CM u17, focus sur Mario Hezonja (Croatie)

Hezonja arrive… Il lui faut juste ne pas se tromper de route…

Présent à Kaunas pour les phases finales du CM u17, Guillaume Quintard (Nantes, Pro B), nous donne son avis de coach sur certains joueurs marquants du tournoi. Aujourd’hui, Mario Hezonja, 2.00m, de Croatie…

 

« –Comme souvent, le basket croate  a su créer un extra-terrestre. Mario Hezonja, c’est un peu un comme un joueur de playstation. 2m, du jus dans les jambes,des mains en or. Il est toujours équilibré, toujours sous contrôle, sait tout faire sur un terrain, comprend et sent le jeu… 20 points de moyenne, en 26 minutes, présent au rebond, en défense, aux passes, le tout avec une facilité et une maturité déconcertantes. 50% à 2, 30% à 3 (soit 5 de mieux que l’an dernier lors du CE u16) 95% au lancers… 

Dans cette équipe, championne d’Europe en titre, il joue en 3, 4, parfois en 2, et on le soupçonne de pouvoir mener. Lorsqu’il défend sur le porteur de balle, ça s’approche déjà du haut niveau, et lorsqu’il est à l’opposé, il intercepte en voleur de poule. Tout, absolument tout du swingman! D’ailleurs, les coaches ne s’y trompent pas: il est stricté au moins 70% du temps. 

 

Avec ces compères Marinelli et Arapovic (qui n’a, pour sa part, que 15 ans!!) ils peuvent dominer l’Europe dans leur génération.

 

Oui mais voilà, comment souvent dans ce pays de basket et d’hommes fiers, les stars ont du caractère, du « sang »! Hier contre l’Australie, Super Mario à pris 14 tirs derrière l’arc et s’est mis à bouder dans le money time. Toujours en bout de banc quand il est dehors, souvent un peu en marge du groupe, il semble ne pas emmener ses coéquipiers au bout du monde alors qu’il en aurait les moyens. La légende croate, Drazen Petrovic savait le faire, c’est ce qui l’a transformé en « Mozart ».

En 96, à Tarbes, la Croatie génération 78 avait battu en finale l’équipe de France des Gomis, Jeanneau, Labeyrie, Ferchaud, du truculant et conflictuel E. Lehmann. Elle était devenue championne d’Europe avec à sa tête un joueur du même acabit. MVP et meilleur marqueur, énorme talent, scoreur naturel: Josip Sesar. Mais voilà, bien que sa carrière soit plus billante que la mienne, on s’attendait à mieux. Par exemple, finir comme un certain Dirk Nowitzki jouant pour l’Allemagne.

 

Hezonja est un extra-terrestre, reste à savoir de quel côté de la force il fera sa carrière. »

Tags : ,
Comments
Un peu de LNB, un peu d'Euroleague, beaucoup de bonheur...

Commentaires (1)

  1. Tortue

    Je l'ai vu joué dans cette compétition et je suis complètement d'accord. Pour moi c'est le meilleur prospect mondial au poste 2, Shabazz Muhamad et Wiggins ayant plutot un profil de 3. A surveiller sa mentalité quand même