Coup d’œil sur les nouveaux de Paris et de Dijon

Le PL et la JDA s’affrontaient en match amical hier, l’occasion de voir leurs nouvelles recrues à l’œuvre.

Pour son premier match de pré-saison, le PL affrontait la JDA. Plus en jambes, les Dijonnais se sont imposés de 7 pts (75-68). Et si Rob Lewin est resté en civil sur le banc, l’ensemble des recrues des deux formations a pu grappiller de précieuses minutes. Petite revue d’effectif.

Paris-Levallois

Philippe Da Silva

En 23 minutes, le meneur franco-portugais aura marqué 6 pts, uniquement sur lancers-francs. Mais difficile de se faire un véritable avis sur son niveau car Da Silva est apparu fatigué, les résultantes de sa campagne européenne avec le Portugal.

Trenton Meacham

Maladroit au tir (2/7), le combo-guard américain a surtout montré qu’avec lui il ne faudrait pas s’attendre à des cartons offensifs. Mais ce n’est pas ce qu’on lui demande. Reconnu pour ses qualités de passeur, Meacham n’a pas failli à sa réputation et s’est évertué à mettre en valeur ses partenaires. Joueur de collectif, ce poste 1-2 est encore en phase d’adaptation dans un championnat plus physique que ce qu’il a connu avec Göttingen en Allemagne.

Vincent Masingue

Vincent a fait du Masingue, c’est-à-dire du nettoyage sous le cercle. 4 fautes en 15 minutes : l’intérieur n’a pas fait dans le détail. Avec 4 rbds, il s’en sort plutôt pas mal. Mais ce qui semble prometteur c’est la complémentarité affichée avec Hamilton. A coup sûr l’un des atouts majeurs du PL pour la saison 2011-2012.

Jawad Williams

La bonne surprise. Le genre de jouer capable de planter 15 pts en toute discrétion. L’ailier fort américain a réussi à scorer (mais avec un faible taux de réussite : 39%), à prendre des rbds (8 dont 3 offensifs). En bref, Williams a montré qu’il savait tout faire. Seul petit point noir : ses quatre balles perdues.

Dijon

Sean Marshall

Match à double-facette pour l’ailier US avec une première mi-temps éblouissante et une baisse de régime dans la seconde. Mais avec 20 pts (70% au tir) il a rassuré sur son niveau et montré une bonne fiabilité à 3 pts. Difficile à arrêter quand il prend feu, Marshall est aussi celui qui a le plus provoqué de fautes côté JDA (5). Pour lui, le défi sera de trouver plus de régularité sur l’ensemble d’un match.

Andre Harris

Avec Lille en Pro B, il avait terminé 3e scoreur de la division avec 18,4 pts de moyenne. La Pro A ne devrait pas le changer car ce poste 4 US a conservé sa propension à shooter. C’est d’ailleurs lui qui a le plus tenté (14 tirs) alors que Bobby Dixon a eu un temps de jeu plus important, c’est dire… Egalement bon rebondeur, Harris gagnerait toutefois à prendre plus de temps pour shooter afin d’améliorer son rendement.

Bobby Dixon

Avec Dixon, ça passe ou ça casse, c’est 20 pts ou 7 pts le lendemain. D’un match de préparation à l’autre, il semble avoir du mal à trouver une constance dans ses performances. S’il n’a pas énormément shooté (8 tentatives), Dixon a souvent monopolisé le ballon. Très dynamique, véritable accélérateur de jeu, il  gagnerait à mettre plus de sobriété dans son jeu. Car à trop multiplier les dribles, on n’est pas à l’abri des pertes de balle…

Tags : , , , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.