La Croatie, ça vaut quoi ?

L’équipe de France affronte la Croatie samedi. Une équipe qui a connu un premier tour tumultueux mais qui possède des joueurs au talent indéniable.

Tout le monde parle déjà de l’éventuel quart de finale entre la France et l’Espagne. Si la Roja, impressionnante depuis le début de la compétition, ne devrait pas avoir le moindre problème à écarter le Sénégal de son chemin, les Bleus ont un obstacle plus coriace qu’il n’y parait à surmonter. Deuxième du groupe B derrière la Grèce et devant l’Argentine et le Sénégal, la Croatie reste un pays de basket et un adversaire qu’il ne faut jamais sous-estimer et une équipe compliquée à décrypter. Difficile de savoir si Boris Diaw et ses hommes tomberont sur les Croates médiocres poussés en prolongation par les Philippines, ou sur ceux qui ont dominé l’Argentine sans broncher. Si la « Hravatska » ne compte plus dans ses rangs des joueurs de la trempe de Toni Kukoc ou du regretté Drazen Petrovic, elle a tout de même en son sein quelques talents non négligeables. Présentation.

Les joueurs clés

Bojan Bogdanovic

bojan bogdanovicTypiquement le genre de joueurs qu’il ne faut pas laisser prendre confiance. Futur joueur des Nets en NBA, Bogdanovic est le meilleur scoreur (20 pts/match) de la sélection croate, mais également son élément le plus utilisé (33 minutes). Dans un style de puncheur et de dynamiteur de défense, le joueur de 25 ans est capable de mettre le feu comme arrière ou d’ailier selon ce que lui demandera Jasmin Repesa. C’est vraisemblablement Nicolas Batum qui devra s’occuper de son cas pour limiter les dégâts face à ce joueur au fort caractère et au comportement parfois limite. Pour rappel, Repesa l’avait exclu de l’équipe en 2012 pour raisons disciplinaires.

Dario Saric

Drafté en 12e position par Philadelphie en juin dernier, Dario Saric est le joueur le plus talentueux de cette équipe sans aucun doute possible. Hyper complet à l’intérieur, le Croate de 20 ans à peine dispose d’un bagage technique et d’un QI basket qui transpirent déjà de son jeu. Il ne lui manque qu’un peu de bouteille pour devenir, déjà, l’un des tout meilleurs joueurs européens. Lorsque l’on connait les difficultés de nos Bleus pour contenir les intérieurs les plus doués, on peut craindre un gros match de la part de Saric, comparé à un certain Boris Diaw par brett Brown, son futur coach chez les Sixers.

« D’un point de vue skills, il a cette capacité à passer, il voit très bien le jeu, il est capable de prendre des rebonds et de lancer la contre-attaque, au même titre que certains des plus grands point forwards. J’ai eu l’opportunité de coacher Boris Diaw pendant plusieurs années avec les Spurs. Je vois certaines similitudes entre eux et toutes ces caractéristiques expliquent pourquoi il est déjà un joueur très spécial à 20 ans ».

Roko-Leni Ukic

Roko-leni-ukicRoko-Leni Ukic est l’un des joueurs les plus expérimentés de ce groupe croate et l’un de ses membres à avoir le plus bourlingué. Les fans des Raptors se souviendront peut-être que ce meneur/arrière avait passé une saison complète chez eux en 2008-2009 sans forcément briller. A défaut d’être un joueur très spectaculaire, Ukic est un excellent meneur d’hommes et un défenseur compétent. En sortie de banc ou dans le 5 (Repesa lui a souvent préféré l’Américan Lafayette), il aura son mot à dire dans cette partie face à la France. Cette semaine, il a néanmoins confié que le manque de répondant de son équipe face à des formations athlétiques l’inquiétait un peu.

« Je sais que nos fans ne sont pas plus emballés que ça pour le moment et c’est normal. Mais nous allons de mieux en mieux. Il faut juste éviter de reproduire ce que l’on a fait contre le Sénégal par exemple. Avec tout le respect que j’ai pour cette équipe qui méritait de nous battre, nous sommes normalement supérieurs. Sauf que leur jeu très athlétique nous a posé des problèmes et il faut y remédier », a-t-il prévenu sur le site de la Fédération croate.

L’affaire de la taupe

patrice-evraImpossible ou presque pour quiconque suit cette Coupe du monde de près, d’échapper aux rumeurs qui ont entouré la sélection croate. De nombreux médias européens, nous compris, ont relayé le possible renvoi en pleine compétition de Jasmin Repesa, le sélectionneur, et une grève des joueurs pour obtenir gain de cause. Une information détonnante mais pas si surprenante que ça quand on connait un peu le personnage. Repesa est capable de gifler ses joueurs et de les embrasser à une minute d’intervalle. Sauf que le coach bipolaire était bien en place lors du dernier match de poule de son équipe contre Porto Rico et a tenu à tirer les choses au clair.

« On a entendu ces rumeurs à notre sujet. Je pense que la façon dont nous avons joué ce dernier match a permis de clarifier les choses. Toutes les informations qui sont sorties sont fausses. La personne qui a sorti cela entend se servir de ce qu’il a créé pour son propre intérêt. Nous savons de qui il s’agit et quels sont ses objectifs. Nous ne soucions plus de lui et continuons notre compétitions sans lui donner de l’importance. Mes joueurs ont une motivation encore plus importante et veulent progresser en équipe pour rendre nos supporters heureux », a expliqué Repesa sur Sportando.

On dit généralement qu’il n’y a pas de fumée sans feu et cette situation a rappelé un temps celle dans laquelle s’était mise l’équipe de France de football il y a quatre ans. Fort heureusement pour les Croates, il semblerait que cette « affaire de la taupe » soit déjà derrière eux…

Ses résultats dans le groupe B

Croatie-Philippines : 81-78 après prolongation. Argentine-Croatie : 85-90. Croatie-Sénégal : 75-77. Grèce-Croatie : 76-65. Croatie-Porto Rico : 103-82.

Les stats de l’équipe

# Players G Min FG 2pts 3pts FT O D Tot As PF To St BS +/- Ef Pts
4 A. Tomic 5 21.4 2.2/4.252.4% 2.2/4.252.4% 0.0/0.0-% 4.2/6.070% 2.0 5.4 7.4 3.0 1.6 1.8 0.2 0.0 8.2 13.6 8.6
5 L. Andric 2 8.5 2.0/2.0100% 2.0/2.0100% 0.0/0.0-% 0.5/1.533.3% 0.5 0.5 1.0 1.5 0.5 1.0 0.0 0.0 -4.5 5.0 4.5
6 O. Lafayette 5 25.6 2.8/6.046.7% 2.0/3.458.8% 0.8/2.630.8% 0.2/0.825% 0.2 1.4 1.6 3.2 2.4 2.0 1.0 0.0 6.6 6.6 6.6
7 B. Bogdanovic 5 33.0 6.0/12.647.6% 4.0/6.858.8% 2.0/5.834.5% 6.0/7.876.9% 0.6 3.2 3.8 1.4 3.0 2.8 0.8 0.2 5.2 15.0 20.0
8 D. Saric 5 26.0 4.8/9.252.2% 3.8/6.261.3% 1.0/3.033.3% 2.6/2.892.9% 2.0 4.6 6.6 2.8 3.6 2.0 1.4 0.2 0.2 17.6 13.2
9 D. Rudez 5 14.0 1.6/4.833.3% 0.2/0.633.3% 1.4/4.233.3% 1.0/1.0100% 0.2 0.4 0.6 0.0 1.4 0.6 0.2 0.0 -0.4 2.6 5.6
10 R. Ukic 5 20.4 2.2/4.845.8% 1.0/2.050% 1.2/2.842.9% 0.2/0.450% 0.2 1.0 1.2 2.4 1.6 0.4 0.4 0.0 -2.6 6.6 5.8
11 K. Simon 5 28.2 3.2/8.438.1% 1.2/3.633.3% 2.0/4.841.7% 1.8/2.475% 0.6 4.0 4.6 2.4 3.2 1.4 1.0 0.6 4.2 11.6 10.2
12 D. Markota 4 15.2 1.8/4.241.2% 1.2/2.255.6% 0.5/2.025% 0.2/0.550% 1.8 2.5 4.2 1.2 1.5 0.8 0.0 0.5 2.0 6.8 4.2
13 M. Hezonja 2 6.5 1.0/1.0100% 1.0/1.0100% 0.0/0.0-% 0.0/0.0-% 0.5 0.5 1.0 0.5 2.5 1.5 0.0 0.0 0.0 2.0 2.0
14 L. Zoric 5 15.0 2.0/4.247.6% 2.0/4.247.6% 0.0/0.0-% 1.4/1.687.5% 0.6 2.4 3.0 0.0 3.4 1.6 0.2 0.4 -2.2 5.0 5.4
15 L. Babic 2 8.0 1.0/2.050% 0.0/0.0-% 1.0/2.050% 0.5/1.050% 0.0 1.0 1.0 0.5 1.0 0.5 0.0 0.0 -7.5 3.0 3.5
Team/Coaches 0.6 1.0 1.6 0.0 0.0 0.6 0.0 0.0 0.0 0.0
TOTALS 18.5 2.5/5.346.6% 1.7/3.054.7% 0.8/2.335.9% 1.6/2.274.4% 0.8 2.1 2.9 1.5 2.0 1.3 0.4 0.1 0.7 7.9 7.5
Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.