CM u17: La Lituanie s’impose face à l’Egypte, 73-72

La Lituanie bat l’Egypte d’un rien, et jouera la France pour la 9e place.

La France, vainqueur de la Corée affrontera donc la Lituanie demain, avec comme enjeu -relatif- une 9e place au CM u17.

Mal embarquée, la Lituanie reprend les choses en main, et fait basculer une rencontre peu évidente, face à des Egyptiens au profil intéressant.

Les chiffres:

14-18 (1er QT), 33-37 (MT), 55-50 (3e QT), 73-72 (fin).

Les stats:

LT: E. Seskus (33 min, 18 pts, 4 rbds, 2 pds, 4 int), E. Serkevicius (28 min, 12 pts, 10 pds, 5 rbds), G. Zalalis (27 min, 12 pts, 5 rbds, 5 int)

EGY: W. Aly (40 min, 19 pts à 80%, 10 bp, 6 rbds), E. Amin (15 pts, 9 rbds, 3 pds), S. Sayed (11 min, 10 pts à 100%, 6 rbds)

 

L’avis de Guillaume Quintard:

« – L’Egypte impose de suite son agressivité. Waleed Aly est brillant, et Moataz Hosny controle la raquette (5 contre dans le premier quart temps). En face, N. Giga prend 2 fautes rapidement, ce qui n’arrange pas les affaires baltes.La Lituanie joue sur son académie mais rate les tirs ou perd les balles… L’écart se creuse.

Si l’attaque Lituanienne ne gagne pas en efficacité, leur passage en zone press/zone leur permet de moins subir les duels. Ils récupèrent quelques balles pour courir et provoquent des fautes, pour recoller grâce aux lancers. 
Le jeu Lituanien est plus riche et plus construit mais le talent manque. L’Egypte, avec de gros joueurs de 1c1, pousse les balles et prend des risques.
A la reprise, Giga is back! Les aigles perdent des balles et sont sanctionnés. Toujours rigoureux sur leur fond de jeu, les Lituaniens reprennent les rennes, la confiance et l’adresse sont enfin au rendez-vous. On leur trouverait presque du talent.
Systématiquement trappés à l’intérieur, les Egyptiens ne marquent plus que sur jeu rapide.
La 5ème faute de Hosny pourrait être le tournant du match, mais ses coéquipiers se révoltent et volent 2 balles de suite: ils sont revenu à 1 point. Zalalis fait le boulot et Seskus tient son équipe. La Lituanie s’impose d’un point seulement (tir au buzzer à 10 m de Amin), comme quoi, quand on joue juste…
Spéciale dédicace au coach égyptien, fils caché de Groucho Marx et Alice Saprich (pour les plus vintages d’entre vous) qui tire le meilleur de son groupe.
3 joueurs se détachent dans chaque équipe: Gediminas Zalalis, Edvinas Seskus et Norbertas Giga côté locaux. Ehab Amin, Soliman Sayed, Moataz Hosny pour l’Egypte »
Tags : , , ,
Comments
Un peu de LNB, un peu d'Euroleague, beaucoup de bonheur...

Commentaires

Comments are closed.