Christophe Pillet : « On aurait du couper Luka Pavicevic en mars »

Pour Christophe Pillet, directeur de la Chorale, la direction a trop tardé à prendre des décisions notamment en ce qui concerne l’entraîneur.

Pavicevic-ValentinDelrueDepuis l’officialisation de la descente en Pro B de la Chorale de Roanne suite à la défaite face au Mans ce week-end, l’heure est au bilan. Et parmi les responsables de cet immense gâchis, il y’a notamment le coach Luka Pavicevic souvent accusé cette saison de ne pas avoir su adapter sa méthode aux spécificités de son groupe. Pour Christophe Pillet, président de la Chorale de Roanne, la direction aurait du prendre la décision de le couper en cours d’exercice.

« On a tenté de préserver le sportif. C’est surtout un échec vis-à-vis du coach. C’est purement sportif. Rétrospectivement, on aurait dû couper en mars… Luka n’a pas su se remettre en cause, il n’a pas su gérer les défaites. Mais attention, je ne veux pas tout mettre sur le coach, c’est un échec retentissant pour lui. Échec il y a et il est collectif. Tout a commencé avec le recrutement complètement raté d’ailleurs et la mayonnaise n’a pas pris » (Le Progrès).

Reste à savoir si Luka Pavicevic sera sur le banc en Pro B car le technicien est encore sous contrat pour la prochaine saison. Des discussions avec le représentant du joueur, Pedja Materic, et la direction doivent se tenir prochainement. Mais son maintien sur le banc choralien apparaît bien peu probable.

Crédit photo : Valentin Delrue

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.