Choulet et Davis, Je t’aime moi non plus

Les Roannais avaient créé le buzz autour de leur recrue phare de la saison.

Une recrue qui en a déçu plus d’un à commencer par le coach JD Choulet. On ne savait pas si Ricky Davis parviendrait à s’imposer et se faire une place dans le championnat français. Après des débuts assez discrets, on attendait une réaction de l’ancien NBAer. Coach Choulet avait expliqué qu’il fallait lui laissé du temps et a finalement craqué d’impatience en avril dernier lors de la défaite de Roanne face à Poitiers.

Depuis hier, la Chorale est en vacances. L’Equipe a retracé l’histoire des ces deux hommes à travers les déclarations de JD Choulet.

C’est à lire ici !

Tags : , ,
Comments

Commentaires (30)

  1. GW

    Davis était de loin le maillon faible hier soir.

    Un dunk, une pénétration kamikaze avec 2 lancers généreusement offerts, pour le reste…

  2. Tapion

    c'est autant de la faute de Ricky que de Choulet…

    Ok Davis est cramé (et encore, il cartonnait en Turquie l'an passée) mais Choulet ne sait pas du tout l'utiliser! Il a gardé exactement les mêmes systèmes qu'avec Rivers. Sauf que Davis n'a absolument pas le même jeu que Rivers.

    Je ne vais pas dire que JDC est un mauvais tacticien mais… hum.

  3. elro

    Ah bah tiens quelle surprise messieurs dame!

    llez j'y vais de mon speach!

    Roanne!Roanne!sa campagne, sa ZI, sa pizzeria. Le club typique qui se prends au jeu de la compet. Championnat qui ouvre l'ambition a tout club. La Chorale a été taper la municipalité pour une rallonge. Le maire y a vu une attractivité pour une ville ou il n'y a rien d'autre à faire que d'aller au match de basket du samedi soir.

    J'aime ce championnat ou chacun a legitement une chance. Un championnat qui rends hommage à nos bourgs oubliés. Malheureusement à l'aire du sport buisness, il est difficile pour un tel schéma d'exister dans la vitrine.

    Roanne club exemplaire dans son attitude. Club qui joue le jeu des coupes en bois d'europe. Alors que d'autre bourlingue la compet. Je comprendrai pas comment la france peut se permettre le luxe de bazrder ces coupes. A moins que l'on m'explique que de faire figuration en poule d'euroligue est plus prestigieux qu'une finale ou une coupe de bois.

    Roanne club qui a su construire patiemment et faisant à merveille ce que certain "gros club" devrai réaliser. Avec à la manoeuvre un coach davantage à poigne, à tronche sachant creer un esprit de corps et de combat à ces équipes que celui d'un tacticien hors pair. Des qualités typiques pour un coach de selection. Je le fouterai bien a cote du collet en selection. Enfin la cohabition des hommes me parait impossible.

    Bravo à Roanne pour ce qu'il réalise.

    Je reviens sur le cas Davis. Joueur estampillé NBA cantonné ou plutot limité dans un role précis de serveur de bidon et servant de monnaie d'échange pour les franchises( heat, clippers,celtics,6 en tout). Le garcon débarque en Europe avec une premiere année encourageante a defaut d'etre réjouissante dans un club de milieu de tableau turc. Le voila partit pour la Chine. Championnat réputé pour sa qualité comme chacun sait. Il trouve le moyen de se faire couper. Une premiere alerte?. Et le voila qu'il débarque à Roanne. Coup de poker ou véritable ambition. Bref le pari est faisable. D'autant que de faire venir de la starlette pour un championnat en manquant et ressemblant davantage à une salle d'attente d'aéroport ( joueur de passage, pour se lancer ou en préretraite) est plutot bandante pour pas mal d'entre nous. Championnat de France atypique en Europe, il ne faudrai pas l'oublier. L'athlétique prevaux sur la tactique. Nombreux gars au cv ronflant d'euroligue ont debarque et non pas su se faire à notre championnat. Le ricky ne manque certainement pas de capacités pour s'imposer en France. Mais il faut qu'il réapprenne à jouer au basket à avoir un véritable role tout en s'adaptant au jeu. A présent tout le monde lui tombe dessus. Roanne a voulu en faire son lebron. Malheureusement il etait un peu trop tot et illusoire de le penser aussi vite. Avec du temps peut etre et de l'utiliser avec davantage de pertinence. A présent avec tous ces déboires aura t'il tjs envie de poursuivre. J'ai comme un doute. Meme si celui du chequier saura le motiver mais ca suffira pas

  4. elro

    ne me remerciez pas pour le pavé!

    c'est buffalo qui offre!

  5. elro

    Et attention Roanne!

    a vouloir se prendre pour ce qu'ils ne sont pas, il pourrai bien de griller les ailes à force de faire griser par l'ambition.

  6. pierrick

    Pour rappel, Roanne est le 5 ème Budget du Championnat. ( derriere ASVEL,Le Mans, Orléans et Cholet ).

    Avec seulement 22% de subventions, le travail effectué à Roanne est énorme.

    La ou la plupart des "gros" clubs de Pro-A se gèrent par la technocratie et les procédures, la Chorale de Roanne fait dans le "direct" avec pour schématiser, un président et un coach qui décident .

    Il est possible que la Chorale soit arrivée au maximum de son développement d'ici peu, même si l'extension de sa salle fera du bien au budget qui pour la plupart est injecté dans les salaires de l'équipe Pro.

    On peut considérer, en rapport avec la taille de la ville, que Roanne est au Basket ce qu'Auxerre est au foot.

    Et je ne suis pas sur qu'un autre coach que Jean Denys Choulet, passionné, homme simple direct et à poigne pourrait faire tourner ce système de fonctionnement, si brillant sportivement soit -il.

    http://nfbourreau.wordpress.com/2011/05/23/largen

  7. elro

    Par contre peux tu spécifier la diff entre subventions et public!?

    d'expliquer comment se lit ce tableau

    Et ce qui me marque à premiere vue sur ce tableau. Au dela que beaucoup sont alimentés par les subventions. C'est comment l'asvel avec un si petit budget arrive à posséder un tel effectif. Ou comment le mans voir orleans arrivent a choper que des branques?

  8. Tapion

    L'ASVEL à 27% ??? putain RESPECT !

    Le groupe Lagardère se mouille méchant!

  9. Florian

    Après ça dépend de la ville pour le montant des subventions. Gravelines, c'est beaucoup de fonds publics, mais elle en a les moyens (une ville où on envoie vos gosses 2 semaines en classe de neige pour 100-150 euros; où la gauche fait 90% aux municipales …). Et surtout elle vit d'EDF (plus grande centrale nucléaire d'Europe) et de Total (des cuves, peut-être même un terminal pétrolier ou gazier.. enfin bref, du bien lourd!)! Et la ville vit pour le BCM, si ce n'est le Nord.

    Prenez Paris, investisseurs privés, il peut y en avoir plein, et beaucoup de pauvreté (et de riches, certes), la ville a besoin de son argent.

    Cholet est moins riche, mais la ville vit aussi pour son club. Roanne, je ne connais pas la richesse de sa mairie, mais le basket est très important (autant qu'à Cholet et Gravelines si ça se trouve).

    Bref, pour les petites villes, il est dur de les trouver les partenaires privés. Et pour Gravelines il fallait donc se rapprocher de Dunkerque, et avec la suppression de la taxe pro, on peut s'inquiéter de la continuité de son opulence. Mais elle aura sa salle, et le Nord ne paiera pas indéfiniment.

  10. Burt Cassander

    faut pas pourrir Choulet à tout va comme vous le faites. Ok il a ses torts et devient rapidement imbuvable mais ce qu'il a fait avec la Chorale mérite un minimum de respect.

    Roanne que l'on aime ou pas fait partit du Top 5 de Pro A depuis un bon moment et ils le doivent en grande partie à leur coach.

    Après lui aussi à un égo, il doit pas être facile tout les jours, mais il sait le mettre en veilleuse et signe pour 5 années supplémentaires dans un petit club a qui il donne tout …

    On peut le critiquer, mais pas tirer à boulet rouge comme certains le font !

  11. JunkYard Dog

    enfin and 11 t'es gentil mais nancy depuis sa montée en 94/95 a été 13ème une fois seulement et depuis 17 ans a été à chaque fois au minimum 10ème et plus souvent 6 avec des 1/4 de finale quasi chaque année… monschau était pas coach à ce moment là et le sluc a une structure bien plus établie historiquement.

    Roanne s'est refondé depuis l'arrivée de choulet qui l'a remonté de pro B et l'a amené a être finaliste champion et en euroligue.

  12. JunkYard Dog

    sans contrepartie liée à l'image et à la diffusion.