Christian Monschau : « un match qui nous intéresse »

Pour l’entraineur du BCM, si la victoire est forcément satisfaisante, il n’en oublie pas pour autant de saluer son adversaire d’un soir, la JSF.

 

Vous avez encore eu de la lucidité dans le money-time face à une très bonne équipe…

 

Une très bonne équipe effectivement et j’insiste là-dessus. Non seulement elle est composée de très bons joueurs mais elle joue de façon très cohérente. De puis l’entame de la Pro A, ils ont vraiment élevé leur niveau défensif. Pascal Donnadieu et son staff ont vraiment fait un très très bon boulot avec cette équipe. Sur les derniers matches, ils ont fait des écarts conséquents face à des équipes qui luttentn pour les play-offs. Nous on a encore réussi à augmenter notre niveau défensif pour les laisser à 8 points et faire en sorte qu’ils marquent 20 points de moins que leur moyenne. L’équipe a fait le job. La seule chose, c’est que l’on n’a pas été adroit dans l’accès au cercle. On n’a pas été adroits aux lancers-francs. On a manqué quelques tirs à 3 points clés aussi. Mais c’était pris à chaque fois dans des bonnes dispositions. Et je trouve, parce que l’adversaire était remarquable, que c’était un match très intéressant pour nous. Surtout quand on gagne. Mais si on avait perdu j’aurais à peu près dit la même chose.

 

 

 

Comment jugez-vous la prestation de votre équipe dans les trois premiers quart-temps ?

 

C’est une bonne prestation. Je pense que défensivement on était présents. On encaisse 13 points sur le premier. Quand on déserrait l’écrou, ils arrivaient à prendre des tirs de transition. On a vu que dans les trois premiers quart-temps ils ont surtout pris des tirs du périmètre en fin de possession sur beaucoup de joueurs différents. Et ça c’est difficile de les convertir parcequ’ils étaient contestés. De ce côté-là, on n’a pas beaucoup de reproches à faire; on est montés progressivement encore un peu plus haut sur les joueurs en question. Du coup, on a pu beaucoup mieux verrouiller.

 

 

 

Malgré votre largueur de banc, votre équipe commence-t’-elle à ressentir de la fatigue ?

 

Aujourd’hui (hier), il n’y avait pas de fatigue. Tout le monde s’est donné à fond. La largueur de banc on la voit également en face. Quand une équipe monte avec des joueurs qui sont en confiance et qu’elle rajoute des joueurs d’expérience, ça devient une grosse équipe. Maintenant, avec le travail effectué depuis plusieurs années par le staff, par leur confiance, par leur recrutement, c’est une équipe compétitive pour les play-offs.

 

 

 

Il y’a aussi eu sur ce match le retour de Yannick Bokolo…

 

Il a été précieux. Je pense que les arrières se sont bien relayés. Ils ont tous fait un peu le job. On ne savait pas trop ce que Yannick pouvait apporter mais dès lors qu’il n’avait pas mal c’était plus facile de le laisser en jeu que de le sortir. Mais d’autres comme JR Reynolds ou Pape Sy n’ont pas démérités et ont beaucoup apportés surtout sur le plan défensif et dans la réussite à 3 points.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.