipier de Tony Parker à San Antonio montrait que tous les meneurs texans se plaisaient à la Meilleraie mais c’est de nouveau Mozgov qui faisait le spectacle au dunk, cinq en un peu plus de 15 minutes ! (27-31, 15’30’’). L’écart s’était stabilisé malgré un bon Hite, et un Gradit qui à défaut de rentrer ses tirs reprenait son rôle de chien de garde attitré dans l’aile, parfait pour bloquer le talent de l’international Sergey Monya. Nichols semblait avoir oublié d’enlever ses moufles avec déjà trois balles perdues, à la grande joie d’un autre international russe Fridzon et de l’autre NBAer Austin Daye, c’est pourtant l’intérieur (ou ailier…) choletais qui clôturait la marque de la première mi-temps à 34-35, un écart minimal malgré une domination palpable du Khimki, gâchée en partie par la maladresse au tir extérieur.

Le retour des vestiaires voyait les opposants russes prendre d’assaut et coloniser pas moins d’une minute le panneau choletais pour conclure … sur un sixième dunk de Mozgov, ses seuls paniers de la rencontre à cet instant. Causeur décidément en grande forme égalisait pour la première fois derrière l’arc à 37 partout … une embellie de trop courte durée à laquelle les joueurs de la capitale russe répondait par un cinglant 13-3 mené par Mozgov qui redécouvrait les joies du lay-up et surtout par Frizdon, toujours dans les bons coups. Celui porté à la tempe des choletais glaçait les travées de la Meilleraie, pourtant à même de s’embraser. Au lieu de cela et ce malgré la farouche résistance d’un Causeur au top, une seconde salve s’abattait sous la forme d’un nouveau 10-1 emmené par la vision de Planinic, la vista de Monya et le … dunk du totem M, dont il n’était même plus nécessaire de rappeler le nom de famille complet. Pendant ce temps-là, Cholet dévissait, le compas dans l’œil, peut-être même un peu trop loin, les effluves de l’anesthésiant alcoolisé administré par l’ennemi en double shooter qui sait… Toujours est-il que du classique 1/2 au lancer Falkerien (le SEUL point marqué par les pivots choletais … de toute la soirée), des banderilles extérieurs imprécises de Gradit et Hite, et même de Causeur, toute l’équipe y passait. Un 28-11 encaissé en 10 minutes plus tard, c’était l’habituel Kremlin des Mauges qui se voyait forcé par effraction, un retard de 18 points dans les valises.

Le dernier quart-temps se veut plus anecdotique, Moscou gérant tranquillement son avance, CB tentant désespérément de réduire un tant soit peu son débours. Ou plutôt Fabien Causeur tentant désespérément de réduire un tant soit peu le débours des siens devrait-on dire. L’arrière choletais commençait par répondre au primé de Monya comme pour se remettre en jambes avant d’enchainer trois nouveaux lay-up portant déjà son total de points à 25 avec 6’38’’ à jouer (54-69). Réduisant provisoirement sa tache aux rebonds et aux fautes provoquées, il eu tout le loisir de constater que ses coéquipiers se montraient incapable de répondre au duo Kelati – Mozgov (oui encore, et toujours en traumatisant les arceaux de la Meilleraie) qui rapprochaient l’écart aux environs des 20 points. Causeur décidait alors qu’il en était assez et qu’il fallait bien conclure en beauté son récital pourtant inutile en y ajoutant deux nouveaux tirs longue distance pour un joli 31 points, soit presque exactement la moitié des points choletais. C’est Battle qui pour casser ce chiffre parfait concluait la marque à 75-63 en faveur d’un Moscou qui n’aura eu besoin d’accélérer une période pour prendre la mesure du match.

Ces 31 points pourraient venir nous rappeler les flambées offensives de Nando De Colo ou encore de Sammy Mejia en Eurocup mais ils viennent surtout stigmatiser les difficultés actuelles des joueurs des Mauges, encore friables offensivement sans leur seul vrai meneur McGrath. A cela s’ajoute une absence totale de consistance dans la peinture entre un petit Nichols et des pivots aux abois face aux 2m16 de Mozgov (21pts à 9/13). Si la défense aurait pu être pire, il faudra retrouver vite de l’allant pour terminer la série de trois matchs à domicile par la réception du Havre samedi, tombeur de l’ASVEL le week-end dernier. On se rassurera comme on peut en se disant que le PAOK, supposé autre prétendant aux deux premières places du groupe a chuté au VEF Riga, preuve que la chasse est officiellement ouverte pour la qualif’ (derrière le Khimki).

« C’était jouable. Le problème en basket, c’est qu’il y a deux aspects importants. Le premier, c’est de faire le sale boulot, savoir faire faute, être vicieux. Le deuxième c’est que le ballon est très précieux, notamment lorsque l’on marque : il faut être présent sur le repli défensif. Là-dessus, nous avons péché. C’est une défaite qui nous a appris beaucoup de choses. Il faut maintenant trouver un équilibre », déclarait Kunter après la rencontre.

Tags : , ,
Comments

Commentaires (12)

  1. Legendary Derrick Po

    Une défense 2-3 cran au dessus qd même pour le Khimki…

    Et puis Causeur ok, gros gros match, mais personne autour de lui pour l'aider en attaque. P-e-r-s-o-n-n-e. Faut penser à murmurer aux oreilles de Nichols, Hite ou encore Battle que croquer le ballon et le lancer hors timing vers le cerceau orange, c'est pas bon pour l'équipe…

    Sinon, qu'est-ce que c'est bon d’apercevoir – même en civil – my man DeMarcus Nelson…

  2. Niko

    lE kHIMki à une équipe impressionnante sur le papier !

  3. Milissounga

    Ah, le Timofey, il est pas facile à digérer, celui-là. J'espère que Duport a vu ce qui lui restait à faire pour passer un cap. A part ça, c'est cool, Causeur fait le taf, montre qu'il est au niveau, mais + 1 @ L D pope, il est un peu trop seul. Nelson va apporter beaucoup, mais faudra un peu plus que ça par la suite.

  4. fabas7

    ce qui manque surtout à CB c'est un attaquant au poste 5 ! FALKER très fort défensifevement mais en attaque.

  5. tintin

    A noter le poster de Vebobe monstrueux!

  6. BCMers

    @ LD Pope : Normal que les ailiers balancent à 3pts, quand en dessous y'a pas de joueurs pour scorer. C'était déjà flagrant contre le BCM ce weekend. Cholet n'a pas de joueur pour appuyer en dessous et se rapprocher du cercle, Falker plus défensif, Duport bah c'est Duport, y'a que Gobert encore qui avait montré quelques trucs pas mal et proposé des solutions dans la peinture samedi, mais il reste trop jeune encore.

    Hier les intérieurs de CB n'ont mis que 6pts !!!

    C'est là que Cholet va pêcher cette saison, à moins que Kunter n'amène un renfort. Avec Séraphin ça n'aurait pas été la même saison non plus…

  7. pat49

    j'etais au match ,malgré la defaite il ya des points positif comme la performance de causeur et j'ai bien aimé le passage de gobert en defense qui a mis un mechant contre a mozgov,sinon d pope d'accord avec toi ca fait plaisir de revoir nelson meme en civil!

  8. pat49

    ’etais au match ,malgré la defaite il ya des points positif comme la performance de causeur et j’ai bien aimé le passage de gobert en defense qui a mis un mechant contre a mozgov,sinon d pope d’accord avec toi ca fait plaisir de revoir nelson meme en civil!

  9. Legendary Derrick Po

    Bah… Même si Nichols est plus un poste 3, il a été recruté pour jouer 4… Alors faut peut-être qu'il arrête de jouer à 9-10 mètres du cerceau…

  10. eva louis

    pas de salut pour cholet basket , sans un joueur poste 4 dominant

    dans la peinture