Christophe Denis : « Content de les voir grandir mentalement »

L’entraineur du PL s’est montré satisfait de la solidité montrée par ses joueurs.

Sur la physionomie du match

« Je sais une chose c’est qu’un match n’est jamais gagné d’avance et que face à Poitiers ça allait être difficile. On gagne de 25 points maius ça a été très intéressant de voir le groupe finalement faire preuve de solidité. J’ai toujours peur qu’à un moment donné le groupe se relâche, ce qu’on avait fait contre Alost en Eurochallenge. Je n’avais pas été très content de l’attitude des gars. parce que l’on se doit de respecter toutes les personnes qui viennent nous voir. On se doit aussi de respecter le travail que l’on fait tous les jours. Donc c’est vrai que ce soir (vendredi) on aurait pu prendre Poitiers à la légère on ne l’a pas fait. Je suis très content de les voir grandir mentalement, qu’ils m’aient montré qu’ils avaient faim« .

 

Sur l’ouverture du banc

« A la fin c’était très laid; ça ne défend plus, ça n’attaque plus. Je pense que Julius à ce moment-là du match devrait réfléchir un peu, s’éxécuter sur un seul système très simple et savoir à qui il doit donner la balle, qui doit prendre le dernier shoot…Mais bon c’est tout à fait normal aussi quand vous rentrez comme ça avec Alexandre Jallier et Aymeric Benon.  Les pauvres ils ne voient jamais le bout d’une latte de parquet et tout d’un coup vous les mettez comme ça à cinq minutes de la fin et vous leur donnez la responsabilité de régaler les gens qui sont venus nous voir. Il faut se mettre à leur place, c’est très difficile d’y arriver« .

 

Sur l’apport du banc

« Grosse nouveauté… On s’est fait tirer dans les pattes gentillement. On a commencé la saison avec un gros cinq majeur parce qu’il fallait s’installer dans le championnat, il fallait gagner des matchs, incorporer Louis Labeyrie, Giovan Oniangue sur le poste 3, l’arrivée de Julius, la blessure de Jonathan… On change de mode et évidemment que c’est une satisfaction de pouvoir s’appuyer sur dix joueurs« .

 

Sur la concurrence N’Doye/Oniangue au poste 3

« Tout le monde connait l’orgueil africain. On parle toujours d’intensité d’exécution mais si vous voulez être parfait dans ce registre de jeu, la concurrence fait avancer les choses. Giovan est titulaire depuis maintenant quatre matchs alors peut-être que ça a piqué Maleye. Mais Maleye c’est le même joueur qu’il y’a trois mois. Il est toujours bon et à un moment donné vous avez le droit de traverser une période difficile. Il a fallu que je lui dise ça et qu’il l’accepte. Il a un comportement exemplaire et un investissement à la hauteur de ce qu’a montré l’équipe ce soir (vendredi) et au quotidien. Donc à un moment donné il est tout à fait normal qu’il revienne. Et la titularisation de Giovan n’est pas forcémment le fruit des mauvaises performances de Maleye N’Doye. Giovan a un profil plus défensif et sa titularisation va dans ce sens-là ».

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.