Le CSKA Moscou crucifie Limoges

Emmené par un grand Milos Teodosic, le CSKA Moscou a étrillé en fin de partie un CSP Limoges qui avait jusque-là réalisé le match parfait (76-86).

milos-teodosicLe scénario est connu mais il est toujours aussi cruel pour les équipes françaises en Euroleague. Auteur de trois premiers quart-temps canons, le CSP Limoges a fini par se faire châtier par un CSKA Moscou enfin dans son match défensivement.

Inévitablement, Milos Teodosic (16 pts, 12 pds) a régalé en distribuant la gonfle à la perfection et trouvé avec une facilité quasi-déconcertante Pavel Korobkov (12 pts en 11 min…) et Andrey Vorontsevich (8 pts, 6 rbds, 5 pds) en fin de partie.

Pourtant, tout semblait aller à la perfection pour le champion de France en fin de troisième quart, alors qu’il naviguait avec 12 unités d’avance face à une Red Army endormie. Avec un Jamar Smith en feu au shoot extérieur (19 pts à 5/9 derrière l’arc), les Limougeauds ont longtemps enfilé les perles et joué très juste, à l’instar de Ramel Curry (9 pts, 4 pds).

Mieux encore, opposés à Kyle Hines (3 pts, 2 rbds) et Sasha Kaun (10 & 7), les intérieurs limougeauds se sont souvent montrés à la hauteur, tant près du cercle, où Trent Plaisted a fait valoir ses centimètres (9 pts), que dans le combat, domaine où Adrien Moerman s’est une fois de plus fait agréablement remarquer (17 pts, 10 rbds).

Sauf que tout ceci puait le piège. D’une passivité parfois confondante en défense pendant 30 minutes (n’est-ce pas Demetris Nichols…), le CSKA Moscou a tout d’un coup fait grimper son niveau d’intensité à l’approche du terme et fait vivre une véritable calvaire aux jaunes et verts (5-27…). Etouffée, sans solution et prise de vitesse au moment de se replier en défense, la formation coachée par Jean-Marc Dupraz n’a plus pesé bien lourd dans le dernier acte contre une équipe moscovite tout bonnement à son vrai niveau…

 

Tags : , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.