Christophe Denis : « On traverse notre période difficile »

Si l’entraineur francilien concède que son équipe traverse une période difficile, il entend très vite rebondir dès le match face à l’ASVEL.

Est-ce-que vous vous attendiez à cette première défaite à domicile ?

Chalon on savait que ça allait être un match très compliqué parce que c’est une grande équipe, qui a gagnée des choses l’année dernière, ils font des choses cette année avec un coach qui n’est pas n’importe qui, les joueurs se connaissent maintenant depuis 2/3 ans… Mais on avait préparé ce match de Chalon en ayant la certitude que si l’on faisait les choses correctement on pouvait les battre. Ce match on l’a perdu, il faut assumer. Il faut mettre le doigt là où on n’a pas été très bon et dès demain (aujourd’hui) essayer de rectifier le tir. Mais on ne s’attendait pas à le perdre, on s’attendait vraiment à le gagner.

 

Et par rapport aux rotations qu’est-ce-que vous en avez pensé ?

Très satisfait de la rotation de Giovan en première mi-temps. Après c’est vrai que l’on a des joueurs qui ont pris l’habitude depuis le début de l’année de fonctionner avec du gros temps de jeu notamment les Ricains. On essaye de relancer Michel ce soir (hier) mais Michel il fait capo. Donc c’est difficile de le laisser sur le terrain parce qu’à un moment donné il vrille un peu, il commence à s’énerver sur l’arbitrage donc on le sort un peu. La seule rotation que j’aurais pu mettre en deuxième mi-temps et qui nous a été bénéfique en première c’est Giovan. Mais si vous mettez Giovan sur le terrain, vous enlevez du temps de jeu à David. On espère toujours que David dans les moments chauds avec l’expérience qu’il a puisse nous sortir deux/trois choses intéressantes.

Après si vous enlevez le trois points magique d’Evtimov à deux mains au-dessus de la tête, le match on le perd de trois points. Ça s’est joué sur quoi ? La fraicheur ? Je ne sais pas. A trois pts, on shoote à 24%. La première mi-temps, touts les shoots ouverts que l’on a eu, ça veut dire que l’équipe elle est capable de travailler ensemble. Après les situations pour avoir des shoots faciles on les a eu et on ne les a pas mis dedans. Et le manque d’adresse ça n’est pas forcément une question de fraicheur physique. C’était un vrai bras de fer, les deux équipes ont livrés une belle bataille. Il faut aussi reconnaitre que les joueurs, en l’absence de Vincent Masingue, ils se sont battus jusqu’au bout. Ils n’ont rien lâchés.

On est dans une situation comme ça où depuis le début de l’année on est dans le rouge, en surrégime. Troisième défaite d’affilée, la quatrième en cinq matches… On toussote un peu. C’est maintenant qu’il faut être bon, être solide mentalement, se remobiliser, ne pas lâcher. Jusqu’à maintenant, ce qui a été une réussite pour nous c’est le travail. Et puis on a besoin d’une victoire pour se remettre en confiance. Tant mieux, mais il faut rapidement que ça change, si cette équipe-là traverse une période difficile. Je ne peux pas croire que l’on joue comme ça trente matches sans traverser de période difficile. On traverse notre période difficile, à nous d’être suffisamment fort à tous les niveaux pour pouvoir en retirer les bénéfices et rentrer en play-offs. Quand on y aura les deux pieds, on veut être une équipe qui sera difficile à battre.

 

Le fait d’enchainer par un autre match à domicile c’est avantage pour pouvoir rebondir plus vite ?

Oui et non. Oui parce que ça ne nous laissera pas le temps de cogiter. On a une récupération demain (aujourd’hui) à midi, on va s’entrainer une petite heure et quart. On aura un focus plus important jeudi. Dans ce sens-là, ça nous évitera de trop penser, d’être tout de suite dans le jeu. Mais aussi ça ne nous laisse pas le temps de travailler sur des choses qui nous blessent depuis le début de l’année. En même temps, ça n’est pas parce qu’on aura eu une semaine d’entrainement avant de jouer l’ASVEL qu’on aurait fixé définitivement nos problèmes défensifs, de lucidité, d’oublis du secteur intérieur à certains moments…

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.