Christophe Denis : « Rien de stratégique dans la capacité de jouer un rebond »

Pour l’entraineur du PL, c’est aussi mental avant tout au niveau mental que ses joueurs ont pêchés.

Comment interpréter cette nette domination au rebond de Cholet ?

Erman a dit quelque chose de très juste et ce sont les mêmes mots que j’ai employé dans le vestiaire. On ne doit s’en prendre qu’à nous-mêmes. On va commencer par la défense. Cholet est une équipe qui fait des choses simples mais qui les exécutent très bien et avec beaucoup d’intensité. Ça veut dire qu’à un moment contre Cholet, on doit comprendre que l’on doit exister dans le duel. Quand ils isolent un joueur, on se doit d’être défensivement prêt à jouer beaucoup de un-contre-un. Sur ce point-là déjà on a été inexistant. On s’est tiré deux balles dans le pied en concédant 19 points sur le rebond défensif. Quand vous avez une équipe qui défend très très bien et qui arrive à baisser le pourcentage de son adversaire, il faut s’attendre à jouer beaucoup de rebonds défensifs. Quand vous arrivez à ce résultat-là il est normal dans laisser quelques uns en route. Mais quand vous êtes déficitaire dans la gestion des duels et qu’en plus de ça vous leur laissez 19 rebonds offensifs, on ne peut plus prétendre à gagner un match.

Erman a dit quelque chose de très juste. La bataille du rebond est pour moi le synonyme parfait de l’envie. Il n’y a rien de stratégique dans la capacité de jouer un rebond. C’est l’envie.  Je pense que Cholet a eu plus envie que nous de gagner ce match. Pour moi, la défaite doit être analysée uniquement de ce point de vue là.

Oui il nous manque un joueur majeur. On marque 70 points. On peut très facilement admettre qu’avec un mauvais Eric, on en aurait marqué dix de plus. On aurait quand même perdu le match. Un joueur offensif en moins vous vous débrouillez pour défensivement faire le travail. Et c’est ce qu’on a pas su faire.

Je pense qu’il va falloir une bonne prise de conscience car on ne peut pas se satisfaire de ce qu’on a fait cette année. Ce qu’on a fait sur les 27 matchs de championnat, y compris contre Cholet,  et bien il y’a des défaites qui sont riches d’enseignement. Et si vous êtes suffisamment intelligent vous pouvez vous servir de cet enseignement-là pour être encore plus fort.

 

Ce manque d’envie vous l’avez senti venir ?

Vous avez des grands théoriciens du basket qui vont vous dire que lorsque vous vous entrainez bien la semaine, vous jouez mal le week-end et inversement. Mais si on joue comme on s’entraine, on aurait gagné de 30 points. On fait des entrainements à très haute qualité, d’une intensité remarquable. Maintenant la réalité de l’entrainement n’est pas forcément celle des matchs. Il y’a un contexte qui est différent quand nous sommes en compétition. Il y’a un aspect mental qui est différent. Il faut que l’on soit très clair entre nous. Où on se met à travailler pour acquérir définitivement cette manière de faire ou alors on continue comme ça à rester satisfait de ce que nous sommes aujourd’hui.

 

Il y’a aussi désormais avec ces petits pépins physiques des joueurs que l’on retrouve davantage sur le terrain…

Oui mais ça, c’est de ma faute, pas de ma faute… On a déroulé une saison comme ça. On se retrouve un peu comme ça dans la difficulté. Lamont blessé longtemps et pigiste 45 jours, ça nous aurait beaucoup plus ennuyé. Vincent remplacé par Jonathan, on n’est pas déficitaire sur le back-up du poste 5.

Sur le match, Jonathan c’est très intense, c’est très discipliné, très simple. Quand lui était sur le terrain avec Giovan, on a eu des soldats. Grande surprise ce soir (hier) aussi : c’est la relation avec Lamont Hamilton qui a fonctionné à merveille. On ne l’a pas eu de toute l’année même entre Jawad et Lamont. Jonathan Aka, c’est très satisfaisant.

 

Auteur d’un match compliqué (3 points, 3 rebonds et 2 passes décisives), l’ailier US David Noel s’est lui aussi exprimé sur cette défaite qu’il espère salutaire pour la suite de la compétition.

« Je voudrais d’abord m’excuser pour la façon dont j’ai joué ce soir (hier) […] Cholet a fait un bon match. Ils nous ont complètement dominés. (Par rapport à l’absence de Chatfield)Eric est important mais je ne pense pas que c’est parce qu’il n’a pas joué que nous ayons perdu. C’est un bon joueur, un gros scoreur et il fait vraiment une bonne saison. Mais là il est temps que tout le monde intensifie ses efforts. On doit apprendre de ce match pour les play-offs ».

 

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.