Comment rendre hommage à Kobe Bryant ?

Kobe Bryant aura forcément droit à des hommages en NBA et à travers le monde. On a déjà quelques idées pour commémorer sa légende.

Changer le logo de la NBA à son image

Ce serait sans doute le geste le plus fort et le plus symbolique possible. A l’heure actuelle, c’est Jerry West qui sert toujours d’emblème à la NBA. West est l’homme qui parié sur Kobe Bryant, alors lycéen, et a réussi un coup de maître (lien vers le papier) pour lui permettre de jouer pour les Los Angeles Lakers, sa franchise de coeur. West n’a jamais été particulièrement attaché à l’hommage que la ligue lui a rendu en 1971 et son surnom, “The Logo”, l’a même souvent agacé. Que ce soit Kobe qui lui succède aurait énormément de sens. Une pétition a rapidement été mise en ligne pour que la ligue modifie son emblème pour y intégrer la silhouette du Black Mamba en train de tenter l’un de ses iconiques fadeaway. Si vous souhaitez la signer, c’est par là.

Faire un “Kobe Day” le 26 janvier

Là-aussi, la symbolique serait immense. Un honneur auquel aucun joueur NBA n’a eu droit jusqu’à présent. À l’image de la première nuit de la saison, ou des Christmas Games, la ligue pourrait programmer des rencontres de choix, tout en y incluant obligatoirement les Los Angeles Lakers, franchise de toujours de Kobe Bryant. L’idée de départ était de ne programmer aucun match ce jour-là. Mais cette volonté n’aurait sûrement pas été validée par le stakhanoviste qu’était le Black Mamba.

Faire porter un maillot floqué « Kobe » aux deux équipes du All-Star Game

Kobe a été sélectionné à 18 reprises pour le All-Star Game, un record qu’il partage avec Kareem Abdul-Jabbar, et a été désigné MVP de l’événement à quatre reprises.
Que quelque chose soit fait en son honneur le 16 février 2020 à Chicago paraît donc inévitable. Le coeur de tous les participants sera lourd, mais on peut imaginer tout un tas de choses pour célébrer l’héritage de Bryant à cette occasion A l’image de ce qui s’est déjà fait dans le foot parfois, pourquoi ne pas faire en sorte que tous les joueurs de la Team LeBron portent le numéro 8 et que tous les joueurs de la Team Giannis portent le numéro 24 ?

Donner son nom au Slam Dunk Contest

Pour rester sur la thématique du All-Star Game, lui dédier un concours peut également avoir du sens. Kobe Bryant a remporté le Slam Dunk Contest en 1997, alors qu’il n’était que rookie.. S’il était évidemment bien plus qu’un dunkeur, on oublierait presque qu’il a sorti un paquet de tomars phénoménaux durant sa carrière, à l’image de son modèle Michael Jordan. Un “Kobe Bryant SDC” tous les ans permettrait de l’honorer à chaque fois en février, même s’il n’y a évidemment pas besoin de ça pour qu’il reste dans les mémoires…

Faire retirer les numéros 8 et 24 à toutes les franchises

Mark Cuban a franchi le pas en étant le premier propriétaire de franchise à déclarer que plus personne ne porterait le numéro 24 chez les Dallas Mavericks. Kobe ayant incarné les numéros 8 et 24 mieux que personne, certains proposent déjà que les 28 autres équipes (les Lakers ont déjà retiré les deux maillots) prennent la même décision. Ce ne sera pas simple à mettre en place et certains jugeront sans doute que c’est un peu excessif, mais Kobe Bryant est la première légende du jeu à mourir aussi tôt et de manière aussi brutale et tragique. S’il y a une personne pour laquelle il faut peut-être marquer le coup, c’est bien lui.

Honorer aussi Gianna Bryant

Le drame qui a frappé tout le monde avec une violence inouïe a pris encore plus d’ampleur lorsque l’on a appris que Gianna, la fille de Kobe Bryant, était avec son père dans l’hélicoptère. L’adolescente avait une relation fusionnelle avec son père et, comme Kobe au même âge, elle avait déjà un plan en tête pour marquer l’histoire de son sport. Très douée et animée de la même agressivité que son père sur le terrain, “Gigi” rêvait de rejoindre l’université de Connecticut, place forte de la NCAA féminine, une fois qu’elle serait en âge de le faire, avant de conquérir la WNBA. Mardi, lors d’un match amical contre Team USA, UConn a déjà rendu un hommage à la “Mambacita” en disposant un maillot floqué du numéro 2 sur une chaise avec une gerbe de fleurs.

Pourquoi ne pas offrir une bourse symbolique à Gianna Bryant à titre posthume ? Dans le même ordre d’idées, il est possible que la WNBA, pour laquelle Kobe était un formidable ambassadeur, fasse un geste lors de la Draft 2020 en avril prochain.

Renommer le Staples Center Kobe Bryant Arena ou y ériger une statue

Dans certains sports, il est assez traditionnel que les stades prennent le nom de glorieux anciens, souvent des ex-présidents ou propriétaires. La tendance est toutefois au naming, avec des sociétés qui payent des millions de dollars ou d’euros tous les ans pour qu’une enceinte porte leur nom. C’est à cause de cette logique économique qu’il est difficile d’imaginer que le Staples Center, nommé ainsi lors de son inauguration en 1999 grâce à l’investissement de l’entreprises Staples.inc, devienne la Kobe Bryant Arena. Toutefois, quelque chose autour de l’arène de L.A. peut s’envisager. Par exemple, construire une statue de Kobe à côté de celle de Shaq près du lieu où ils ont tant brillé ensemble, pour rejoindre ainsi Jerry West, Kareem Abdul-Jabbar ou Elgin Baylor parmi les légendes qui ont eu droit à cet honneur.

Donner son nom au trophée du MIP

Kobe Bryant n’a jamais été élu Most Improved Player, mais il a pourtant élevé constamment son niveau dans des proportions folles lors de la première moitié de sa carrière. Puisqu’une éthique de travail irréprochable est liée au gain de ce trophée et que le Black Mamba était sans nul doute le travailleur le plus acharné et maladif que la NBA ait jamais porté – les histoires à ce sujet sont cultes – pourquoi ne pas renommé le MIP Award à son nom ?

Voir les Lakers remporter le titre 2020

Rien ne “doit” être fait dans ce sens, évidemment. Le sport et la compétition doivent être respectés. On se dit simplement que le plus bel hommage que pourraient rendre les Los Angeles Lakers à leur icône dramatiquement disparue serait de remporter le titre de champion 10 ans après le dernier. S’ils sont en position de le faire, les Angelenos auront sans doute encore un peu plus de supporters que d’habitude et les traditionnels “Beat L.A.” seront probablement un peu moins bruyants qu’à l’accoutumée. C’est en tout cas, à coup sûr, une mission que s’est d’ores et déjà donnée LeBron James, particulièrement affecté par la mort de son ancien camarade de Team USA.

Jouer au « 24 » et plus au « 21 »

Depuis des décennies, le « 21 » est l’une des formes de basket les plus prisées sur le playground, notamment sur ceux de New York. La mode s’est exportée un peu partout dans le monde et vous y avez forcément déjà joué au moins une fois. Un baller a proposé de donner un petit coup de neuf à ce jeu en y ajoutant un hommage à Kobe Bryant : le renommer « 24 » en faisant passer le total exact de points à atteindre à 24 au lieu de 21. Et si vous dépassez le total autorisé, vous redescendez à… 8, comme le premier numéro de la légende des Lakers. Deal ?

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.