Coach K : « Je n’ai pas pensé à l’Espagne au moment de faire mon équipe »

La liste de Team USA a étonné par la présence de nombreux intérieurs, Coach K s’est défendu de l’avoir réalisé selon les forces de l’Espagne.

Mike Krzyzewski aimerait nous faire croire qu’il n’a pas réalisé sa séléction en fonction de la puissance intérieure de l’Espagne. Mais il est tout de même difficile d’imaginer qu’un adepte du small ball comme lui, a décidé du jour au lendemain de sélectionner 5 véritables intérieurs (Anthony Davis, Kenneth Faried, DeMarcus Cousins, Andre Drummond, Mason Plumlee), sans compter Rudy Gay qui sera décalé poste 4 lors de la compétition (mais sûrement pas contre l’Espagne ou le Brésil). Interrogé à ce sujet lors d’un entraînement de Team USA, Coach K s’est défendu d’avoir pensé aux forces de l’Espagne au moment de définir son groupe :

« Je n’ai pas pensé à l’Espagne au moment de faire mon équipe. J’avais un noyau de 8-9 joueurs et j’ai choisi les autres joueurs en fonction de nos propres besoins et des complémentarités au sein du groupe », a expliqué Coach K à Marca.

Autant vous dire qu’on ne croit absolument pas aux arguments du sélectionneur de l’équipe des États-Unis. Il a adapté son groupe pour répondre à la force des Espagnols dans le secteur intérieur et il a d’ailleurs totalement raison d’avoir fait évoluer son effectif selon le défi qui lui était proposé. Et même si Coach K ne veut pas se risquer à un pronostique, il vise bien évidemment la victoire finale :

« J’espère juste que Team USA va gagner mais je ne sais pas, je ne suis pas assez intelligent pour savoir à l’avance l’équipe victorieuse, mais j’espère qu’on peut nous donner de grandes chances. »

À quelques jours du début de la compétition, le duel entre Team USA et l’Espagne est d’ores et déjà lancé même s’ils ne l’avoueront pas publiquement…

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.