CM u17: Les USA champions du monde

En s’imposant face à une belle équipe australienne, trop courte physiquement, Team USA gagne le titre mondial u17.

L’Australie, pratiquant un basket ouvert et fluide, se présente au départ comme une équipe ayant toutes les armes pour perturber la machine US. Athlétiques, capables de défendre dur, et intelligents dans le jeu, les Aussies compensent leur manque de poids et de centimètres par une polyvalence et une fluidité de jeu sans égal chez les équipes engagées.

Le Team USA, comme face à l’Espagne, a du retard à l’allumage, mais revient assez vite au score, notamment grâce à ses alternances défensives. L’Australie a les armes pour répondre, en attaque comme en défense, mais prend un éclat. 22-14 en fin de premier QT.

Le rythme reste soutenu, les Kangourous tiennent, restent à 6-8 points. Leur zone perturbe le jeu US, où l’absence de relations entre les intérieurs empêche d’être plus efficace. Okafor pèse (11 pts à la pause), Jabari Parker fait la différence, et sur un tir dans le corner, le break se fait (33-22). Insolent d’adresse en première mi-temps (4/4 à 3 pts), à l’image de Parker, le Team USA annihile sur ses tirs toute velléité de rébellion adverse. La machine se met en route en défense également. Bilan: 27% aux tirs pour l’Australie et à 38-24 à la pause, la rencontre est déjà entrain de basculer.

Dante Exum réveille un peu ses partenaires (40-30), l’Australie se reprend à y croire, avant que Parker, dans le dos de la défense, n’assure un gentillet dunk à eux mains sur deux Aussies, avec la faute. La zone press 1-3-1 1/2 terrain est de retour, balle gagnée, Justice Winslow déroule, 44-30.

Si l’Australie est athlétique et mobile, son manque de poids face à Parker, Okafor et Nouka-Anya se ressent vraiment. N’ayant que trop souvent des rebonds à exploiter, les coéquipiers de Benjamin Simmons laissent Team USA engranger les possessions ou les deuxièmes chances de tir.

G. Molloy, coach australien, fait le choix de doubler à l’intérieur sur la zone, ce qui ouvre des espaces pour les drives, et libère également la ligne de fond sur laquelle Parker s’amuse allègrement. Et encore une pastèque à deux mains. Sur un énième drive, Winslow maintient l’avance à 14 pts (51-37), avant que l’Australie ne commence à sombrer (64-43, fin de 3e QT).

Dante Exum ne renonce pas, et assure de loin (68-49), mais c’est déjà trop tard. Team USA enchaîne un 10-3, et la FIBA sait désormais dans quel sens accrocher les drapeaux sur le mat.

Score final: 95-62

 

Les stats:

USA: C. Frankamp (22 pts), J. Okafor (17 pts, 11 rbds), J. Winslow (13 pts, 4 pds, 4 int)

AUS: D. Exum (21 pts, 6 rbds)

Mention spéciale: On n’en a pas parlé ou presque du tournoi, mais le maillon fort -et discret- du Team USA, c’est Conner Frankamp. Poste 2, jouant 1 en relais, termine meilleur marqueur de son équipe. Pas forcément très athlétique, mais rapide, capable de driver et surtout de tirer, il sera bientôt présenté comme un futur Kyle Korver, Jason Kapono, ou qui vous voulez d’autre…

Tags : , , ,
Comments
Un peu de LNB, un peu d'Euroleague, beaucoup de bonheur...

Commentaires (3)

  1. Hegotgame

    Si Conner Frankamp est présenté comme un Korver ou un Kapono cela annonce une belle carrière NBA pour lui!!

  2. NadEEm

    C'est plus un Stephen Curry blanc sa technique de shoot est parfaite il va falloir qu'il se fixe à la mène ou qu'il prenne quelque centimètre si il veut passer à l'étage au dessus. Pour la rentré 2013 on le retrouvera du côté de Kansas donc cela montre le potentiel du garçon.