Claude Bergeaud : « ils s’en foutent »

En conférence de presse, Claude Bergeaud a fustigé les attitudes trop individualistes de certains de ses joueurs.

bergeaudAgacé, frustré par des attitudes qu’il avait vu chez ses joueurs, Claude Bergeaud, l’entraîneur de Pau, n’a pas mâché ses mots en conférence de presse. Sans citer de nom, le technicien a tancé certains de ses joueurs pour leurs attitudes trop individualistes. Difficile dans ces conditions de penser encore à une qualification pour les playoffs…

Sur les attitudes individualistes de certains joueurs
« La principale raison de la défaite ne se voit pas dans des chiffres mais par des attitudes, surtout des intentions très très négatives. Comme c’était le cas face à Strasbourg et ce soir (hier), c’était du chacun pour soi. Ce soir (hier) c’est une caricature d’individualisme forcené mais ça c’est notre sport. On le voit avec force sur certains joueurs chacun veut absolument marquer des points. Il y’en a eu beaucoup et quand ensuite on perd la balle, on donne des armes à l’adversaire. Ce soir (hier) on est tombé en plus sur une équipe euphorique à trois points. Je crois que les joueurs avaient abandonné les playoffs depuis un moment. Je me posais la question après la SIG et ce soir (hier) j’en ai la preuve qu »ils s’en foutent. C’est surtout marqué des points, retrouver du boulot derrière et voilà. Je pensais que l’on pouvait garder certains mecs mais je m’aperçois ce soir (hier) que ça n’est pas possible ».

Sur la bascule première/deuxième mi-temps
« Sur la deuxième mi-temps on est sur le fil du rasoir, au contact mais sur le fil du rasoir. En première mi-temps ça aurait pu mal se passer. A un moment donné, Nanterre perd pas mal de balles sur la première partie du match, la deuxième ils les perdent dans le cercle. Là c’est différent quand ça tombe dedans. Donc il y’avait déjà des prémices sur la deuxième mi-temps. Mais sur ce match je me dis que l’on a la copie-conforme de ce que l’on a eu contre Strasbourg. Maintenant on sait que Nanterre est plus fort que nous donc on n’a pas intérêt à leur donner des ballons pour perdre le match. Ce matin (hier) nous avions regarder des actions qui étaient des actions de notre phase aller où nous shootions au buzzer et on en avait marqué des paniers au buzzer. Aujourd’hui (hier) on fait tout l’inverse. Des explications autres qu celle que je vous ai donné je n’en ai pas ».

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.