Christophe Denis : « cette équipe, elle progresse »

Ravi de cette victoire collective, Christophe Denis, le coach du Paris Levallois, explique qu’il y’a encore du travail à faire et qu’en cas de qualification pour les AS, le PL n’y participera pas pour faire de la figuration.

Sur l’équipe strasbourgeoise

« Je trouve qu’ils ne sont pas à leur place. Vu le coach qu’ils ont, on peut compter sur eux, sur lui. Les renforts qu’ils attendent vont vraiment bien rentrer dans leur collectif. Et je pense que ça sera une équipe qui sera présente en fin de championnat et à mon avis en play-offs. Ils ont des joueurs qui sont au garde à vous, discipliné. Ils ont l’expérience. Il leur manque un gros poste 5 dessous et puis tout ira bien pour Vincent Collet et son équipe ».

 

Un scénario différent

« C’est un match différent même si on a gagné encore une fois dans les touts derniers instants. Pour une fois, on a été devant toute la rencontre. On n’a pas réussi à se débarrasser de Strasbourg même quand à un moment-donné on est monté à +11. Ils ont toujours été présents et encore une fois, on pourrait louer le caractère de cette équipe du Paris-Levallois qui, dans une situation qu’on n’a pas souvent connu, a su faire ce qu’il faut pour pouvoir l’emporter. S’appuyer sur notre  secteur intérieur qui a été l’une des clés de la deuxième mi-temps. L’entrée de Vincent Masingue nous fait énormément de bien. Défensivement d’abord et aussi parce qu’on a su aller trouver Philippe et  parce qu’on a su contrôler leur jeu en pick-and-roll qui nous a fait très mal en première mi-temps. Et offensivement, avec ces joueurs-là sur le terrain, on a plus de discipline donc on est meilleurs dans l’exécution. Le fait de fixer le jeu sur les intérieurs libèrent aussi les petits pour avoir du drive et c’était la consigne de les attaquer sur du drive ».

 

Une victoire collective

« Cette équipe, elle progresse et moi j’en suis ravi. Si on produisait notre meilleur basket en décembre, je n’en serais pas fâché mais ça me dérangerait qu’on soit à notre potentiel maximal. Comme l’a dit Vincent dans le vestiaire, on a encore une fois fait preuve de caractère mais il reste énormément de travail. Et finalement ça n’est pas si mal. Aujourd’hui, je pense qu’on a plutôt pas mal défendu au regard de ce que l’équipe est capable de faire en défense. On n’est pas la meilleure équipe défensive du  et on ne le sera jamais. Ce soir, c’est vraiment la victoire d’un collectif et c’est ça qui me fait plaisir. On n’a pas été dépendant d’un seul joueur tout au long de la rencontre.  Etant donné que je défendrais jusqu’au bout ces valeurs collectives, le fait que l’on soit capable de gagner un match des deux côtés du terrain ensemble, évidemment je suis satisfait. C’est de bonne augure pour la suite ».

 

Bientôt les AS ?

« Avant il y’a déjà Nanterre à domicile et Le Mans au Mans. Je pense qu’on est capable de tout et à partir de là, il faut rester positif. Je suis convaincu que l’on peut partir en vacances avec 10 victoires au compteur. Je vais faire mon Guy Roux pour une fois : c’est finalement d’être quasiment maintenu avant la fin des matches-aller. Quand on sait ce qui s’est passé l’année dernière, on va savourer. On ne va pas cracher dessus. Tout faire pour se qualifier aux AS, ce n’est pas pour aller faire un petit tour et puis s’en va. Il y’a une compétition à gagner sur trois matches alors si on a la chance d’y participer, j’aimerais bien que cette équipe-là puisse retenir un peu ce qui se
passe tout au long du championnat pour arriver aux AS avec une équipe compétitive et un maximum de chances de la gagner. Moi c’est mon ambition
 ».

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.