Christophe Denis : « On a des échéances importantes à vivre »

Comme l’a martelé l’entraineur francilien, le PL est plus focus que jamais sur ses objectifs.

Comment expliquer cette mise en route, notamment sur le plan de la défense, difficile ?

C’était une honte, une défense ridicule comme ils disent sur les forums. Vu la situation dans laquelle nous sommes, avec les défaites qui se sont accumulées, l’élimination en Eurochallenge… je leur ai dit à la mi-temps que la défense que l’on avait produite sur les vingt premières minutes était tout simplement honteuse. Personnellement, j’avais honte de voir mon équipe défendre de cette manière-là. Il fallait que l’on revienne à des choses plus cohérentes par rapport aux ambitions que l’on a.

On est ambitieux et ça n’est pas tout de le dire. Il faut savoir faire les choses et ça commence par la défense. Sur la première mi-temps on encaisse 38 points sur les duels en un contre un. Il fallait rectifier le tir à ce niveau-là et c’est ce qu’on a bien fait après. On a été un peu plus physique dans les duels sur les joueurs-clés.

 

Pourtant on a senti certains joueurs, comme Sean, un peu fatigué…

Il faut arrêter avec la fatigue. A force d’en parler on va se la mettre dans la tête. Peu importe le nombre de matchs que l’on a fait sur les dix derniers jours. On s’en moque et il ne faut pas attendre de la part de nso adversaires qu’ils aient un peu de compassion, qu’ils fassent preuve de moins d’intensité et de dureté pour nous laisser l’opportunité de gagner un match. Il faut arrêter d’en parler; nous on en a rien à faire et les gens  qui sont autour de nous n’en ont rien à faire non plus.

Aujourd’hui Sean May il nous a apporté ce qu’il nous apporte depuis le début de l’année. J’ai réussi à trouver des joueurs pour pouvoir s’imposer ce soir (hier). C’est mon boulot de trouver des joueurs qui au moment de jouer sont prêts à jouer et surtout à faire gagner leur équipe. Et si Sean May doit jouer 39, 40 minutes jusque la fin de l’année s’il nous apporte ce dont l’équipe a besoin et bien il jouera 40 minutes, fatigue ou pas fatigue et ça sera comme ça. Je ne rentre plus dans les rotations juste pour rentrer dans les rotations et pour faire plaisir à tout le monde. Il faut bien que tout le monde comprenne que maintenant c’est terminé. On a des échéances importantes à vivre.

Et pour Sean je lui tire quand même un grand coup de chapeau pour ce qu’il a fait défensivement lors de la deuxième mi-temps parce que les intérieurs en face ils n’ont pas vu le jour. On dit toujours que Sean est un escroc en défense, il y’en a beaucoup alors à ce moment-là.

 

Au niveau de la combativité l’impact de Julius Hodge est notable; c’est ce que tu attendais ?

Déjà quand il était là sur la pige de Jonathan Aka, je me suis battu pour qu’il reste. Ca ne s’est pas fait tout de suite. J’étais déjà convaincu de ce qu’il apportait dans l’équipe. Il nous apporte du scoring, de la passe décisive, du rebond mais c’est surtout quelqu’un qui apporte beaucoup de lien entre les joueurs, beaucoup de cohérence dans le jeu. C’ets sa plus grande force finalement, de rendre ses coéquipiers encore meilleurs qu’ils ne peuvent l’être quand lui n’est pas là. Il n’a qu’une obsession : c’est gagner. C’est un compétiteur féroce et ça il le communique à tout le monde, à moi le premier.

Tags : ,
Comments

Commentaires (2)

  1. GW

    Sean May jouera 40min. S'il se blesse ou arrive sur les genoux en PO, Denis va t il assumer ?

    C'est pas normal de ne pas tenir le choc contre Boulazac, même indépendamment de la perf des intérieurs, il y a déjà suffisamment de talents a l'extérieur. Et c'est non stop avec le PL, il y a toujours un trou d'air et toujours un temps fou avant de voir une réaction !

    Alors qu'il y a bien des coachs qui rêveraient d'avoir le banc de Denis. Ndoye, Cox et Labeyrie, ils étaient titulaires la saison passée, Hodge a le niveau Pro A, si avec ça il ne peut pas laisser souffler 10min…