Coupe de France : les autres résultats

Parmi les résultats de ces 16e de finale, la hiérarchie a été respectée. Seul Saint-Vallier face à Dijon a fait tomber une équipe d’une division supérieure.

A noter que ce tour de Coupe de France marquait le retour des trois A : Alexis Ajinca, Antoine Diot et Alain Koffi. Avec la SIG, Ajinca aura terminé avec 11 points et 8 rebonds en 23 minutes. Pour son premier match de la saison avec le MSB, Diot n’aura pas marqué en 9 minutes mais il aura pris un rebond. Pour lui, l’important était avant tout de reprendre le chemin des parquets. Tout comme l’intérieur Alain Koffi qui aura fini avec 2 points et un rebond.

 

Cholet (Pro A) – Poitiers (Pro A) : 73-66
Le Mans (Pro A) – Pau-Lacq-Orthez (Pro A) : 82-72
Roche-Saint-Etienne (NM1) – Hyères-Toulon (Pro A) : 72-83
Saint-Vallier (Pro B) – Dijon (Pro A) : 86-81

Vichy (Pro B) – ASVEL (Pro A) : 67-87
Boulazac (Pro B) – Nantes (Pro B) : 83-73

Cognac (NM1) – Limoges (Pro B) : 85-87

Rouen (Pro B) – Le Portel (Pro B) : 78-86
Orchies (NM1) – Le Havre (Pro A) : 83-86
Souffelweyersheim (NM1) – Orléans (Pro A) : 56-71
Bourg-en-Bresse (Pro B) – Nancy (Pro A) : 65-86
Châlons-Reims (Pro B) – Strasbourg (Pro A) : 60-73

Tags : , , , , ,
Comments

Commentaires (5)

  1. AND11

    Que ce soit en Euroleague ou en Coupe de France, on voit tout de suite que le facteur chance est beaucoup moins fort qu'au foot et que les budgets font dans 90% des cas la différence.

  2. trandd

    merci pour ce com

  3. Gohn

    Ça a toujours été comme ça, il y a bien moins de surprises en basket qu'en foot. Au basket tu ne peux pas bétonner à 10 derrière et ne jouer qu'en contres. La différence de niveau est flagrante, même si tu joues le match de ta vie.

    A la limite ce qui serait bien, ce serait de faire comme en amateur : partir avec un déficit. Avec +14, Souffel et St Etienne ne passaient peut être pas à la trappe…

  4. tortuegéniale

    il y avait bien une équipe de N2 qui avait claqué Dijon qui était en ProA, y'a 2 ans mais c'est vrai qu'ils étaient dans une situation catastrophique (l'année de la descente).