Claude Bergeaud : « Une hiérarchie qui commence à s’installer »

Pour le coach de Pau Claude Bergeaud, ses joueurs commencent à bien avancer sur le plan du collectif.

bergeaudAprès avoir reçu ce qu’on peut appeler des raclées lors des deuxième et troisième journées de Pro A, Pau est parvenu à redresser la barre face au Paris Levallois. Ce qui a le plus intéressé Claude Bergeaud dans ce succès réside dans les avancées collectives du groupe.

L’analyse de la prestation collective
« Je crois qu’on était d’abord venu chercher une réabilitation interne à savoir retrouver quelques valeurs simples d’engagement, d’intensité. Ce soir (vendredi) si on avait perdu c’était le sport mais on aurait au moins pu se targuer d’avoir joué un basket d’engagement à défaut d’être aérien ».

Détente, le mot d’ordre
« Dans notre Palais on a peut-être été un peu timoré. Il fallait se détendre; on a vu que l’on a raté quelques lancers-francs mais pas plus que les Parisiens. Maintenant il n’y a plus qu’à continuer ».

Les cadres du groupe
« Nous avons beaucoup de personnalités basket, pas forcément des leaders comme Sami par la voix, par une forme de charisme… On a des gens qui ont besoin du ballon pour s’exprimer. Mais il nous faut des matchs, prendre des repères. Là on a notre meneur qui commence à annoncer des mouvements. C’est beaucoup mieux; je ne parle pas de sa rentabilité au shoot mais il a pris des initiatives […] Et puis c’est le Serbe de chez nous qui met un panier contre toute forme de jeu. On a cette hiérarchie qui commence à s’installer et d’ici trois semaines on aura le retour de notre meneur titulaire, Mo Finley, qu’il faudra réhabituer. Mais il a une étique collective qui lui permettra de s’dapter très vite ».

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.