Claude Bergeaud : « Les joueurs peuvent être fiers de porter ce maillot-là »

Au-delà de la victoire face au PL, il a beaucoup été question de valeurs dans le discours de Claude Bergeaud à quelques jours du match contre Limoges.

Après la victoire face au Paris Levallois,  Claude Bergeaud a beaucoup parlé de valeurs dans son discours d’après-match à quelques jours du match très attendu contre Limoges.

Sur la victoire
bergeaud« Ce soir (hier) on a été un peu plus concentré. On a eu des gens qui ont répondu présent. J’attendais beaucoup de Michael Thompson parce qu’on avait beaucoup parlé dans la semaine de l’attaque, de son rôle dans l’équipe. Là il a été bien car il y’a eu des passes, des tirs, de la défense… Après on est tombé sur une équipe parisienne qui était comme nous dans un gros gros doute. Tout le monde commence à regarder un peu derrière. J’avais dit la semaine dernière de ne pas s’affoler. Nous on est dans une configuration où on s’entraîne pour essayer d’équilibrer un peu les choses en rassemblant toutes nos forces vives. Bandja Sy a été ce soir (hier) formidable de caractère. Et puis tout le monde s’est mis au diapason, c’est la satisfaction d’être resté concentré, de ne pas avoir craqué ».

Sur les améliorations
« Il y’a un bon pas vers l’avant avec moins d’excitation, moins de tension, de crispation ce qui est un peu le stigmate des jeunes. Ce soir (hier) Abdel finit avec un 4/10 aux lancers-francs, on aurait pu se mettre à l’abris plus tôt. On a fait le choix des jeunes mais ça n’est pas un choix forcé. C’est quelque chose que l’on adore nous au niveau du club. Les joueurs peuvent être fiers de porter ce maillot-là. A Pau il y’a une grosse, grosse pression à cause de l’histoire. On voit souvent les anciens aux matchs. C’est bien d’avoir fait cette prestation en attendant le match de l’année pour les Palois. Car nous le match de l’année c’est tous les samedis. Face à Limoges ça va être surement un match magnifique dans un Palais des Sports plein. On espère faire un beau match ».

Sur la question de l’agressivité
« Sur le combat pur et dur on n’a jamais été dominant. Même contre l’ASVEL on n’avait jamais senti que l’on était au-dessus de l’équipe. Ça on le sait depuis le départ. On a une équipe qui est assez modeste. Donc quand on n’a pas les moyens il faut mettre du cœur, il faut tout mettre sur le terrain. Il faut jouer avec une détermination de tous les instants ».

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.