Christian Monschau : « Maintenant il faut un exploit »

Le sort des Gravelinois en Eurochallenge est entre leurs mains.

Dans quelques minutes, les joueurs de Christian Monschau disputeront le match retour de leur quart de finale européen. La victoire est impérative. Défait d’un petit point au Sportica face à une équipe du Lokomotiv Kuban morte de faim, Gravelines va devoir s’imposer en terres russes.

A l’aller, c’est Cyril Akpomedah, aidé de Ben Woodside, qui avait porté les Nordistes.  Pour le deuxième acte, la donne a changé. Gravelines sera toujours privé de Yannick Bokolo et  va également devoir se passer des services de Mohamed Saër Sène, blessé lors du mardi soir.

Christian Monschau est bien conscient de la difficulté de l’exercice :

« Maintenant il faut un exploit » a-t-il déclaré au quotidien L’equipe.

Gravelines n’est qu’à quelques pas du Final Four. Mission difficile mais pas impossible. 

Tags : , , ,
Comments

Commentaires (2)

  1. Borden

    Défait 86-68. Triste pour le basket français mais bon sans Bokolo et Sene fallait pas s'attendre à un miracle.

  2. OscarAbine

    Triste pour le BCM, mais c'est vrai que sans deux joueurs majeurs (ni la possibilité d'embaucher un ricain quelques jours avant les quarts, comme Lofton), ça aidait pas.

    Mais ça a prouvé que Gravelines peut faire de très belles choses quand même. Et ça a permis à Rousselle de prendre du temps de jeu et de le rentabiliser. Voyons aussi le positif…