Christophe Le Bouille : « Chacun prêche pour sa paroisse »

Le président du MSB Christophe Le Bouille s’est exprimé sur les différentes positions défendues par les acteurs du basket français.

Update : Sur Sweet FM (relayé par Bebasket), Christophe Le Bouille a donné son point de vue sur la situation actuelle et les commentaires des uns et des autres. « Comme dans tous les sports, chacun en ce moment sous couvert parfois de crise sanitaire, de pensées bienveillantes, en fait prêche pour sa paroisse. Je peux le comprendre, nous sommes tous là pour défendre nos clubs, mais je crois qu’en ce moment on doit surtout se poser la question de savoir comment faire pour que notre sport survive, et puisse encore proposer du spectacle dans les années à venir. Mais on ne va pas se mentir, les clubs qui étaient en difficulté auraient plutôt envie qu’on remette les compteurs à zéro, sans tenir compte de rien. D’autres voix s’élèvent pour rappeler que l’on a quand même déjà disputé 75% de la saison, et on peut aussi penser qu’il ne serait pas normal de ne pas donner des points de satisfaction à des clubs qui ont bien bossé cette année comme par exemple Dijon, Bourg-en-Bresse et Cholet ».

19.03 Depuis la crise sanitaire du Covid-19, la question de la reprise des championnats est au cœur des discussions. Dans certains pays, ils ont d’ores et déjà été annulés et des titres de champion ont été décernés. Alors qu’en France plusieurs voix ont exprimé le souhait d’une saison blanche, le président du Mans Christophe Le Bouille, à l’instar du GM de Blois Julien Monclar, se veut partisan de la patience.

« Il ne faut pas décréter de manière trop hâtive l’arrêt définitif du championnat […] On a dépassé plus des deux tiers du championnat. On peut envisager différentes formules pour tenir le calendrier : juste finir la phase régulière, faire des playoffs allégés… Tout dépendra de quand on sera en mesure de retourner sur les parquets, et si on peut le faire rapidement » (Le Maine Libre, relayé par Bebasket).

Une position sage dans la mesure où il est très difficile de se projeter sur plusieurs jours, voir semaines.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.